La synergie entre Dovizioso et Petrucci, gage de sécurité pour Ducati

partages
commentaires
La synergie entre Dovizioso et Petrucci, gage de sécurité pour Ducati
Par :
18 févr. 2019 à 16:30

Paolo Ciabatti, le directeur sportif de Ducati Corse, estime que la coopération entre Andrea Dovizioso et Danilo Petrucci va permettre d'éviter des situations comme Misano 2018, lorsque Lorenzo avait chuté en tentant de dépasser son coéquipier.

Avec le départ du Majorquin et son remplacement par Danilo Petrucci, Ducati a opéré une restructuration générale, en partie voulue par ses pilotes. Andrea Dovizioso a fait office de "coach" auprès du numéro 9, depuis l'arrivée de celui-ci au sein de l'équipe officielle, et a ainsi mis à la disposition de son nouveau coéquipier tout son groupe de travail, celui-là même qui lui a permis de se battre pour le titre ces deux dernières saisons.

Lire aussi :

Des objectifs distincts

Au-delà du bénéfice individuel que pourront tirer Dovizioso et Petrucci de cette nouvelle dynamique, Ciabatti est convaincu que Ducati pourrait également y trouver tout son intérêt.

Pour le responsable italien, la synergie entre les deux pilotes, et le fait que chacun d'entre eux détient un objectif distinct pour 2019 (Dovizioso visera le titre alors que Petrucci continuera son adaptation avec l'idée de finir dans le top 5 le plus souvent possible) pourraient empêcher les deux hommes de se marcher sur les pieds. Ils ne se prendront ainsi pas des points mutuellement, chose qui a pu s'avérer préjudiciable l'an dernier.

"Nous savons qu'il s'agit d'un sport individuel, mais nous préférons être clairs avec nos pilotes, et qu'ils aient bien en tête que les intérêts de l'entreprise existent aussi", a expliqué Ciabatti à Motorsport.com.

Andrea Dovizioso et Danilo Petrucci, Ducati

Ne pas reproduire le scénario de Misano 2018

Malgré le fait qu'il soit un admirateur de Jorge Lorenzo et qu'il ait fait tout son possible pour retenir le Majorquin chez Ducati pour 2019, Ciabatti ne cache pas que sur certains Grands Prix les intérêts du numéro 99 ont prévalu sur ceux de l'équipe. Et c'est donc à ce problème que le recrutement de Petrucci, et plus encore sa bonne entente avec Dovizioso, doivent remédier.

"L'an passé Lorenzo a gagné au Mugello et Dovi a terminé deuxième. Et cela aurait été fantastique de reproduire ce doublé également à Misano. Mais Jorge a chuté alors qu'il était à la poursuite d'Andrea, car il voulait le dépasser. Si vous êtes deuxième dans le dernier tour et que celui qui est devant est votre coéquipier, il n'y a pas lieu de prendre le risque d'aller au sol. C'est ce genre de situations que nous souhaitons éviter", explique Ciabatti.

Lire aussi :

Lors de ce fameux Grand Prix de Saint-Marin, l'accident de Lorenzo avait permis à Marc Márquez de passer de la troisième à la deuxième place, ce qui avait conforté sa position de leader au championnat. Une situation qui avait bien sûr été mal vécue du côté du constructeur de Borge Panigale.

"Ce qui s'est passé, c'est que Marc s'est joué de nous. Ce n'est pas une critique contre Jorge, je le connais très bien, on s'entend très bien, et en plus à ce moment-là il savait déjà qu'il n'allait pas continuer avec nous. Mais je crois que les deux pilotes Ducati actuels savent très bien l'approche que nous voulons appliquer. Si un pilote officiel se révèle plus rapide, il est alors important de pouvoir le laisser s'échapper sans que l'autre pilote ne le gêne", conclut le responsable italien.

Article suivant
Zarco sur sa chute à Phillip Island : "Là j'ai eu peur"

Article précédent

Zarco sur sa chute à Phillip Island : "Là j'ai eu peur"

Article suivant

Márquez : Le coude au sol ? Je l'ai lancé et tout le monde le fait

Márquez : Le coude au sol ? Je l'ai lancé et tout le monde le fait
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Oriol Puigdemont
Be first to get
breaking news