Valentino Rossi annonce sa retraite

Valentino Rossi a mis fin au suspense en annonçant sa décision de prendre sa retraite à la fin de la saison 2021 du MotoGP, la 26e qu'il dispute en Grand Prix.

Valentino Rossi annonce sa retraite

L'heure est donc venue : Valentino Rossi a annoncé ce jeudi sa décision de mettre un terme à sa carrière de pilote de course MotoGP. Il a dévoilé son choix depuis le Red Bull Ring, à la veille des premiers essais du Grand Prix de Styrie.

"J'avais dit pendant la saison que j'aurais pris ma décision pour l'année prochaine après la pause estivale, et j'ai donc décidé d'arrêter à la fin de cette saison", a déclaré le pilote italien face à la presse.

"Malheureusement, ce sera ma dernière demi-saison en tant que pilote MotoGP", a-t-il poursuivi. "C'est difficile, c'est un moment très triste parce que c'est difficile à dire et difficile de savoir que l'année prochaine je ne courrai pas à moto alors que je fais cela, je crois, depuis 30 ans. L'année prochaine, ma vie va changer d'un certain point de vue."

"J'aurais voulu courir encore 20 ou 25 ans, malheureusement ça n'est pas possible", a regretté le pilote. "C'était en tout cas génial, j'ai pris beaucoup de plaisir. Cela a été un très long voyage et très amusant. J'ai passé 26 ans dans le Championnat du monde et c'était génial, j'ai vécu des moments inoubliables avec toute mon équipe et les personnes qui ont travaillé pour moi."

26 ans en Grand Prix

Le Red Bull Ring, choisi pour faire cette annonce, est un lieu symbolique dans la longue et riche carrière de Valentino Rossi, puisque c'est sur ce circuit (alors appelé A1-Ring) qu'il avait décroché son premier podium dans le Championnat du monde, il y a 25 ans quasiment jour pour jour, le 4 août 1996.

À l'époque, Rossi était un gamin fantasque, qui bousculait les codes. Monté sur la troisième marche du podium de ce Grand Prix d'Autriche, le dixième de sa saison de rookie, il allait dans la foulée décrocher une première victoire, à Brno, devant quelques grands noms et notamment le quadruple Champion du monde Jorge Martínez, roi du freinage battu sur son propre terrain par une manœuvre d'anthologie du pilote au numéro 46, qui avait à l'époque la moitié de son âge.

Un an plus tard, Rossi décrochait son premier titre en dominant outrageusement le championnat 125cc. Il enchaînera avec deux saisons en 250cc, là aussi couronné à sa deuxième tentative, et à 21 ans le voilà qui débarquait dans la catégorie reine, déjà très craint. Il ne lui faudra à nouveau qu'une saison pour trouver ses marques avant de coiffer la couronne en 2001, dernière année des 500cc avant l'entrée en vigueur du règlement MotoGP.

Lire aussi :

Celui qui fut associé à Aprilia dans les petites cylindrées défendait alors les couleurs de Honda, d'abord au sein d'une équipe taillée pour lui avec le fameux sponsoring de Nastro Azzurro, puis au sein de l'équipe officielle Repsol Honda. Avec trois titres en poche au bout de quatre ans, il opéra en 2004 l'un des changements les plus marquants de sa carrière en rejoignant Yamaha. Vainqueur de son dernier Grand Prix avec Honda, il créa la sensation en remportant sa première course avec la M1 et c'est un nouveau chapitre tout aussi riche qui s'ouvrait, le menant à quatre autres titres en six ans.

Une première cassure s'opéra en 2011, lors d'une tentative vaine de briller avec Ducati, mais Rossi parvint à retrouver le chemin de la victoire à son retour chez Yamaha en 2013. Ses statistiques se sont néanmoins effritées depuis, malgré plusieurs luttes pour le titre jusqu'en 2016, et notamment un sacre perdu à la dernière course en 2015 dans un contexte hautement polémique qui lui avait valu une pénalité.

À 42 ans, Valentino Rossi n'a plus gagné depuis le 25 juin 2017, à Assen, et il peine désormais à retrouver le niveau de compétitivité après lequel il court. Il n'a jamais caché cette année que ses résultats seraient déterminants dans la décision qu'il prendrait pour son avenir et que la pause estivale serait le moment de faire le bilan. Le retour à la compétition, cette semaine en Autriche, met donc fin au suspense et le Docteur a bel et bien choisi de mettre un terme à sa carrière à la fin de la saison en cours.

La carrière de l'emblématique #46 prendra fin au bout de 26 saisons, lui qui est le seul depuis déjà plusieurs années à être toujours engagé alors qu'il a connu les 500cc et la création du MotoGP. Cette longévité exceptionnelle se traduit aussi par le record qu'il détient de la plus grande période victorieuse, à la fois en 500cc/MotoGP (de 2000 à 2017) et toutes catégories confondues (de 1996 à 2017).

Ses adversaires se sont appelés, entre autres, Max Biaggi, Marc Márquez, Casey Stoner, Sete Gibernau, Jorge Lorenzo, et face à eux il a pu conquérir neuf titres et 115 victoires, ce qui place son palmarès parmi les plus grandes légendes des Grands Prix moto, aux côtés de Giacomo Agostini (15 titres et 122 victoires) ou Ángel Nieto (13 titres et 90 victoires).

Considéré comme le premier pilote moderne du championnat, il a apporté aux Grands Prix une médiatisation nouvelle et a glané un statut incomparable de star, véritable légende vivante de la discipline durant une grande partie de sa carrière. À ses performances sportives s'ajoute la gestion d'une image à la valeur inestimable, qui l'a mené à créer la puissante structure VR46. C'est avec elle que sa présence perdurera, puisque son équipe sera engagée la saison prochaine en MotoGP.

Voir aussi :

partages
commentaires

Related video

Suzuki a son nouveau holeshot device mais hésite encore à l'utiliser
Article précédent

Suzuki a son nouveau holeshot device mais hésite encore à l'utiliser

Article suivant

Rossi a préféré la retraite à VR46 : "C'est la bonne chose à faire"

Rossi a préféré la retraite à VR46 : "C'est la bonne chose à faire"
Charger les commentaires