Test intense pour Márquez : "Une nouvelle chose à chaque run"

partages
commentaires
Test intense pour Márquez :
Par : Léna Buffa
7 août 2018 à 09:15

Gestion du pneu avant et de la première phase d'accélération : le leader du championnat ne se repose aucunement sur ses lauriers et recherche encore à progresser alors que l'on entre dans la seconde moitié de la saison.

Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Cal Crutchlow, Team LCR Honda

Après un premier test privé sur place puis un intense week-end qu'il a conclu par un podium, Marc Márquez a encore trouvé les ressources pour être le plus actif en piste lundi, lors du test post-course de Brno. Une journée qu'il a exploitée au maximum, afin d'évaluer un grand nombre de nouveautés.

"Je suis très content, parce qu'on a fait beaucoup de tours et j'ai eu de bonnes sensations depuis le début du test. On a commencé tôt le matin et on a continué jusqu'au soir, avec une nouvelle chose à tester à chaque run", explique le leader du championnat. "C'est difficile quand le programme est aussi chargé, mais Honda travaille dur et c'est une grande motivation pour un pilote. On a fait du super boulot et testé tout ce qu'ils avaient apporté ici, à Brno."

Lire aussi :

Ravi de sa journée, Márquez n'a toutefois pas dévoilé grand-chose des nouveautés apportées par le HRC. "Je ne peux pas tout dire, mais vous avez pu voir que dans le stand, à un moment donné, j'avais quatre motos", sourit-il. "[Il y avait] beaucoup de choses différentes. Certaines, je les ai testées avec notre moto actuelle parce qu'on a besoin d'essayer de comprendre comment mieux gérer le pneu avant, c'est ce sur quoi on travaille. Ensuite, on a testé une autre moto avec une autre spécification sur la géométrie de châssis, puis on a aussi travaillé pour l'avenir et commencé à tester plusieurs choses pour cette dernière partie de la saison et pour l'année prochaine."

"Surtout, on a besoin de comprendre pourquoi certains constructeurs arrivent à utiliser des gommes plus tendres alors qu'on prend toujours le hard et que, parfois, quand les températures sont très élevées, on a du mal. C'est pour cette raison que j'ai roulé à la mi-journée quand il y avait 55°C en piste, car c'est quelque chose que nous voulons comprendre", explique Márquez, précisant avoir aussi vouloir éclaircir "autre chose, lié la connexion avec les gaz, parce qu'il [lui] manque toujours quelque chose sur ce point".

Parmi les différentes motos dont disposait le leader du championnat pour ce test, un prototype à la livrée noire a attiré l'œil. Il a cependant précisé qu'il ne s'agissait pas de la moto destinée à la saison prochaine. "Ça n'était pas une moto complètement nouvelle. Au test de Montmeló aussi, j'ai roulé avec une moto noire et elle avait le même moteur", souligne-t-il.

Un travail qui va dans la bonne direction

Contrairement à Valentino Rossi, qui affirme que ce qu'il a testé lundi ne sera pas mis en application dès le prochain Grand Prix, Marc Márquez pourrait tirer immédiatement bénéfice du travail abattu, à condition cependant que les avancées réalisées répondent aux caractéristiques du Red Bull Ring, différentes de celles de Brno.

"En ce qui concerne la vitesse de passage de courbe et la connexion avec les gaz, on a un peu progressé. C'est quelque chose que je demandais pour essayer d'avoir de meilleures sensations, parce que je n'étais pas à l'aise à 100%, et on a réalisé une petite amélioration. C'est la bonne direction à suivre, c'est positif. Et on a aussi progressé sur quelque chose au niveau des freins, pour [mieux] s'arrêter. Mais on verra en Autriche : parfois, on progresse ici mais l'Autriche est un type de piste différent et ce sera plus difficile. En tout cas, on est dans la bonne direction."

Lire aussi :

Auteur du meilleur temps du jour, Marc Márquez a devancé son coéquipier Dani Pedrosa, troisième, qui s'est efforcé pour sa part d'améliorer les sensations qu'il avait eues en course la veille. Avec un meilleur grip, comme souvent le lundi, le Catalan s'est effectivement mieux senti et il a travaillé sur différentes options de réglages d'électronique et de suspensions, avec réussite.

Dans le stand LCR, Cal Crutchlow était lui aussi à pied d'œuvre. Sixième, il se félicite d'une bonne journée de travail, ayant testé "de petites pièces" à l'avant, des fourches et une géométrie différente destinée à améliorer les freinages.

Ce qu'il faut retenir du GP de République Tchèque :

Prochain article MotoGP
Rossi : Du positif à retenir du test, mais Yamaha a besoin de temps

Previous article

Rossi : Du positif à retenir du test, mais Yamaha a besoin de temps

Next article

Guintoli dans la douleur à Brno : "Je savais que ça allait être difficile"

Guintoli dans la douleur à Brno : "Je savais que ça allait être difficile"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Essais d'août à Brno
Pilotes Marc Márquez Shop Now
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions