Le team Pramac touché par le départ inattendu de Guidotti

Paolo Campinoti, team principal de Pramac Racing, regrette la façon dont son team manager Francesco Guidotti a quitté l'équipe pour rejoindre KTM.

Le team Pramac touché par le départ inattendu de Guidotti

La nouvelle qui est tombée le 25 novembre, moins d'une semaine après la conclusion des premiers essais d'intersaison, a fait l'effet d'une bombe. KTM annonçait alors la prise de recul de Mike Leitner, jusqu'ici son emblématique directeur de course, et c'est le nom de Francesco Guidotti qui, très vite, circulait pour prendre à sa place la direction de l'équipe officielle de Mattighofen. Quelques jours plus tard, ce recrutement était confirmé par le constructeur autrichien.

Cette nouvelle a surpris la plupart des membres du paddock, et en premier lieu Paolo Campinoti, le grand patron de l'équipe Pramac, qui n'a appris le départ de son team manager que peu de temps avant son officialisation. Francesco Guidotti avait déjà été en pourparlers avec plusieurs équipes au cours de la saison dernière, aussi le savait-on ouvert à un possible changement. Le team principal était pourtant convaincu que son second resterait dans l'équipe italienne.

"La déception de Paolo est énorme, mais surtout d'un point de vue personnel", explique un proche de Paolo Campinoti à l'édition espagnole de Motorsport.com. "Francesco était chez Pramac depuis presque dix ans, d'où la déception d'avoir appris qu'il partait chez KTM à la fin du mois de novembre. C'est dommage, car son départ implique maintenant une restructuration de l'organisation."

Ce départ va en effet faire prendre du galon à Fonsi Nieto, qui officiait jusqu'à présent en tant que coach des pilotes. Lui-même ancien pilote, retiré de la compétition depuis 2010 et arrivé dans l'équipe en 2018, il va désormais assumer le rôle vacant de team manager. Les autres fonctions qu'occupaient Francesco Guidotti, plus liées à la logistique, seront prises en charge par d'autres membres de l'équipe, plus expérimentés.

Malgré la visibilité que pouvait avoir Francesco Guidotti, ayant souvent fait office de porte-parole de Pramac Racing, son départ ne devrait pas être perçu comme un chamboulement dans le quotidien de l'équipe, dont les pilotes sont directement sous contrat avec Ducati. Bien qu'il ait encore été en poste lors des essais de Jerez, quelques jours avant cette annonce, le responsable italien ne faisait pas partie du groupe Ducati travaillant sur les aspects techniques, aussi Borgo Panigale ne considère pas ce changement comme une menace.

Le constructeur italien s'inquiète en revanche bien plus de l'arrivée de Fabiano Sterlacchini chez KTM. Ancien bras droit de Gigi Dall'Igna, parti de Ducati en 2019, il a été recruté pendant l'été et il est à présent le nouveau directeur technique du groupe, à la tête du développement et en charge de la coordination des départements techniques de Munderfing et Mattighofen. Son arrivée en Autriche est perçue comme bien plus compromettante par la direction de Ducati.

Lire aussi :

partages
commentaires
La crise avec Maverick Viñales a pris Yamaha par surprise
Article précédent

La crise avec Maverick Viñales a pris Yamaha par surprise

Article suivant

Lassé par le MotoGP, Stoner n'a pas regretté sa retraite précoce

Lassé par le MotoGP, Stoner n'a pas regretté sa retraite précoce
Charger les commentaires