MotoGP
17 juil.
Événement terminé
24 juil.
Événement terminé
C
GP d'Autriche
13 août
Prochain événement dans
6 jours
C
GP de Styrie
21 août
Prochain événement dans
14 jours
10 sept.
Prochain événement dans
34 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 sept.
Prochain événement dans
42 jours
25 sept.
Prochain événement dans
49 jours
09 oct.
Prochain événement dans
63 jours
16 oct.
Prochain événement dans
70 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
77 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
91 jours
13 nov.
Prochain événement dans
98 jours

Transferts MotoGP : qui pilotera où en 2021 ?

partages
commentaires
Transferts MotoGP : qui pilotera où en 2021 ?
Par :
11 juil. 2020 à 12:48

Plus de la moitié du plateau MotoGP est désormais constituée pour la saison 2021. Alors que les Grands Prix reprendront la semaine prochaine à Jerez, voici qui est assuré d'avoir un guidon l'année prochaine et qui est pressenti.

La saison 2020 de MotoGP va enfin pouvoir débuter le week-end prochain avec le Grand Prix d'Espagne. Nombreux sont les pilotes qui vont pouvoir se concentrer pleinement sur la compétition, libérés de toute pression en vue de leur avenir, puisqu'ils ont pu profiter de l'arrêt forcé dû au coronavirus afin d'obtenir un guidon pour 2021. D'autres, en revanche, sont toujours dans l'inconnue.

Avant que la pandémie de COVID-19 ne vienne chambouler les plans, le marché des transferts avait débuté comme ces dernières années : dès l'hiver. Alors que seul Tito Rabat entamait l'année avec un contrat courant jusqu'en 2021, de premières annonces majeures étaient intervenues dès janvier (Maverick Viñales et Fabio Quartararo dans l'équipe officielle Yamaha) puis en février (Marc Márquez prolongé pour quatre ans par Honda).

Lire aussi :

De nouvelles pièces sont venues compléter le puzzle pendant le confinement, avec la prolongation des deux pilotes Suzuki. Puis, fin mai, c'est Jack Miller qui s'est adjugé une place de choix en étant promu dans l'équipe officielle Ducati. Quelques jours plus tard, Aleix Espargaró reconduisait son entente avec Aprilia, renonçant à son plan initial d'attendre les premières courses pour juger du potentiel de la nouvelle RS-GP.

Et bien lui en a pris, car le dernier guidon Aprilia restant est aujourd'hui l'un des plus courtisés. Un jeu de domino délicat va en effet désormais façonner le reste de la grille. L'annonce prochaine de Pol Espargaró chez Repsol Honda, qui ne fait plus de secret, mènera Álex Márquez vers le team LCR. Il ne restera dès lors plus qu'une place pour les deux pilotes actuels et, au vu de l'importance du sponsor japonais Idemitsu, Takaaki Nakagami ne devrait pas être inquiété. Cal Crutchlow, l'un des vainqueurs du plateau MotoGP, pourrait donc se tourner vers Aprilia afin de conserver un guidon officiel, permettant au MotoGP de garder un représentant britannique à une époque où ils sont devenus si rares.

Lire aussi :

L'autre guidon officiel encore non-attribué se trouve chez Ducati. Et c'est assurément le plus grand mystère de cette silly season, puisque le triple vice-Champion du monde en titre n'a toujours pas été confirmé à son poste. Plus étonnant encore, le manager d'Andrea Dovizioso affirme que Ducati temporise désormais et souhaite laisser passer quelques courses avant de reprendre les négociations. Il n'en faut pas plus pour susciter l'excitation des fans de Jorge Lorenzo, attisée par les phrases sibyllines d'un pilote qui n'a pas encore totalement renoncé à sa carrière.

Chez KTM, on aurait pu être intéressé par Dovizioso ou Crutchlow, mais Danilo Petrucci a su convaincre le constructeur autrichien de lui donner sa chance et il rejoindra l'équipe Tech3. Dans une volonté de stabilité, les trois pilotes maison restants ont été confirmés : Brad Binder et Miguel Oliveira formeront le line-up de l'équipe officielle et Iker Lecuona restera chez Tech3.

Dans les équipes satellites, on attend une officialisation imminente du binôme de Petronas, bien que le patron de la structure assure que rien n'est fait avec Valentino Rossi en réponse aux rumeurs venues d'Italie faisant état d'une annonce à Jerez. Franco Morbidelli, lui, n'a aucun souci à se faire. Pramac devrait accueillir le rookie Jorge Martín et jugera les performances de Pecco Bagnaia pour estimer s'il mérite d'être prolongé. Dans le cas contraire, Johann Zarco pourrait faire figure de candidat, à moins qu'il soit conservé dans de bonnes conditions chez Avintia.

Lire aussi :

Le plateau MotoGP 2021

Équipe Pilotes confirmés
(fin de contrat)
Pilotes pressentis
Repsol Honda Team Marc Márquez (2024) Pol Espargaró
Ducati Team Jack Miller (2021 + option) Andrea Dovizioso
Jorge Lorenzo
Monster Energy Yamaha Maverick Viñales (2022)
Fabio Quartararo (2022)
 
Team Suzuki Ecstar Álex Rins (2022)
Joan Mir (2022)
 
Red Bull KTM Factory Racing Brad Binder (2021)
Miguel Oliveira (2021)
 
Aprilia Racing Team Gresini Aleix Espargaró (2022) Cal Crutchlow
Andrea Iannone
Petronas Yamaha SRT   Franco Morbidelli
Valentino Rossi
Pramac Racing   Pecco Bagnaia
Jorge Martín
Johann Zarco
LCR Honda   Álex Márquez
Takaaki Nakagami
Cal Crutchlow
Red Bull KTM Tech3 Danilo Petrucci (2021)
Iker Lecuona (2021)
 
Reale Avintia Racing Tito Rabat (2021) Johann Zarco

C'était un 10 juillet : Hayden secoue Laguna avec sa 1ère victoire

Article précédent

C'était un 10 juillet : Hayden secoue Laguna avec sa 1ère victoire

Article suivant

2021, troisième acte du binôme Binder-Oliveira chez KTM

2021, troisième acte du binôme Binder-Oliveira chez KTM
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Auteur Léna Buffa