Nakagami promet de travailler sur son mental après une saison très rude

Insatisfait de ses performances en 2021, Takaaki Nakagami veut apprendre à mieux gérer la pression mais estime que d'autres éléments posent problème.

Nakagami promet de travailler sur son mental après une saison très rude

Takaaki Nakagami ne cachait pas son ambition avant d'entamer la saison 2021. Propulsé sous le feu des projecteurs l'an dernier, le pilote LCR rêvait de goûter enfin aux joies de la victoire en MotoGP et même de se battre pour le titre mondial en profitant pour la première fois d'une Honda de dernière génération. Un an plus tard, le bilan est plus que décevant : Nakagami court encore après son premier podium dans la catégorie reine et a conclu la saison à une lointaine 15e place du championnat.

Comme en 2020, ses performances ont parfois été prometteuses. Ainsi, sa tristesse était perceptible à l'issue d'un GP d'Espagne conclu à moins d'un dixième du podium mais c'est surtout à Austin qu'il a déçu, en chutant alors qu'il était le seul pilote à pouvoir suivre le rythme du vainqueur Marc Márquez. À la suite de cette désillusion, Lucio Cecchinello a clairement demandé à son pilote de "travailler sur lui-même" pour ne plus craquer sous l'intensité de la pression.

L'intéressé s'est dit déterminé à donner satisfaction à son patron. "J'ai vu ce que Lucio a dit mais moi-même, je veux changer", assurait-il en réponse à ces propos, alors que la saison touchait à sa fin. "Ce n'est pas la seule raison qui m'a fait tomber [à Austin] mais [...] on n'a pas pu obtenir le résultat final. C'est le principal problème. Ce n'est pas juste que j'étais sous pression et que je suis tombé, il y a plusieurs raisons derrière la chute, mais c'en est une. Il faut que l'on soit forts l'an prochain."

"Je ne peux pas changer ça du jour au lendemain ou en une semaine, on doit prendre notre temps. J'ai des idées pour l'an prochain. On travaille déjà en coulisse et peut-être que je changerai quelque chose durant l'intersaison. Je ne peux pas en parler maintenant mais je vais peut-être changer quelque chose pour l'an prochain."

Des problèmes difficiles à cerner

Le constat au terme de cette saison est rude : Takaaki Nakagami n'a vu l'arrivée que sept fois dans le top 10 et deux fois dans le top 5, après avoir pourtant souvent brillé le dimanche matin en menant quatre fois le warm-up. Le Japonais reconnaît ne pas avoir toujours compris les causes de ses dégringolades dans la hiérarchie mais veut retenir son état d'esprit positif en toutes circonstances.

"On a eu beaucoup de mal cette saison par rapport à l'an dernier. En début de saison, nous n'étions vraiment pas dans la meilleure forme, j'avais vraiment du mal sur la moto, mais elle a progressé petit à petit. J'ai eu un peu de malchance avec des chutes et je n'ai pas pu tout assembler. La saison a vraiment été dure pour moi. C'était vraiment dur de continuer à pousser."

Takaaki Nakagami, Team LCR Honda

"Dans la deuxième partie de la saison en particulier, il y a eu des courses et des moments où il était très difficile de comprendre ce qui se passait, parce que j'étais très rapide dans certaines séances et qu'ensuite, pour de nombreuses raisons j'ai eu beaucoup de chutes à des moments très importants, et j'ai perdu énormément de points", a souligné Nakagami.

Le pilote LCR a pourtant cru à un rebond au sortir de la pause estivale mais il a vite déchanté, faute de solution sur le plan technique. Il compte à présent sur une remise à zéro pendant l'hiver et espère pouvoir aborder la saison 2022 dans une meilleure dynamique.

"J'ai fini cinquième en Autriche et je me disais 'OK, on peut relancer la saison'. Puis, malheureusement, on a eu énormément de chutes et j'ai perdu des points. Jusqu'à [la dernière course], on n'a pas pu renverser la situation, une situation très mauvaise. Mais ce qui est bien, c'est que j'essaye toujours de tirer le maximum et de changer cette situation."

"Il est difficile de dire à quel point cette saison a été dure. Mais j'ai toujours tenté de faire de mon mieux, de produire la meilleure performance possible, de ne jamais renoncer. Même quand je suis tombé, j'ai toujours poussé mais c'était comme ça cette saison. Je suis naturellement vraiment déçu et désolé pour mon équipe. Mais on ne peut rien changer au passé, alors tout ce qu'on peut faire c'est se tourner vers la saison prochaine."

"Je veux sortir de ce moment vraiment difficile", promettait-il en bouclant le dernier Grand Prix. "On n'aime pas cette sensation, avec beaucoup de chutes et de points perdus, et la seule chose positive c'est que je n'ai pas baissé les bras et que j'ai toujours essayé de réaliser la meilleure performance, malheureusement je n'ai pas réussi à inverser la situation. Le moment est donc venu de se reposer, de se changer les idées et de penser à la saison 2022. Ça sera dur d'oublier cette saison mais il est préférable de penser à la prochaine étape."

Lire aussi :

partages
commentaires
Raúl Fernández en MotoGP sans titre : "Regardez l'exemple de Fabio"
Article précédent

Raúl Fernández en MotoGP sans titre : "Regardez l'exemple de Fabio"

Article suivant

Danilo Petrucci considère sa carrière comme un pari gagné

Danilo Petrucci considère sa carrière comme un pari gagné
Charger les commentaires