Test Barcelone - Viñales devance Quartararo, Márquez roule beaucoup

Les pilotes Yamaha ont été les plus rapides au cours du test post-course organisé ce lundi sur le circuit de Barcelone, tandis que Marc Márquez a montré les progrès dans sa condition physique, en étant celui qui a le plus roulé.

Test Barcelone - Viñales devance Quartararo, Márquez roule beaucoup

Les pilotes sont restés à Barcelone ce lundi pour un test post-course, le deuxième de l'année après celui organisé à Jerez. Les pilotes de l'équipe Yamaha officielle ont réalisé les meilleurs temps de la journée, avec Maverick Viñales devant Fabio Quartararo.

Franco Morbidelli a mené dans la matinée mais c'est Joan Mir qui a passé l'essentiel de la journée en tête, avant d'être battu par Quartararo et Takaaki Nakagami dans l'après-midi. Viñales est remonté à la deuxième place, derrière son coéquipier, à un peu plus d'une heure de la fin de la séance, avant de prendre la tête une vingtaine de minutes plus tard.

Le pilote espagnol a testé un nouveau châssis et un bras oscillant en carbone, tandis que Quartararo a surtout travaillé sur son propre pilotage, au lendemain d'un Grand Prix de Catalogne qui l'a vu boucler les derniers tours avec sa combinaison ouverte, un incident qui a fait polémique et qui lui a finalement valu une pénalité plusieurs heures après l'arrivée.

Lire aussi :

Nakagami est resté troisième devant Mir. Pecco Bagnaia a été le meilleur représentant de Ducati avec le cinquième temps, devant Pol Espargaró et Johann Zarco. Le Français était le seul présent pour le team Pramac, Jorge Martín ayant préféré faire l'impasse au lendemain de son premier Grand Prix en deux mois, Barcelone ayant marqué son retour après les sérieuses blessures consécutives à sa chute de Portimão, dont il n'est pas pleinement remis. Morbidelli a fini la journée à la neuvième place devant Miguel Oliveira, vainqueur dimanche, et Valentino Rossi.

Marc Márquez n'était pas certain que sa condition physique lui permettrait de rouler toute la journée mais il est finalement le pilote qui a accompli le plus de tours, 87, signe des progrès effectués ces dernières semaines. Jack Miller s'est contenté de la 14e place tandis que Sylvain Guintoli, le pilote d'essais de Suzuki, a réalisé le 20e temps.

La journée a été émaillée par plusieurs chutes sans gravité, pour Luca Marini, Pecco Bagnaia, Pol Espargaró et Jack Miller. Celle de Marini a provoqué un long drapeau rouge, de 45 minutes, mais le pilote italien n'a pas été blessé.

Lire aussi :

Aleix Espargaró n'a pas pris la piste ce lundi, préférant s'économiser avec un bras droit qui reste meurtri après son opération pour un arm-pump il y a trois semaines. Le pilote catalan a perdu des fluides plusieurs fois au cours du week-end et Aprilia a finalement aligné Matteo Baiocco, ancien pilote et désormais conseiller du test team, resté très loin des chronos réalisés par les autres pilotes. Álex Rins, opéré vendredi du radius droit après une chute à vélo la veille, était naturellement lui aussi absent.

Test MotoGP Barcelone

Pos. Pilote Moto Chrono/Écart Tours

1

Spain M. Viñales

Yamaha 1'39"400 85
2 France F. Quartararo Yamaha +0"137 79
3 Japan T. Nakagami Honda +0"302 67
4 Spain J. Mir Suzuki +0"416 65
5 Italy P. Bagnaia Ducati +0"466 48
6 Spain P. Espargaró Honda +0"477 72
7 France J. Zarco Ducati +0"579 61
8 Italy F. Morbidelli Yamaha +0"622 29
9 Portugal M. Oliveira KTM +0"636 44
10 Italy V. Rossi Yamaha +0"650 72
11 Spain M. Márquez Honda +0"654 87
12 South Africa B. Binder KTM +0"741 55
13 Italy L. Marini Ducati +0"826 49
14 Australia J. Miller Ducati +0"842 49
15 Spain A. Márquez Honda +1"083 70
16

KTM 1

KTM +1"512 25
17 Italy E. Bastianini Ducati +1"523 36
18 Italy D. Petrucci KTM +1"537 61

19

Italy L. Savadori Aprilia +1"563 78
20 France S. Guintoli Suzuki +1"594 72
21

KTM 2

KTM +1"653 7
22 Spain I. Lecuona KTM +1"805 71
12 Italy M. Baiocco Aprilia +7"171 66
partages
commentaires

Related video

Des tribunes à pleine capacité pour les deux courses en Autriche
Article précédent

Des tribunes à pleine capacité pour les deux courses en Autriche

Article suivant

Quartararo s'en sort bien : "Pour moi, c'était un drapeau noir"

Quartararo s'en sort bien : "Pour moi, c'était un drapeau noir"
Charger les commentaires