Francesco Bagnaia, Ducati Team, Valentino Rossi, Petronas Yamaha SRT, Franco Morbidelli, Yamaha Factory Racing
Prime
Analyse

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

À 42 ans, il a décidé qu'il pouvait raccrocher sans regrets, ou presque. Valentino Rossi a passé plus de la moitié de sa vie à rouler sur les pistes du monde entier, disputant à lui seul 44% des Grands Prix organisés depuis la création du championnat, en 1949. À la tête d'un des palmarès les plus prestigieux que l'on ait connus et véritable tête de gondole médiatique de la discipline pendant un quart de siècle, il peut de toute évidence estimer qu'il a fait sa part et que le moment est venu de jouir d'une vie désormais plus calme.

Longtemps, le MotoGP s'est interrogé sur la manière dont il pourrait survivre sans sa star. Celui qui a fait exploser les chiffres d'audience et de fréquentation des circuits, et qui a aussi mis en place un marketing colossal, paraît aujourd'hui irremplaçable en termes d'aura et d'attraction médiatique, néanmoins le succès non démenti du MotoGP ces dernières années, alors que le #46 n'était plus en capacité de jouer les premiers rôles, devrait pouvoir rassurer les organisateurs.

Article précédent Les 10 plus jeunes pilotes à avoir gagné en 500cc/MotoGP
Article suivant Casey Stoner voudrait des MotoGP plus difficiles à piloter

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse