Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?
Prime
MotoGP Analyse

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Par :
Co-auteur:
Léna Buffa

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

Le retard pris par Suzuki dans le recrutement d'un nouveau team manager pour son projet MotoGP, après le départ soudain de Davide Brivio pour la Formule 1 fin 2020, a eu une série de conséquences, toutes négatives. L'équipe a perdu non seulement la compétitivité qui l'a menée au titre la saison dernière avec Joan Mir, mais aussi ce qui faisait sa principale force : l'unité.

Le contexte de cette fin de saison aura été celui de rumeurs de plus en plus fortes sur un possible départ de Brivio de l'écurie Alpine au sein de laquelle il a officié cette année, recruté sur la volonté expresse du président du Groupe Renault, Luca de Meo. Au lieu de désamorcer ces bruits de couloir, le PDG de la marque, Laurent Rossi, les a alimentés en déclarant que l'intérêt présumé de Suzuki pour le retour de son ancien directeur d'équipe ne faisait que confirmer sa valeur professionnelle, mais que l'ensemble de l'organisation managériale serait évaluée à la fin de la saison.

partages
commentaires

Stoner aurait aimé plus de régularité chez certains pilotes

Casey Stoner a jugé la saison 2021 inattendue, ayant parfois même créé une certaine confusion tant certains pilotes ont pu briller sur certaines courses mais contre-performer sur d'autres.

Yamaha s'attend au retour "du vrai Dovizioso" en 2022

Ses cinq Grands Prix au guidon de la Yamaha, cette année, auront été plutôt anonymes, mais Andrea Dovizioso a un but à atteindre, celui de se montrer performant avec la M1 2022 la saison prochaine. C'est aussi ce qu'attendent de lui les patrons de Yamaha et du team RNF.

Bagnaia : "L'année de ma vie dans laquelle j'ai le plus progressé"

Pecco Bagnaia a connu une spectaculaire ascension en 2021, progressant à tous les niveaux, au point qu'il ne se sent plus le même pilote qu'il y a un an.

MotoGP
2 déc. 2021

Yamaha voit l'esprit positif de Quartararo comme un de ses atouts

Aux yeux de Lin Jarvis, Fabio Quartararo a quelque chose d'unique en réussissant à être un pilote facile à gérer et néanmoins très compétitif.

MotoGP
2 déc. 2021

Melandri : "Quand on s'attaquait à Rossi, on devenait le méchant"

Comment exister aux côtés d'un géant comme Valentino Rossi ? Beaucoup ont tenté de trouver la solution, mais certains n'ont toujours pas digéré le poids que cela représentait.

MotoGP
2 déc. 2021

Ramón Forcada séparé de Franco Morbidelli mais compréhensif

Une question de politique et d'organisation : voilà comment Ramón Forcada explique le fait qu'il ait été séparé de Franco Morbidelli lorsque celui-ci a été promu dans l'équipe officielle Yamaha.

MotoGP
1 déc. 2021

Jorge Lorenzo imagine une saison 2022 "très rouge"

Dernier Champion du monde avec Yamaha avant l'éclosion de Fabio Quartararo, Jorge Lorenzo pressent que la défense du titre du Français sera compliquée la saison prochaine par les progrès de Ducati.

MotoGP
1 déc. 2021

KTM officiallise l'arrivée de Guidotti comme team manager

Francesco Guidotti a été officiellement intronisé directeur de course de l'équipe KTM, succédant à Mike Leitner.

MotoGP
1 déc. 2021
Pedro Acosta ne veut pas sauter les étapes avant le MotoGP
Article précédent

Pedro Acosta ne veut pas sauter les étapes avant le MotoGP

Article suivant

Pol Espargaró renoue avec le grip arrière et son style de pilotage

Pol Espargaró renoue avec le grip arrière et son style de pilotage
Charger les commentaires