Yamaha WorldSBK ne privera pas Razgatlioglu et Gerloff du MotoGP

Le patron de Yamaha en WorldSBK estime que Toprak Razgatlioglu et Garett Gerloff sont "candidats" aux places de la marque en MotoGP et se dit prêt à les laisser partir.

Yamaha WorldSBK ne privera pas Razgatlioglu et Gerloff du MotoGP

Deux Yamaha sont encore disponibles pour la saison 2022 du MotoGP. Le départ de Maverick Viñales de l'équipe officielle et la possible retraite de Valentino Rossi pourraient provoquer l'arrivée d'une nouvelle génération sur les machines de la firme d'Iwata. Dans l'équipe officielle, le nouveau coéquipier de Fabio Quartararo n'a pas encore été désigné mais une promotion de Franco Morbidelli semble logique, sans véritablement résoudre l'équation puisqu'une nouvelle place se libérerait dans le team Petronas.

Ce dernier convoitait Raúl Fernández mais la révélation du Moto2 devrait rejoindre l'équipe Tech3. Cette option s'éloignant, Petronas a la possibilité de choisir l'un de ses pilotes du Moto2, Xavi Vierge ou Jake Dixon, mais ils sont respectivement neuvième et 21e de la catégorie au moment d'entamer la pause estivale, ce qui pourrait pousser la formation malaisienne à se pencher vers les représentants de Yamaha en WorldSBK.

Toprak Razgatlioglu, membre de l'équipe officielle, est le premier rival de Jonathan Rea, pointant à 20 unités du recordman de titres de la catégorie avant le meeting de Donington ce week-end. Petronas a déjà essayé de le faire rouler, pour pallier l'absence d'un Morbidelli blessé et forfait pour Assen, mais le Turc a décliné l'offre, préférant se concentrer sur la quête du titre en WorldSBK. L'équipe a donc fait appel au sixième du championnat, Garrett Gerloff, qui pilote habituellement la R1 du GRT Racing Team, le Junior Team de la marque.

Lire aussi :

Paul Denning, team manager de l'équipe Yamaha officielle en WorldSBK, pense que Razgatlioglu et Gerloff ont leurs chances pour la saison 2022 : "Je peux imaginer que Garrett et Toprak sont des candidats au MotoGP, ça dépend des opportunités et du timing", a déclaré Denning à Motorsport.com, précisant qu'il accepterait de se séparer de ses pilotes : "Nous aimerions garder les deux. Si l'un d'entre eux reçoit une bonne offre en MotoGP, Yamaha ne leur barrera pas la route."

Razgatlioglu et Gerloff, deux profils différents

Toprak Razgatlioglu n'a pas caché sa volonté de décrocher le titre en WorldSBK et sa détermination s'est traduite par son refus de rouler sur la M1 du team Petronas aux Pays-Bas. Denning doute que le pilote turc ait une véritable envie de rejoindre le MotoGP : "Je ne peux pas parler pour Garrett, mais dans le cas de Toprak, je sais qu'il est très motivé à gagner. Je ne peux pas parler pour lui mais j'imagine qu'il préfère être Champion du monde de WorldSBK que finir sixième en MotoGP."

Gerloff n'a fait son arrivée en Europe que la saison passée et il a moins d'expérience en WorldSBK mais selon Denning, il laissé une très bonne impression durant ses deux passages en MotoGP, à Assen mais aussi au GP d'Europe l'an dernier, en roulant le premier jour à la place de Valentino Rossi. "Je sais qu'il a impressionné Lin [Jarvis, patron de Yamaha Motor Racing] et toute l'organisation Yamaha MotoGP. C'était une bonne publicité pour le Championnat du monde de Superbike."

"Il n'a pas encore gagné de course en WorldSBK et il n'a pas été constant au premier plan", a ajouté Denning. "Sur la Yamaha du MotoGP, il a immédiatement été rapide. De l'autre côté, on a vu des acteurs du MotoGP être surpris du niveau très élevé du WorldSBK."

Propos recueillis par Sebastian Fränzschky

Lire aussi :

partages
commentaires

Related video

Une "grosse erreur" a encore privé Takaaki Nakagami du podium
Article précédent

Une "grosse erreur" a encore privé Takaaki Nakagami du podium

Article suivant

Aleix Espargaró s'est senti "idiot" à cause de son manque de puissance

Aleix Espargaró s'est senti "idiot" à cause de son manque de puissance
Charger les commentaires