Valentino Rossi - "Ma seule erreur? Me détendre pendant un tour"

Victorieux à Silverstone, Valentino Rossi sait qu'il a signé un succès précieux dans l'optique du Championnat du Monde, alors que son rival Jorge Lorenzo a soudain marqué le pas.

Lorsqu'il faisait les comptes des courses restantes, Rossi sentait que celle de Silverstone s'annonçait favorable à son adversaire pour le titre et qu'il lui faudrait trouver dans d'autres contrées la clé pour lui reprendre de précieux points. Le scénario de ce Grand Prix de Grande-Bretagne l'a fait mentir en lui offrant l'opportunité de s'imposer à nouveau, pour la première fois depuis Assen, et ce alors que Lorenzo est absent du podium.

S'il estimait avoir un rythme correct sur le sec, Rossi sait que la météo a tout de même joué en sa faveur en rebattant les cartes après deux jours d'essais épargnés par les averses. Là où d'autres ont perdu pied à l'heure de faire ce saut dans l'inconnue, l'Italien a trouvé les ressources pour saisir la chance qui s'offrait à lui.

"Ce matin quand j'ai vu la pluie à mon réveil, je ne savais pas si c'était une bonne nouvelle ou pas parce qu'on emmagasine peu de données sur le mouillé pendant la saison," explique le pilote Yamaha. "Le travail de mon team a fait la différence, tout comme ma moto, qui a été fantastique. Dès le premier tour du warm-up, on a trouvé le bon équilibre et j'ai pu attaquer. Ce matin, déjà, j'étais très fort."

"Mais, ensuite, la pluie a cessé et ça s'est asséché. Il fallait donc repartir à zéro. J'avais assez peur quand on était en grille, parce que les conditions étaient les pires que l'on pouvait imaginer : il faisait froid, il pleuvait un peu et on devait partir en slicks, sur une piste très rapide. Cela s'annonçait très dangereux. J'ai donc été content qu'il se mette à pleuvoir franchement pendant le tour de chauffe. A partir de là, je savais que j'avais un bon rythme."

J'ai été content qu'il se mette à pleuvoir franchement. A partir de là, je savais que j'avais un bon rythme.

Valentino Rossi

Bien parti depuis la quatrième place sur la grille, Valentino Rossi n'a pas tardé à prendre le commandement de la course et à s'échapper. Mais un adversaire de taille est longuement resté dans sa roue. "Marc m'a suivi, je l'entendais. J'ai fait le maximum et j'ai signé de très bon temps, mais j'avais beaucoup de mal à prendre l'avantage. Je me voyais arriver avec lui jusqu'au dernier tour... une situation toujours très difficile. Mais, à un moment donné, je l'ai vu dans le gravier sur l'écran géant et j'ai compris qu'il était tombé parce que je ne l'entendais plus [derrière moi]."

Ne surtout rien gâcher

Libéré de la pression exercée par Marc Márquez, le leader avoue s'être détendu... un peu trop! Car, derrière lui, de nouveaux poursuivants cravachaient et un Danilo Petrucci survolté revenait en force. "Je m'attendais à avoir environ huit secondes d'avance mais, en passant dans la ligne droite, j'ai vu que je n'en avais que quatre, puis trois au tour suivant," raconte Rossi.

"Je me suis dit qu'il fallait que je recommence à attaquer. En même temps, je ne voulais pas faire de faute parce que ces points sont importants pour le Championnat," poursuit-il. "Je ne pouvais me permettre aucune erreur, sinon j'aurais tout gâché. Mon erreur, ça a été de me détendre pendant un tour, parce que je pensais avoir une plus grande avance. C'est le MotoGP, on ne peut jamais se détendre!"

"J'ai pu contrôler la situation, parce que je me sentais bien avec la moto, et finir devant," poursuit-il, conscient d'avoir remporté l'une des épreuves les plus complexes disputées récemment : "La course a été vraiment très dure. Silverstone est déjà une piste difficile quand les conditions sont bonnes, et elle l'est encore plus quand il pleut."

Cette victoire, la première qu'il signe en Grande-Bretagne depuis dix ans, lui permet de reprendre la tête du Championnat du Monde et de compter 12 points d'avance sur Jorge Lorenzo. Encore six rounds pour les départager!

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP de Grande-Bretagne
Sous-évènement Course
Circuit Silverstone
Pilotes Valentino Rossi
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Résumé de course
Tags championnat du monde, rossi, silverstone, victoire, yamaha