MotoGP
23 août
-
25 août
Événement terminé
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
EL4 dans
02 Heures
:
44 Minutes
:
34 Secondes
C
GP de Malaisie
01 nov.
-
03 nov.
EL1 dans
12 jours
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
27 jours

Entre tendinite et moto capricieuse, la galère de Crutchlow

partages
commentaires
Entre tendinite et moto capricieuse, la galère de Crutchlow
Par :
4 oct. 2019 à 12:46

Cal Crutchlow n'a pas connu un vendredi facile en Thaïlande, frappé par une tendinite au bras droit, et toujours au guidon d'une Honda RC213V qu'il ne parvient pas à dompter.

Alors que Marc Márquez était occupé à truster les avant-postes de la feuille des temps ce vendredi, les autres pilotes Honda ont connu une journée bien plus compliquée, à commencer par Cal Crutchlow. Le Britannique termine la journée au 13e rang, juste devant son équipier Takaaki Nakagami. Le numéro 35 doit composer avec un bras droit extrêmement douloureux, frappé par une tendinite qui n'arrive clairement pas au meilleur moment.

Lire aussi :

"Je me sens bien, pas trop mal sur la moto, en sachant que j'ai une tendinite chronique sur mon bras droit. Je pouvais déjà sentir que ça arrivait en Aragón, je l'ai eue en 2015 ou en 2016. Marc l'avait aussi, tu arrives à t'en débarrasser, mais tu y arrives avec du repos. Et là, j'ai quatre courses d'affilée globalement ! J'ai essayé de reposer le bras après l'Aragón, c'est le tendon du biceps à la base, maintenant c'est entré dans le biceps, l'épaule, et j'ai aussi un tennis elbow [une blessure au coude traditionnellement subie au tennis, comme son nom l'indique] car tout doit compenser. Entre Silverstone, le test de Misano, la course de Misano et Aragón très rapprochés, avec une moto qui n'est pas facile à piloter... c'est aussi simple que ça. Ce n'est pas qu'il faut plus d'entraînement ou quelque chose, car ce n'est pas un problème constant. Si tu t'entraînes plus, c'est pire, il faut se reposer. Vu cette situation... honnêtement, je ne peux pas dormir la nuit, lever une bouteille d'eau est difficile... piloter ici est donc assez difficile."

Si pour beaucoup, piloter dans ces conditions serait suffisant à expliquer une contre-performance, Cal Crutchlow assure que son 13e temps n'a rien à voir avec sa tendinite. Mais que les raisons de son manque de vitesse pure seraient plutôt à chercher du côté de sa machine, qui n'est une nouvelle fois pas la meilleure arme pour lutter sur le Chang International Circuit, malgré les prouesses de Marc Márquez.

"Malgré tout cela, ça n'a absolument aucun rapport avec ma position ou mon rythme aujourd'hui. Une fois que je suis sur la moto, en général, j'arrive à vaincre ce genre de choses. Mais là c'est globalement la même chose que toute la saison, la moto est difficile à stopper pour moi, ou pour avoir de la vitesse en virage, ou pour sortir des courbes. Pour le moment, nous avons un peu de mal. Mon rythme [de course] n'est pas mal, mais il n'est pas super, et je m'attendais à être plus rapide. Je m'attends à m'améliorer pour demain, je ne pense pas que nous soyons loin, mais nous devrions pouvoir être meilleurs. On dirait que peu importe la direction que l'on prend avec la moto, les sensations sont plus ou moins les mêmes."

Crutchlow reste toutefois confiant pour la suite de ce week-end thaïlandais, qui n'a pas débuté sous les meilleurs auspices : "Je suis optimiste pour le week-end, je ne pense pas que je vais finir 13e, c'est sûr."

Article suivant
Márquez et sa chute : "C'était une erreur de ma part"

Article précédent

Márquez et sa chute : "C'était une erreur de ma part"

Article suivant

Aleix Espargaró et Aprilia très en verve en Thaïlande

Aleix Espargaró et Aprilia très en verve en Thaïlande
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Thaïlande
Catégorie EL2
Lieu Chang International Circuit
Pilotes Cal Crutchlow Boutique
Équipes Team LCR
Auteur Michaël Duforest