Cinq GP pour trois prétendants au titre, qui ne font pas de pronostics

"Tout peut arriver", voilà la seule prédiction à laquelle se risquent les trois premiers pilotes du championnat avant d'entrer dans le sprint des cinq dernières courses.

Ils seront vraisemblablement trois à s'opposer pour la couronne MotoGP sur les cinq manches restantes du championnat. Marc Márquez, Andrea Dovizioso et Maverick Viñales ne sont séparés que de 16 unités, les deux premiers étant à égalité de points comme de victoires, seulement départagés par leur nombre de deuxièmes places à ce jour.

Interrogés sur les pistes qui pourraient leur être les plus favorables sur ce sprint final avant de quitter le dernier terrain de jeu en date, Misano, les deux coleaders ne se sont pas risqués au moindre pronostic, sachant pertinemment que toute prévision peut aisément être mise à mal par les aléas météo, pneumatiques ou tout simplement l'évolution des performances connue par chaque clan ces derniers mois.

"Franchement, je ne sais pas. En Autriche, je m'attendais à finir dix secondes derrière Dovi, et ici aussi [Misano] c'était un circuit difficile", pointe Marc Márquez, pourtant vainqueur du GP de Saint-Marin et battu dans le dernier virage du Red Bull Ring. "À Silverstone, je m'attendais à ce que Dovi termine loin de nous et il a gagné. En Autriche, c'était proche et ici aussi nos rythmes étaient similaires."

"C'est donc difficile à dire mais ce que je sais c'est que Dovi est désormais fort sur tous les circuits, la Ducati sera forte sur tous les circuits, et ce sera une bagarre serrée et belle jusqu'au bout", pressent le pilote Honda.

"On ne répond pas au sujet des pistes parce qu'on ne sait vraiment pas, et non pas parce qu'on ne veut pas le dire", assure Andrea Dovizioso. "Bien sûr, il y a des pistes que je préfère et des pistes qu'il [Márquez] préfère, mais il est plus important de voir comment la moto fonctionne avec les pneus qu'on a sur ce week-end-là. C'est impossible à savoir maintenant, alors je pense que ce sera complètement ouvert."

Deux courses en Espagne, trois hors d'Europe

Le prochain rendez-vous aura lieu sur le MotorLand Aragón, une piste sur laquelle Márquez sait se montrer performant, mais où il a connu des réussites contrastées, entre deux victoires et deux courses à problèmes, et où Dovizioso n'a plus visité le podium depuis 2012 tandis que la Yamaha y possède un solide palmarès. Après le désert du Teruel, il sera temps de partir pour la tournée Asie-Océanie, avec d'abord une escale au Japon, où Márquez s'est imposé l'an dernier sur la route du titre, devant Dovizioso justement.

Viendra ensuite l'Australie, où Márquez n'a vu l'arrivée qu'une fois en MotoGP, en s'imposant. Dovizioso y a, lui, souvent échoué au pied du podium, un podium justement visité l'an dernier par Viñales, alors pilote Suzuki. La dernière manche outremer se déroulera en Malaisie, théâtre l'an dernier du retour de Dovizioso à la victoire et du début de sa spirale positive. Enfin, la finale se jouera à Valence, mais il est encore prématuré de prédire que le titre s'y décidera, un scénario qui ne s'est présenté qu'à trois occasions depuis l'entrée dans l'ère MotoGP.

Cinq pistes, donc, et Márquez est le seul à avoir goûté à la victoire sur chacune d'elles, de quoi en faire un redoutable adversaire. "Aragón est l'une des pistes sur lesquelles il fait la différence, mais cela ne veut pas dire qu'on ne va pas tenter notre chance. Le championnat, on va le jouer en cinq courses et tout peut arriver", prévient Dovizioso.

"Bien sûr, Marc et Honda ont confirmé qu'ils étaient très forts en ce moment, mais on a aussi confirmé sur certaines pistes et dans certaines conditions dans lesquelles on n'était normalement pas rapides par le passé que nous le sommes désormais. Je pense et j'espère que ce sera beau jusqu'au bout", pointe le pilote Ducati, indéniablement le pilote dont les performances ont surpris le plus cette année.

"Viñales aussi [est dans le coup]", rappelle Márquez. "On ne peut pas l'oublier, il n'est que 16 points derrière et il semble avoir un très bon rythme sur le mouillé aussi : alors que normalement il est beaucoup plus en difficulté, il a fini quatrième [à Misano]."

Contrairement à ses deux rivaux, Viñales ne possède que très peu d'expérience avec la moto qui accompagne sa course au titre, et c'est justement de ce point de vue que la nature des pistes au programme de la fin de saison tend à le rendre optimiste.

"Nous allons maintenant sur des pistes sur lesquelles on a fait des essais pendant l’hiver, où l'on a beaucoup de datas et où l'on sait comment être rapides. J'y ai déjà piloté la Yamaha, [je connais] le style, alors pour moi ce sera un peu plus facile le vendredi de régler la moto, et surtout en ce qui concerne l'électronique", explique le pilote Yamaha.

"Pour moi, la Malaisie est un très bon circuit pour la Yamaha, l'Australie aussi, nous y avons donc de bonnes chances. Pour les autres pistes, attendons de voir, mais à mon avis la moto a un très bon niveau sur le sec, on l'a démontré ce week-end [à Misano] et on doit continuer à travailler comme ça. On espère continuer à progresser, particulièrement sur le mouillé, parce qu'il pourrait peut-être y avoir une autre course sur le mouillé et il faut qu'on se batte aux avant-postes", prévient Viñales.

Cinq pistes, trois prétendants et aucun pronostic pour l'instant. La fin de saison MotoGP annonce un sprint qui promet d'être passionnant !

Les récents résultats des trois pilotes sur les cinq GP à venir

Marc Márquez :

   Aragón  Japon  Australie  Malaisie  Valence Points
2016 1er 1er - 11e 2e 75
2015 - 4e 1er - 2e 58
2014 13e 2e - 1er 1er 73
2013 1er 2e - 2e 3e 81

Andrea Dovizioso :

   Aragón  Japon  Australie  Malaisie  Valence Points
2016 11e 2e 4e 1er 7e 72
2015 5e 5e 13e - 7e 34 
2014 - 5e 4e 8e 4e 45 
2013 8e 10e 9e 8e 9e 36 

Maverick Viñales :

   Aragón  Japon  Australie  Malaisie  Valence Points
2016 4e 3e 3e 6e 5e 66 
2015 11e - 6e 8e  11e 28 
2014* 1er 2e 1er 1er - 95 
2013** 2e 2e 2e 5e 1er 96 

* Moto2 / ** Moto3

Avec Carlos Guil Iglesias 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Pilotes Andrea Dovizioso , Marc Márquez , Maverick Viñales
Équipes Yamaha Factory Racing , Repsol Honda Team , Ducati Team
Type d'article Actualités