Syahrin et la colère de Poncharal après le "désastre" des EL1

partages
commentaires
Syahrin et la colère de Poncharal après le "désastre" des EL1
Par :
2 avr. 2019 à 11:05

Le pilote Tech3 a bien mal entamé son week-end argentin, retombant dans une situation qui n'est pas sans rappeler le creux qu'il a connu l'an dernier. De quoi pousser son team manager à taper du poing sur la table.

La piètre performance de Hafizh Syahrin en ce début de saison a provoqué vendredi la colère d'Hervé Poncharal, qui n'a pas mâché ses mots. Son pilote, lointain dernier de la première course du championnat, était à nouveau lanterne rouge à l'issue des EL1 du Grand Prix d'Argentine, battu de 1"1 par son coéquipier, le rookie Miguel Oliveira.

Lors de la séance suivante, le Malaisien, bien que toujours dernier, a amélioré son temps de près de deux secondes, ce que le patron de l'équipe française ne parvenait pas à s'expliquer. "Les EL1 ont été un désastre, on aurait presque dit vous ou moi au guidon de la moto sur la piste. J'étais vraiment en colère. Et au bout de trois tours en EL2, il a gagné deux secondes pleines, ce qui est beaucoup", constatait Hervé Poncharal auprès du site officiel du MotoGP, suggérant que l'explication était plus mentale que technique.

Lire aussi :

"C'est quelque chose de très étrange, mais nous sommes déjà passés par là", rappelait le Français, en référence au creux traversé par son pilote l'an dernier. "Il a fini neuvième de sa deuxième course MotoGP l'année dernière, nous savons que ce gars a du potentiel. […] Clairement, il y a quelque chose dans sa tête. Pour le moment il n'ose pas attaquer, pour des raisons que je ne peux pas expliquer, qu'il ne peut pas expliquer, mais nous sommes derrière lui et j'espère qu'il va se rapprocher de plus en plus de Miguel dans un futur très proche."

Une amélioration progressive

Syahrin admettait lui-même s'être senti perdu pendant les premiers essais de Termas de Río Hondo. Il avait visiblement besoin de prendre ses marques lors des premiers instants du week-end, sur la retenue sur une piste qui ne faisait pas partie du programme de roulage hivernal et alors qu'il n'est pour l'heure pas complètement à l'aise avec la RC16.

"J'avais des sensations similaires à celles du Qatar et des tests, je n'avais pas de grip avec la moto. Ensuite, nous avons fait un petit changement, qui a été une vraie surprise pour moi, j'ai senti une moto différente et nous avons progressé. J'ai essayé d'améliorer mon aspect physique aussi, car cette moto est différente de la Yamaha, il faut être plus agressif et plus physique", expliquait-il samedi auprès de Motorsport.com.

"Je commence à comprendre la moto et nous nous rapprochons de tout le monde, mais il faut trouver de la traction en sortie car pour l'instant il y a quelque chose qui continue à me faire perdre de la vitesse", ajoutait le pilote Tech3, désireux de continuer à progresser le dimanche afin de réduire son retard sur le reste du peloton.

Hafizh Syahrin, Red Bull KTM Tech 3

Il parviendra finalement à devancer un pilote (Andrea Iannone) à la fois en qualifications et en course, et à rallier l'arrivée à 35 secondes du vainqueur au lieu de 43 au Qatar. Un début d'amélioration qui ne masque pas le besoin de poursuivre ses efforts afin de se sentir plus à l'aise avec une machine encore nouvelle pour lui, et avec laquelle il se sent en difficulté en sortie de virage.

"Ça a été une bonne course, parce que j'ai essayé de m'améliorer moi-même ainsi que les réglages de la moto. Merci beaucoup à l'équipe parce qu'ils ont continué à croire en moi et on a continué à pousser très fort", commentait-il dimanche soir. "On est encore un peu loin, on a besoin d'améliorer quelque chose sur la moto. Je peux me battre, mais j'ai besoin de trouver quelques dixièmes supplémentaires pour avoir un bon rythme en course, car à mi-distance on perd un peu le potentiel en termes de rythme et il est difficile de garder du grip."

Lire aussi :

"On n'a pas touché à grand-chose sur les suspensions, car à Sepang et au Qatar on a fait beaucoup de choses et on a un peu perdu les réglages de la moto. Après les EL2, où l'on a beaucoup progressé, on a donc conservé ces réglages", expliquait par ailleurs Syahrin, indiquant que son team avait opéré à la fois sur l'électronique, le frein-moteur et les réglages de suspensions. "Après les EL3, les EL4 et les qualifs, j'ai dit qu'on avait encore ces problèmes, mais l'équipe n'a pas voulu prendre de risques en testant trop de choses, et moi non plus. Au final, on a compris qu'on a besoin d'améliorer quelque chose sur les suspensions ou peut-être le traction control, en tout cas quelque chose qui dépend de nous. On a fait un pas en avant et on n'est pas loin, mais il faut qu'on continue à travailler dur."

Syahrin disait en tout cas comprendre la déception de son team manager et manifestait sa volonté de continuer à œuvrer pour progresser. "Quand vous êtes patron, ou bien si vous êtes mon père ou mon sponsor, vous essayez à la fois de me motiver et parfois de m'ouvrir les yeux, mais je continue à croire en moi et en mon team", soulignait le pilote à l'issue du week-end, toujours devancé par son coéquipier et classé à cinq secondes des points.

"On continue à pousser dur. Il n'est pas facile d'avoir le rythme et de comprendre [ce qui se passe]. Les EL1 ont été un désastre pour moi, je n'arrivais pas à y croire et à accepter cette performance, mais en EL2 tout à coup on a beaucoup progressé. Ensuite le boss était très content de ce qu'on a fait, il m'a dit de continuer à attaquer et je l'ai fait. En course j'étais juste derrière les motos d'usine et j'ai essayé de me battre, mais on souffre un peu de ce type de problèmes. Maintenant on est là, on peut se battre avec eux et je m'habitue à la moto, mais il faut encore qu'on continue à apprendre de toutes les situations."

 
Article suivant
Miller se rattrape et prend de gros points en Argentine

Article précédent

Miller se rattrape et prend de gros points en Argentine

Article suivant

Stats - Le carton plein de Márquez, le retour de Rossi

Stats - Le carton plein de Márquez, le retour de Rossi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Argentine
Catégorie Course
Lieu Autodromo Termas de Rio Hondo
Pilotes Hafizh Syahrin
Équipes Tech 3
Auteur Léna Buffa
Soyez le premier à recevoir toute l'actu