MotoGP
28 mars
Événement terminé
04 avr.
Événement terminé
C
GP d'Espagne
02 mai
Course dans
17 jours
C
GP d'Italie
30 mai
Course dans
45 jours
C
GP d'Allemagne
20 juin
Course dans
66 jours
C
GP des Pays-Bas
27 juin
Course dans
73 jours
C
GP de Finlande
11 juil.
Course dans
87 jours
C
GP d'Autriche
15 août
Course dans
122 jours
C
GP de Grande-Bretagne
29 août
Course dans
136 jours
C
GP d'Aragon
12 sept.
Course dans
150 jours
C
GP de Saint-Marin
19 sept.
Course dans
157 jours
C
GP du Japon
03 oct.
Course dans
171 jours
C
GP de Thaïlande
10 oct.
Course dans
178 jours
C
GP d'Australie
24 oct.
Course dans
192 jours
C
GP de Valence
14 nov.
Course dans
213 jours

Transferts MotoGP : qui pilotera où en 2021 ?

Vingt-et-un pilotes ont d'ores et déjà leur place sur l'échiquier MotoGP pour la saison prochaine, un seul guidon restant officiellement à pourvoir chez Aprilia. Voici le tour d'horizon du plateau 2021 !

Transferts MotoGP : qui pilotera où en 2021 ?

La saison 2020 de MotoGP touche à sa fin, puisque le rideau tombera dans à peine plus de deux semaines après les trois ultimes Grands Prix, et le plateau du cru 2021 est désormais quasiment au complet avec l'annonce ce samedi du recrutement d'Enea Bastianini et de Luca Marini pour former la troisième équipe Ducati après un accord impliquant Esponsorama, Ducati mais aussi Sky Racing Team VR46.

Lire aussi :

Cette année encore, le marché des transferts a débuté dès l'hiver, avec de premières annonces majeures intervenues en janvier (Maverick Viñales et Fabio Quartararo dans l'équipe officielle Yamaha) puis en février (Marc Márquez prolongé pour quatre ans par Honda). La crise sanitaire mondiale a toutefois très tôt mis les négociations sur pause, et il a fallu attendre de longues semaines pour qu'elles puissent reprendre, au grand dam de certains pilotes, longtemps restés dans l'incertitude.

La prolongation des deux pilotes Suzuki a relancé la machine pendant le confinement, puis fin mai c'est Jack Miller qui s'est adjugé une place de choix en étant promu dans l'équipe officielle Ducati. Quelques jours plus tard, Aleix Espargaró reconduisait son entente avec Aprilia. Son frère, Pol, a quant à lui été annoncé en partance de KTM quelques jours avant la reprise des courses, à destination de Repsol Honda où il remplacera Álex Márquez, qui passera pour sa part chez LCR.

Chez KTM, on aurait pu être intéressé par Dovizioso ou Crutchlow, mais Danilo Petrucci a su convaincre le constructeur autrichien de lui donner sa chance et il rejoindra l'équipe Tech3. Dans une volonté de stabilité, les trois pilotes maison restants ont été confirmés : Brad Binder et Miguel Oliveira formeront le line-up de l'équipe officielle et Iker Lecuona restera chez Tech3.

Lire aussi :

Au moment de débuter le championnat, plus de la moitié du plateau était donc désormais constituée pour 2021. Le mystère qui s'était épaissi autour du cas d'Andrea Dovizioso a quant à lui été levé au mois d'août, lorsque le pilote italien a fait savoir qu'il renonçait à entrer dans le vif des négociations avec Ducati et qu'il quitterait donc l'équipe au bout de huit ans de loyaux services, assumant le risque de ne plus avoir de guidon la saison prochaine.

Les cinq places encore à attribuer chez Ducati ont dès lors grandement animé les coulisses et c'est finalement Pecco Bagnaia qui a hérité du guidon du team factory, alors que Johann Zarco était promu chez Pramac aux côtés du premier rookie annoncé, Jorge Martín. Le team Avintia, lui, a fini par renoncer à Tito Rabat, qui était pourtant le seul à avoir terminé 2019 avec un contrat 2021 déjà en poche. L'Espagnol sera remplacé par Luca Marini, dont le recrutement a été annoncé ce samedi aux côtés d'un autre rookie, Enea Bastianini.

Autre pièce maîtresse du puzzle attribuée tardivement, celle du guidon Yamaha dont Valentino Rossi bénéficiera chez Petronas, aux côtés de son acolyte Franco Morbidelli. Après de très longues négociations, le #46 est parvenu à un accord qui fait office de compromis, puisqu'il bénéficiera certes du soutien officiel du constructeur mais ne dispose que d'un an de contrat et devra renoncer à certains membres fidèles de son équipe technique.

Lire aussi :

Soutenu par le sponsor japonais Idemitsu et fort d'une très belle saison, Takaaki Nakagami n'a pas été inquiété chez LCR. Cal Crutchlow, en revanche, est sur la sellette et ne peut que se tourner vers Aprilia pour espérer conserver un guidon, sous réserve toutefois de l'issue de l'affaire Andrea Iannone. Si le TAS décide de confirmer la suspension de l'Italien, l'Anglais aura une chance, sinon Iannone conservera sa place. Et Aprilia a également avec Bradley Smith une troisième option possible. Réponse attendue dans les dix prochains jours.

Le plateau MotoGP 2021

Équipe Pilotes confirmés
(fin de contrat)
Pilotes pressentis
Repsol Honda Team Marc Márquez (2024)
Pol Espargaró (2022)
 
Ducati Team Jack Miller (2021 + option)
Pecco Bagnaia (2022)
 
Monster Energy Yamaha Maverick Viñales (2022)
Fabio Quartararo (2022)
 
Team Suzuki Ecstar Álex Rins (2022)
Joan Mir (2022)
 
Red Bull KTM Factory Racing Brad Binder (2021)
Miguel Oliveira (2021)
 
Aprilia Racing Team Gresini Aleix Espargaró (2022) Andrea Iannone
Cal Crutchlow
Bradley Smith
Petronas Yamaha SRT Franco Morbidelli (2022)
Valentino Rossi (2021)
 
Pramac Racing Johann Zarco (2021 + option)
Jorge Martín (2022)
 
LCR Honda Álex Márquez (2022)
Takaaki Nakagami (2022)
 
Red Bull KTM Tech3 Danilo Petrucci (2021)
Iker Lecuona (2021)
 
Esponsorama Racing Enea Bastianini (2021)
Luca Marini (2021)
 

partages
commentaires
Soupapes : Yamaha dément toute tricherie et s'explique

Article précédent

Soupapes : Yamaha dément toute tricherie et s'explique

Article suivant

Quartararo : Si je ne prends pas de gros risques, c'est fini pour le titre

Quartararo : Si je ne prends pas de gros risques, c'est fini pour le titre
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Auteur Léna Buffa