Valentino Rossi ému par l'acclamation du public de Misano

Contraint à une course anonyme sur ses terres, Valentino Rossi a malgré tout avoué avoir été touché en plein cœur par le soutien de son public.

Valentino Rossi ému par l'acclamation du public de Misano

La tournée d'adieu de Valentino Rossi a pris une autre dimension ce week-end avec le premier des deux Grands Prix organisés à Misano, sa piste maison. Habitué aux marées humaines teintes en jaune, le circuit Marco Simoncelli n'a pu accueillir que 25'000 spectateurs dimanche pour la course, mais les tribunes ont malgré tout rendu au #46 des honneurs à la hauteur de son palmarès.

"C'est beau, ça m'émeut", a admis Rossi, acclamé à tout rompre par les tifosi. "Le dernier tour a été vraiment fantastique et je ne peux que remercier tout le monde, remercier mes fans parce que, vraiment… Durant toute ma carrière, même dans les moments difficiles, ils m'ont apporté un soutien incroyable, alors c'est émouvant."

"C'était magnifique de voir tout en jaune aujourd'hui. Déjà, pour tous les pilotes, voir le circuit plein c'est vraiment autre chose par rapport à l'année dernière, on revient un peu à la normalité. Et je ne peux que dire merci à tout le monde."

 

"Je suis désolé, parce que j'aimerais être plus compétitif et me battre pour des positions plus importantes. Je fais tout ce que je peux, je me donne vraiment au maximum et je suis désolé de ne pas être un peu plus haut placé pour cette fin de saison", a ajouté le pilote italien, alors que cette course lui a valu une troisième arrivée de suite hors des points, 17e à 33"8 du vainqueur.

Qualifié avant-dernier après un début de week-end compliqué et surtout une chute en qualifications, Rossi a payé le prix de ce départ lointain. "Malheureusement, ma chute [de samedi] m'a fait partir 23e et c'était un problème. Au début, j'ai pu rattraper des places au premier virage mais il y a ensuite eu de la confusion et des touchettes au virage 4. J'étais à l'extérieur et j'ai dû passer hors piste, j'ai perdu du temps et je me suis retrouvé dernier", a-t-il décrit.

"À partir de là, j'ai essayé d'attaquer. Mon rythme a été correct et j'ai pu faire des dépassements sur Dovi, Oliveira, Morbidelli, et ensuite j'étais avec Petrucci. J'ai eu l'impression d'être P3 pendant cette bagarre, mais malheureusement ma position était un peu plus mauvaise que ça ! [rires] Ce qui est dommage, c'est que ça n'était pas suffisant pour marquer des points. La course a été très dure mais mon rythme a été plutôt bon."

Valentino Rossi sera de retour en piste demain pour participer à la première des deux journées du test officiel de Misano. "Je pense qu'on ne le fera qu'un jour parce qu'on n'a rien à tester. Mais on va essayer de travailler sur l'équilibre de la moto et sur les pneus, pour chercher à progresser pour la fin du championnat", a-t-il indiqué. Puis il prendra la direction d'Austin, où il s'est battu pour la victoire lors de la dernière visite du MotoGP sur place, en avril 2019. Reste à voir s'il arrivera à y inverser la tendance d'une courbe de résultats qui s'est depuis fortement dégradée.

Lire aussi :

partages
commentaires
Miller ralenti par des vibrations : "Je me suis pris un mur"
Article précédent

Miller ralenti par des vibrations : "Je me suis pris un mur"

Article suivant

Álex Rins chute encore en voulant suivre les Ducati

Álex Rins chute encore en voulant suivre les Ducati
Charger les commentaires