Ducati face au départ de Lorenzo : "Ceux qui y gagnent, c'est Honda"

partages
commentaires
Ducati face au départ de Lorenzo :
Par : Léna Buffa
15 août 2018 à 18:20

Et si Ducati avait créé un monstre ? Un Jorge Lorenzo qui a appris à gagner avec une autre moto que la Yamaha et qui fera partie des adversaires des Rouges l'année prochaine...

Jorge Lorenzo, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le vainqueur Jorge Lorenzo, Ducati Team, le deuxième, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team, Andrea Dovizioso, Ducati Team
Le vainqueur Jorge Lorenzo, Ducati Team
Le vainqueur Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team, Andrea Dovizioso, Ducati Team
Le vainqueur Jorge Lorenzo, Ducati Team, le deuxième, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le vainqueur Jorge Lorenzo, Ducati Team
Le vainqueur Jorge Lorenzo, Ducati Team
Le vainqueur Jorge Lorenzo, Ducati Team
Le vainqueur Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Le vainqueur Jorge Lorenzo, Ducati Team

Curieuse situation que celle de Ducati, qui assiste à la prise de pouvoir dans son équipe factory du pilote qui quittera le groupe dans quatre mois. Ironie cruelle, c'est précisément au moment où il a annoncé qu'il piloterait l'an prochain une autre moto que Jorge Lorenzo a commencé à gagner avec la Desmosedici. Il compte désormais trois succès et vient de passer son coéquipier au championnat, alors que le GP d'Autriche a fait pencher en sa faveur leur rapport de forces.

Après avoir enchaîné deux premières victoires, au Mugello et à Barcelone, le Majorquin est rentré dans le rang à Assen, puis il a à nouveau devancé Dovizioso au Sachsenring, cette fois pour une sixième place, avant de jouer la gagne avec lui à Brno. S'il s'est incliné en République Tchèque, il a par contre trouvé la clé une semaine plus tard pour remporter la bagarre des derniers tours et s'imposer ainsi pour la troisième fois de l'année.

"Ça a été une très grande victoire, contre un très grand Márquez", juge Davide Tardozzi auprès de La Gazzetta dello Sport. Le team manager Ducati ne peut que constater la progression notable opérée par le pilote, après une première vingtaine de courses difficiles au guidon de la machine de Borgo Panigale : "Jorge a sûrement quelque chose de plus qu'avant, maintenant il a compris comment piloter une autre moto. Il est devenu un pilote plus complet et en 2019 il fera encore plus peur."

Lire aussi :

C'est dit. Car si les victoires de Lorenzo sont bien fêtées pleinement chez Ducati, personne ne peut nier qu'une ombre passe parfois sur les sourires à l'idée que ce couple-là n'a plus que huit courses à partager. Ce pilote, capable d'un tel retour en force, rejoindra l'an prochain le clan des adversaires, au guidon de la moto qui, à ce jour, a remporté quatre des cinq derniers titres. On peut aisément comprendre que certains rictus se crispent…

"Nous avons tous fait erreur et nous y perdrons tous quelque chose. Ceux qui y gagnent, c'est Honda. Il est certain que nous garderons à l'esprit certaines choses pour l'avenir, nous ne sommes pas stupides", assure Tardozzi.

L'inconnue, pour l'instant, est de savoir comment le numéro 99 parviendra à s'adapter à sa nouvelle moto et à une équipe qui, depuis 2013, tourne autour d'un pilote qui a déjà tout pour être parmi les plus grands de l'Histoire.

"Avoir contre soi un pilote comme Jorge est toujours un désavantage, cependant cela dépend aussi de comment Honda parviendra à les gérer, lui et Márquez. Mais une grande équipe est en mesure de contrôler deux grands pilotes", estime le team manager des Rouges.

"Ce que je peux dire, c'est que Jorge y perdra, c'est certain, parce qu'il a trouvé ici une famille qui le suit et une équipe qui lui fournit ce qu'il veut. Chez Honda, il va devoir tout reprendre à zéro et s'adapter plus rapidement qu'il ne l'a fait avec la Ducati."

Lire aussi :

Une aubaine pour Márquez ?

Davide Tardozzi suppose par ailleurs que Marc Márquez se frotte déjà les mains à l'idée d'avoir l'un des pilotes les plus forts du championnat dans son garage : "Lui, il pense clairement y gagner. Je ne sais pas encore s'il aura raison ou non."

Serait-il correct de penser que le #93 applique à son propre compte le principe selon lequel il faut avoir ses amis près de soi, et ses ennemis encore plus ? L'Espagnol semble ne pas lui donner tort, car après avoir été battu par Lorenzo en Autriche, il s'est en effet félicité de savoir qu'ils auront bientôt les mêmes moyens.

"Ils [Ducati] ont une très bonne accélération, mais heureusement l'an prochain il n'aura pas une Ducati, on aura les mêmes outils, et donc, pas d'excuse !" souriait Márquez. "Ce sera bien et je pense que Honda a pris une bonne décision car ils amènent un pilote dans notre équipe qui peut gagner avec notre moto, et pas avec une autre. Ce sera intéressant de le voir avec la Honda, mais il sera rapide aussi, c'est sûr."

Avec Michaël Duforest

Prochain article MotoGP
Rabat, quelques tours de trop...

Previous article

Rabat, quelques tours de trop...

Next article

Trajectoires croisées pour les pilotes Suzuki en course

Trajectoires croisées pour les pilotes Suzuki en course
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Jorge Lorenzo Shop Now , Davide Tardozzi
Équipes Ducati Team Shop Now
Auteur Léna Buffa
Type d'article Actualités