Toni Elias se prépare pour Indianapolis

Toni Elias est le genre de pilote inoxydable. A chaque fois croit-on le voir sortir par la petite porte d’un paddock qui ne lui offre plus de guidon qu’il se réintroduit par la lucarne pour mieux poursuivre son aventure. Ceci dit, cette fois, l’éclipse a été assez longue tandis que le retour annoncé sur le site MotoGP.com sera temporaire. Du genre une pige au sein d’un team AB Motoracing, toujours orphelin de son pilote titulaire convalescent, Karel Abraham.

On rappellera que le Tchèque s’est fracturé un orteil lors d’une lourde chute subie le 13 juin dernier lors du Grand Prix de Catalogne. L’écurie n’alignant qu’un seul pilote pour son unique Honda RC213V RS, elle s’est mise en quête d’un remplaçant pour honorer de sa présence la grille de départ. Mais pas à n’importe quel prix.

C’est ce qu’a découvert Michaël Van der Mark, que la rumeur annonçait au poste pour son Grand Prix national des Pays-Bas. En vain. La moto est restée éteinte à Assen mais elle a rugi sur le Sachsenring avec le pilote test du HRC Hiroshi Aoyama.

Une remise en route aux 8 heures de Suzuka

Indianapolis pointe à présent à l’horizon et l’écurie a réfléchi sur le casting d’une rentrée qui se fera toujours sans Karel Abraham. Apparemment, le choix s’est porté sur l’Espagnol de 32 ans dont le haut fait d’arme remonte à 2006, lors d’un Grand Prix du Portugal qu’il avait remporté au nez et à la barbe de Valentino Rossi. C’est, à ce jour, la dernière réalisation d’un pilote privé en MotoGP.

Toni Elias a aussi été le premier Champion du monde de la catégorie Moto2 en 2010. Ensuite, ses exploits ont été plus discrets, y compris en WSBK où il a tenté de rebondir sur une Aprilia. Dernièrement, il a repris le collier lors de l’épreuve d’endurance des 8 heures de Suzuka qu’il a partagée avec Ratthapark Wilairot and Tatsuya Yamaguchi au sein du team Moriwaki. Après bien des péripéties, il en est sorti ravi et a promis qu’il ferait tout pour être de l’édition 2016. De quoi se remettre un peu dans le rythme.  

On rappellera que la Honda du team AB Motoracing est la seule à être équipée en freins Nissin et suspensions Showa, les autres machines étant en freins Brembo et suspensions Öhlins.

Lire aussi: Karel Abraham ne sait pas s'il courra à Assen

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Indianapolis
Circuit Indianapolis Motor Speedway
Pilotes Toni Elias
Équipes AB Motoracing
Type d'article Actualités
Tags ab motoracing, gp des etats-unis, honda, indianapolis