Valentino Rossi dément vouloir vendre VR46 à l'Arabie saoudite

Valentino Rossi a opposé un démenti ferme aux spéculations qui ont circulé ces derniers jours au sujet du team VR46, évoquant des informations totalement inventées.

Valentino Rossi dément vouloir vendre VR46 à l'Arabie saoudite

Valentino Rossi a démenti les informations selon lesquelles il pourrait vendre l'équipe VR46 au prince saoudien qui financera son engagement en MotoGP à partir de 2022. Un démenti qui intervient après plusieurs jours très agités dans les médias italiens, chacun y allant de sa propre théorie sur la situation singulière de la structure du champion italien, alors que les parties impliquées dans ce projet contribuent à laisser planer un certain mystère.

C'est ainsi que certains médias italiens ont annoncé que VR46 serait vendu à Tanal Entertainement et au prince saoudien Abdulaziz bin Abdullah bin Saud bin AbdulAziz Al Saud. La première citée est la société, jusqu'ici méconnue, ayant annoncé la sponsorisation de l'équipe italienne avec le groupe pétrolier Aramco, au mois d'avril dernier, et l'intégration du projet de VR46 dans la promotion de Saudi Vision 2030, programme saoudien portant sur la création d'infrastructures sportives, de divertissements et de projets urbains.

Depuis cette annonce, l'antenne britannique d'Aramco a nié à deux reprises auprès de Motorsport.com toute implication avec VR46, ce que le PDG de la société lui-même a déclaré en marge du Grand Prix des Pays-Bas, fin juin. Rossi, qui a déjà fait savoir avant la pause que son équipe et lui étaient "de bonne foi" et qu'il avait personnellement des échanges réguliers avec le prince, a cette fois démenti les spéculations portant sur la supposée vente de sa société qu'impliquerait ce partenariat.

"Ce n'est absolument pas vrai qu'on voudrait vendre VR46 aux Saoudiens. Ça, c'est une information totalement inventée. Non, nous ça nous plaît, on a notre monde là-bas [à Tavullia]. Je ne sais même pas comment c'est sorti car on n'en a jamais parlé, franchement", a-t-il affirmé vendredi.

Lire aussi :

Interrogé sur la conférence de presse que Tanal Entertainment devrait bientôt tenir au sujet du projet Saudi Vision 2030 et de ses liens avec VR46, Valentino Rossi a ajouté : "Je ne sais pas grand-chose au sujet de Tanal. Par exemple, je ne suis pas au courant de cette conférence de presse. Les gens de VR46 travaillent, nos avocats et fiscalistes, etc, pour essayer de tout faire. Mais je ne suis peut-être pas la bonne personne, parce que je ne sais pas tout."

Autre rumeur qui a circulé ces derniers jours, celle d'un recrutement de Maverick Viñales par l'équipe VR46 pour 2022, où il aurait rejoint Luca Marini, alors que Marco Bezzecchi se destine, lui, au team Petronas SRT. Là aussi, Valentino Rossi s'est montré très clair, assurant que le départ surprise de l'Espagnol de Yamaha n'allait pas le mener dans la nouvelle équipe satellite Ducati.

"Maverick nous plaît beaucoup. C'est un top pilote et un pilote avec lequel je me suis toujours bien entendu quand on était coéquipier, il y a beaucoup de respect entre nous. Mais on a pensé monter cette équipe pour faire courir les pilotes de l'Academy. C'est donc un peu un problème car on aimerait ne faire courir que nos pilotes dans notre équipe. C'est ça, notre programme", a-t-il assuré.

partages
commentaires

Related video

EL3 - Bagnaia bat Quartararo en duel
Article précédent

EL3 - Bagnaia bat Quartararo en duel

Article suivant

Raúl Fernández confirmé dans le team Tech3

Raúl Fernández confirmé dans le team Tech3
Charger les commentaires