Valentino Rossi adore le Mugello, qui ne le lui rend pas

Les organisateurs du Grand Prix d'Italie doivent répondre cette semaine à une demande croissante, à laquelle l'état de forme actuel de Valentino Rossi n'est pas étranger. Si son statut de star ne s'est jamais démenti en Italie, son rang de leader du Championnat renforce encore un peu plus la frénésie qui l'entoure et nombreux sont ceux qui se rendront sur place avec pour seul espoir de le voir monter dimanche sur la plus haute marche du podium.

Toutes les photos de Valentino Rossi

Pourtant cela fait plusieurs années que les succès se refusent à lui au Mugello. Voilà en effet sept ans qu'il ne s'est plus imposé sur son Grand Prix national, sept ans également qu'il ne s'y est plus élancé de la pole position. Et dire qu'il possède le palmarès le plus riche du MotoGP dans ces collines, avec sept victoires consécutives glanées de 2002 à 2008 et pas moins de cinq pole!

"Le Mugello c'est une piste très spéciale pour moi. J'ai décroché des victoires spectaculaires ici, j'ai eu beaucoup de superbes bagarres et j'ai beaucoup de bons souvenirs," rappelle Valentino Rossi, pour qui le Mugello est aussi lié au souvenir d'une chute mémorable, celle qui lui a valu en 2010 une double fracture de la jambe et son éloignement le plus long des pistes.

"C'est une piste que j'adore, sur laquelle j'ai gagné de nombreuses fois, même si ma dernière victoire remonte à 2008. C'est l'un des meilleurs circuits. Le tracé est fantastique et tous les pilotes l'adorent," poursuit le pilote de Tavullia.

"Les collines tout autour, cette foule et tout ce bruit, cela en fait un moment à part. C'est un super endroit pour un Grand Prix. C'est un circuit à l'ancienne - ce qu'aiment les pilotes généralement - comme Assen ou Barcelone. Le tracé suit le terrain, au lieu d'être conçu à 100% par ordinateur. C'est comme si le bitume avait été déposé au sommet de la colline et suivait ensuite le terrain. Cela crée des virages particuliers, avec des vues difficiles, très intéressants à aborder avec la moto."

"Arriver au Mugello en tant que leader du Championnat et en grande forme, c'est parfait. J'ai été rapide dès l'entame de la saison, ce qui est important," ajoute Rossi, non sans craindre ses rivaux, "en particulier Jorge [Lorenzo] qui a toujours fini premier ou deuxième ici ces dernières années. Et puis Marc [Márquez], qui s'est imposé l'année dernière après une bagarre fantastique. Sans compter que tout le monde attend cette année les deux Ducati. Elles sont beaucoup plus compétitives que l'année dernière sur tous les circuits et ont récemment fait un test ici. Ce sera intéressant!"

"Il ne faudra pas faire de fautes dans les réglages de la moto, et ce dès les essais libres. On va travailler dur dès le premier jour pour que ce soit un bon week-end. Il y aura énormément de monde au Mugello et il y aura encore plus de fans sur place dès samedi. Ce sera une super course!" promet-il.

 

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Italie
Circuit Mugello
Pilotes Valentino Rossi
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Preview
Tags grand prix italie, motogp, mugello, valentino rossi, yamaha