Valentino Rossi - Je n'ai aucun avantage psychologique sur Lorenzo

Jamais depuis le Grand Prix d'Argentine Valentino Rossi n'avait repris autant de points d'un coup à Jorge Lorenzo, son adversaire dans la course au titre.

L'Italien, qui aborde chaque manche comme un round à part entière, n'est pas peu fier d'avoir déjoué les pronostics sur un circuit de Silverstone qui s'annonçait favorable à son coéquipier et néanmoins rival. Revenus à égalité de points à Brno, les deux hommes repartaient à zéro avec la manche anglaise. Or, Lorenzo ayant été terrassé par la pluie, ce sont douze points que Rossi lui a repris.

"Ces douze points sont très importants," assure le vainqueur. "C'est une victoire importante parce que c'est ma première à Silverstone, mais aussi la quatrième que je décroche cette saison. Les chiffres ne mentent jamais : c'est le double de l'année dernière et l'année dernière j'avais déjà le double de l'année précédente. Cela veut bien dire que je progresse."

"En tout cas, quatre victoires en douze courses ça n'est pas mal. Il faut continuer comme ça. Quand on se bat pour le titre, il faut remporter des courses et j'en suis désormais à quatre. Jorge compte une victoire de plus," calcule le pilote italien. Et combien faudra-t-il encore en gagner pour arriver au sacre? "Difficile à dire... peut-être toutes! En tout cas, il est certain qu'il faudra encore gagner des courses pour remporter le Championnat."

Quid de l'avantage psychologique pris sur Jorge Lorenzo avec le résultat de ce Grand Prix britannique? "Malheureusement, il n'est pas important. Zéro! Parce que Jorge est... fort!" rappelle Rossi, accompagnant sa parole d'un coup de poing sans équivoque sur la table. "Ces douze points sont importants, mais l'avantage psychologique ne l'est pas tant que ça, malheureusement."

Jorge n'a jamais été devant. Il n'a jamais eu ne serait-ce qu'un point de plus.

Valentino Rossi

Si le mental de Lorenzo n'est pas atteint, celui de Rossi est galvanisé! "Ce qui est important, c'est de rester au top parce que j'ai été en tête dès la première course. A Barcelone, Jorge est revenu à un point, puis il a rétrogradé. Après Brno on a été à égalité [de points] mais il n'a jamais été devant. Il n'a jamais eu ne serait-ce qu'un point de plus. Alors c'est fantastique de creuser à nouveau l'écart, surtout que, sur le papier, c'est une piste sur laquelle Jorge pouvait me battre," rappelle-t-il tout sourire.

Mais Valentino Rossi tempère vite son enthousiasme pour faire place à la prudence : "Ce ne sont que douze points, la saison est encore très longue. Douze points, six courses à disputer et beaucoup de pistes sur lesquelles Jorge est très, très fort... C'est très ouvert."

Jorge Lorenzo ne veut pas faire mentir son coéquipier et confirme que ce n'est pas cette douche anglaise qui lui fera baisser les bras. "J'ai perdu pas mal de points, mais j'en ai déjà récupéré vingt-neuf," rappelle celui qui a su enchaîner quatre victoires au printemps. "Normalement, ma vitesse est très bonne, meilleure que celle de Vale en règle générale. Il reste encore six courses à disputer et je vais essayer de récupérer les points perdus, comme je l'ai déjà fait à deux reprises cette année."

Le prochain acte de ce duel se jouera à Misano, terrain tout acquis à la cause de Rossi, mais aussi, comme le rappelle la star locale, "un week-end difficile à gérer parce qu'il y a beaucoup de monde, beaucoup de fans et d'amis... J'ai besoin de rester concentré." Viendra ensuite un déplacement dans le pays de Jorge Lorenzo, à Aragón. Ironie du calendrier, c'est l'une des deux pistes du Championnat sur lesquelles Rossi ne s'est jamais imposé. Puisqu'il vient de mettre fin à sa disette à Silverstone, le Docteur sait ce qu'il lui reste à faire sur le Motorland!

Et Márquez dans tout ça?

Mathématiquement, ils sont encore sept à pouvoir prétendre au titre. Mais, à deux mois du dénouement de cette superbe campagne 2015, l'attention se focalise sur les pilotes officiels Yamaha. Troisième homme du Championnat, Marc Márquez a perdu gros en chutant à Silverstone. La logique veut que son retard, désormais de 77 points, soit impossible à combler sur les six manches à venir.

Le pilote Honda s'est lui-même admis hors course, et ses rivaux partagent son avis malgré une ultime pointe de prudence. "Pour Márquez, je ne veux pas dire que c'est fini, mais il est très loin," estime Rossi. "Et c'est très important d'avoir une grosse avance sur lui."

"Márquez est quasiment hors-jeu au Championnat," confirme Jorge Lorenzo, qui oublie le double Champion du Monde en titre pour se concentrer sur une seule cible : "Je n'ai donc plus qu'un adversaire sur lequel je dois me concentrer et c'est Valentino. Sur le sec, je pense que j'étais un peu plus rapide : je vais donc travailler pour faire en sorte que cela reste le cas sur les prochaines courses, pour avoir plus de possibilités de finir devant lui et pour récupérer des points."

Prochain round, la semaine prochaine!

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP de Grande-Bretagne
Sous-évènement Course
Circuit Silverstone
Pilotes Valentino Rossi , Jorge Lorenzo , Marc Márquez
Équipes Yamaha Factory Racing , Repsol Honda Team
Type d'article Actualités
Tags champion du monde, championnat du monde, duel, mental, silverstone, titre, victoire