Rossi fier de sa dernière course : "J'ai voulu être pilote jusqu'au bout"

Compétiteur jusqu'au bout, Valentino Rossi se félicite d'avoir réussi à rester pleinement concentré sur sa dernière course MotoGP et d'y avoir fêté un top 10 qui l'emplit de fierté.

Rossi fier de sa dernière course : "J'ai voulu être pilote jusqu'au bout"

Valentino Rossi a bouclé sa carrière MotoGP avec une dixième place au Grand Prix de Valence, un résultat dont il est fier et qui traduit des performances pour lui satisfaisantes à l'heure de raccrocher son casque.

Qualifié dixième, il a pu se maintenir à cette position au terme de ses 27 derniers tours de course, notamment en résistant à son élève et ami Franco Morbidelli et en restant pleinement concentré sur la performance à livrer sans se laisser déborder par les émotions. "J'ai essayé de ne pas y penser. Pendant la course, j'ai très peu pensé que c'était la dernière. Je suis content parce que ça a été une grande épreuve psychologique", se réjouit-il.

Réussir sa sortie était pourtant loin d'être une évidence, et d'autant plus que cette dernière saison aura été pour lui la plus faible d'une carrière incroyablement riche, avec seulement 44 points glanés et, jusqu'à Valence, trois entrées seulement dans le top 10 et une huitième place pour meilleur résultat. Mais le champion italien a voulu mobiliser ses troupes pour que cet ultime Grand Prix soit plus qu'un baroud d'honneur.

"Sur les dernières courses, on a beaucoup amélioré la moto et on a bien travaillé avec David [Muñoz], Idalio [Gavira] et toute l'équipe. Sincèrement, ils m'ont apporté un soutien fantastique car la saison a été longue et ça n'a pas été facile. C'était une saison décisive pour moi, pour décider si j'allais continuer, mais les résultats ne sont pas arrivés. Ça aurait été très facile de baisser les bras après avoir dit que j'arrêtais, mais au Portugal on s'est parlé et j'ai dit : 'À Valence il faut qu'on donne le maximum. C'est la dernière course et je veux faire le maximum parce que cette piste est la pire pour moi et je ne veux pas finir dernier'."

"Finalement, ça a été plus positif que ce à quoi on s'attendait. Je pense c'est la meilleure course de ma saison et j'ai pris beaucoup de plaisir. C'était très important d'obtenir un bon résultat aujourd'hui", assure Rossi.

Aujourd'hui, j'ai senti la même motivation et la même concentration que si je devais jouer pour le championnat. La dernière course, c'est très important, on ne l'oubliera jamais.

Valentino Rossi

"On a bien travaillé avec mon team. Dès hier matin, la moto avait vraiment progressé par rapport à vendredi et j'ai commencé à me sentir mieux dès les EL3. C'était très important. Ensuite, on a encore progressé de samedi à dimanche. Et puis, hier, Pecco [Bagnaia] m'a aidé à figurer dans le top 10 [en EL3] et à aller directement en Q2, puis à partir depuis le top 10, or ça permet vraiment de faire une autre course. Aujourd'hui, j'ai senti la même motivation et la même concentration que si je devais jouer pour le championnat. La dernière course, c'est très important, on ne l'oubliera jamais."

"Et puis, putain, ça n'est pas si facile, parce que dès lundi j'ai eu beaucoup de pression, beaucoup de choses à faire. Mais je voulais essayer, pour moi le plus important c'était essayer d'être compétitif en course parce que je suis toujours pilote, et pour moi c'est une grande émotion. Aujourd'hui, j'ai très bien roulé, je n'ai jamais fait d'erreur, et j'ai donné le maximum du début à la fin", se félicite Rossi. "C'était ma dernière course en MotoGP et ce que j'aime le plus c'est être pilote MotoGP, alors j'ai voulu être pilote jusqu'au bout. Ça m'a donc donné l'élan et la concentration qu'il fallait, parce que je sais que c'est comme ça que je m'amuse le plus."

Valentino Rossi et Franco Morbidelli

Bien concentré pendant sa course, le pilote italien a réussi à profiter de meilleures sensations lorsque sa moto s'est allégée en carburant, se sentant dès lors plus performant. Son plaisir au guidon n'en a été que décuplé. "Je dois dire que je me suis vraiment amusé [dans les derniers tours]. Ma seule pensée était d'essayer de ne pas me faire avoir par Franco, qui était derrière moi et qui est resté dans ma roue pendant toute la course. Comme ça, je pourrai dire à Franco que tant que j'étais là je l'ai battu, jusqu'à la dernière course ! Je savais qu'il voulait m'avoir et je sais que Franco est un des pilotes les plus forts du MotoGP, alors ça a été une grande satisfaction."

Lire aussi :

"Un bon résultat à la dernière course, ça vaut le triple"

Avoir retrouvé le top 10 pour sa dernière course est une fierté pour Rossi, compétiteur jusqu'au bout, après une saison si avare en satisfactions. "Obtenir un résultat à la dernière course, ça vaut le triple parce que je vais pouvoir le garder en moi, non seulement jusqu'en mars mais pour les dix prochaines années. Je pourrai dire qu'à la dernière course j'ai fait partie des dix premiers", sourit-il. "C'est très important pour moi, ça veut dire beaucoup."

Jamais le dernier à faire la fête, l'éternel numéro 46 a pu célébrer ses adieux en bonne et due forme, d'abord en recevant les hommages du public, des autres pilotes et de l'ensemble du paddock, mais aussi en faisant trembler le bâtiment des stands du circuit Ricardo Tormo...

"C'était bien que tous les pilotes soient là après le drapeau à damier, c'était émouvant ! Et puis, dans le stand, je voulais mettre un peu de boxon sérieusement, ce qu'on a fait, comme si on avait gagné la course ou le championnat. C'était bien de le faire et de voir tout le monde content. C'était la sensation qui me manquait", admet l'Italien, qui promet : "C'est quelque chose que je n'oublierai jamais."

Voir aussi :
partages
commentaires
Quartararo a su se sortir d'une "mauvaise situation"
Article précédent

Quartararo a su se sortir d'une "mauvaise situation"

Article suivant

Malade et très diminué, Martín a conquis le titre de meilleur rookie

Malade et très diminué, Martín a conquis le titre de meilleur rookie
Charger les commentaires