MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Valentino Rossi : "On essaye toujours jusqu'au bout"

partages
commentaires
Valentino Rossi : "On essaye toujours jusqu'au bout"
Par :
Co-auteur: Léna Buffa
22 sept. 2016 à 17:50

Le dauphin de Marc Márquez au championnat n'abdique pas dans la lutte pour le titre. Il reste conscient que la tâche s'annonce ardue, et qu'il lui faudra déjà être compétitif en Aragón.

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Deuxième place pour Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Deuxième place pour Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Deuxième place pour Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Deuxième place pour Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Deuxième place pour Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

En 2016, Valentino Rossi a jusqu'ici gagné deux courses. Avec un point commun, c'était lors des deux Grands Prix en Espagne, l'un à Jerez, l'autre à Barcelone. "J'ai gagné sur les deux pistes qui me plaisent le plus, qui sont Jerez et Barcelone", explique-t-il. "Il en manque deux, qui sont deux pistes sur lesquelles je n'ai pas obtenu de grands résultats pendant ma carrière."

L'idée serait donc d'inverser la tendance, en Aragón ? "Depuis 2014, j'ai été plutôt fort ici. En 2014, j'étais compétitif, mais malheureusement j'ai fait une erreur et je suis tombé. C'était ma seule erreur de l'année. Un sacré choc, d'ailleurs. L'année dernière, j'ai fait une belle course. On a trop souffert pendant les essais et je suis parti 6e, j'ai pris deux secondes dans le premier tour mais ensuite je suis arrivé à 2"7 du vainqueur."

"Alors à mon avis, l'année dernière, j'ai fait ma plus belle course ici. Cela veut peut-être dire que je l'ai apprise, on verra demain."

Le pilote italien garde les pieds sur terre. Il sait qu'il n'arrive pas en terrain conquis. Bien au contraire. "Quoi qu'il en soit, c'est une piste difficile où, sur le papier, les Honda peuvent être plus compétitives que les Yamaha, mais où surtout les pilotes espagnols sont tous très forts. Márquez y est très fort, Lorenzo aussi et Pedrosa y est aussi très, très fort."

"À mon avis, il faudra faire une belle performance rien que pour monter sur le podium. Ce sera dur et il faudra essayer de faire ce petit quelque chose en plus, mais tant qu'on n'a pas essayé avec les Michelin on ne saura pas. Peut-être que j'arriverai à être compétitif."

Compétitif, cela paraît même obligatoire, si le pilote italien veut garder quelques chances pour le titre. En compétiteur qui se respecte, Rossi ne se laisse pas abattre par les 43 points qui le séparent de Marc Márquez. La deadline pour le titre ? "On la mettra quand il n'y aura plus rien à faire mathématiquement, c'est-à-dire quand Márquez deviendra Champion du monde, certainement pas avant. Même si on est à un point [du verdict] mathématique, on essaye toujours jusqu'au bout. Malheureusement, mon seul regret sur ces quatre courses a été de ne pas gagner." 

"Gagner une autre course, d'ici la fin"

Notamment à Misano, où Dani Pedrosa est revenu comme une fusée sur l'Italien. "À Misano j'ai été très fort, mais Pedrosa a fait une course incroyable. En la revoyant, c'était probablement la plus belle course de sa carrière ; je ne crois pas exagérer, parce qu'il est remonté et il nous a tous eus l'un après l'autre. Mais, à part ça, arriver devant Márquez maintient un petit cierge allumé, même si les points que j'ai rattrapés en quatre courses sont plus ou moins ceux que j'ai perdus en une course, au Sachsenring. Mais c'est bien d'essayer d'être compétitifs et de monter sur le podium. J'aimerais gagner une autre course d'ici à la fin."

Il sait aussi que Marc Márquez entretient une stratégie d'endurance, et qu'il sera difficile à aller chercher. "Moi, j'y crois [à cette stratégie]. Cette année il court comme ça et il maintient donc sa stratégie. Ça se tient. S'il avait la possibilité de gagner, il le ferait, naturellement, mais pour lui l'important c'est de ne pas faire de fautes et d'aller au bout."

L'Italien estime aussi que le final de la saison dernière pèse encore beaucoup. "Parce que j'ai eu un peu de mal à retrouver la bonne concentration et j'ai fait des erreurs. Une erreur sur le sec et une erreur sur le mouillé, qui m'ont coûté très cher. Et la casse moteur pèse aussi beaucoup, or ça, normalement, ça n'arrive jamais. Ce sont 25 ou 30 points que personne ne me rendra. D'un autre côté, je suis content d'être compétitif."

Un autre cheval de bataille sur lequel l'Italien doit se concentrer, c'est son équipier chez Yamaha, Jorge Lorenzo. "À mon avis, après la dernière course de l'année dernière, notre rapport est toujours resté le même, il n'y pas eu un rapprochement ou un nouvel éloignement. On est toujours resté sur nos idées."

De même que sur le dépassement d'il y a deux semaine, à Misano ? La réponse est un peu plus ironique : "Très beau, un super dépassement. Il m'a beaucoup plu."

Article suivant
Márquez : "Si je dois gagner le titre sans gagner d'autre course, c'est ok"

Article précédent

Márquez : "Si je dois gagner le titre sans gagner d'autre course, c'est ok"

Article suivant

Baz de retour de blessure : "L'objectif ? Essayer de faire la course"

Baz de retour de blessure : "L'objectif ? Essayer de faire la course"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Aragón
Lieu MotorLand Aragón
Pilotes Valentino Rossi Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Guillaume Nédélec