Tests Misano - Ducati a ses cahiers de vacances

Avec Honda et Suzuki, l’usine Ducati était de la partie des tests privés organisés à Misano après le dernier Grand Prix d’Allemagne. Un dernier coup de rein avant de profiter de la pause estivale. Pour les hommes de Borgo Panigale, ces essais ont été l’occasion de récolter des données qui leur serviront de cahiers de vacances. Car à la rentrée, prévue pour le 9 août à Indianapolis, il faudra retrouver la forme affichée lors de l’entame de cette campagne, et qui s’est dégradée au fur et à mesure de l’avancée des opérations.

La surprise GP15 a en effet marché peu ou prou jusqu’au Grand Prix de France, avant que la moto rouge ne rentre dans le rang. Grâce à une régularité et à une sagesse qu’on ne lui connaissait pas, Andrea Iannone pointe certes toujours troisième au classement général provisoire, mais les trois abandons en quatre courses d’Andrea Dovizioso montrent que la Desmosedici marque le pas au moment même où ses rivales accélèrent.

Il fallait donc reprendre ses esprits et retrouver ses bases avant de prendre le repos estival, et ces deux jours de tests à Misano ont permis de travailler dans la sérénité afin de réfléchir à des solutions sur une faiblesse constatée : l’entrée dans les virages. "Ces essais nous ont été très utiles", a confirmé un Dovizioso rejeté à la cinquième place du championnat. "Lors des meetings nous n’avons pas cette opportunité de travailler ainsi en prenant le temps sur chaque détail. On s’est concentré sur les meilleures solutions combinant les réglages et l’électronique pour trouver un rythme pas si mauvais."

Notre niveau est bon, nous avons amélioré notre vitesse mais il nous faut travailler encore sur les entrées en virage

Andrea Dovizioso

L’Italien a accompli pas moins de 132 tours, y compris sous une chaleur accablante : "J’ai bien roulé le matin avec ces pneus usés mais durant l’après-midi, il ne nous a pas été possible d’améliorer notre performance, même avec des pneus tendres. La piste était à 61°C, des conditions que l’on ne rencontre jamais, même en Malaisie. Notre niveau est bon, nous avons amélioré notre vitesse, mais il nous faut travailler encore sur les entrées en virage. Indianapolis et Brno seront des tracés importants car ils nous sont normalement favorables et ils devraient révéler notre véritable niveau."    

La question, sur ce plan, reste donc posée. De son côté, Andrea Iannone a dû prématurément mettre un terme à ses travaux, la douleur à son épaule blessée avant le Grand Prix d’Italie se rappelant à son mauvais souvenir. L’équipier a tout de même pu boucler l’essentiel de son programme après 101 tours accomplis. C’est maintenant vraiment les vacances pour les pilotes officiels mais pas encore tout à fait pour le constructeur, qui restera à Misano avec l’essayeur Pirro. Celui-ci mettra à l’épreuve les nouvelles gommes Michelin sur le nouvel enrobé du tracé italien. Un asphalte qui, bien que surchauffé, ne s’est attiré que des éloges de la part des pilotes présents.     

A propos de cet article
Séries MotoGP
Pilotes Andrea Dovizioso , Andrea Iannone
Équipes Ducati Team
Type d'article Résumé d'essais
Tags andrea dovizioso, andrea iannone, ducati, misano, motogp