C'est décidé : Valentino Rossi va tenter de disputer le GP d'Aragón

Le pilote Yamaha veut faire son retour à la compétition dès cette semaine et tenter de participer au Grand Prix d'Aragón, trois semaines après sa fracture tibia-péroné. Son test à Misano l'a convaincu.

Accidenté en enduro le 31 août et opéré dans la nuit suivante, Valentino Rossi n'a jamais caché vouloir revenir au plus vite et envisager, si sa récupération le lui permettait, de disputer le Grand Prix d'Aragón.

Le bon sens semblait pourtant écarter cette éventualité, compte tenu des délais très serrés. Il faut en effet se souvenir qu'en 2010 Rossi avait repris la compétition 41 jours après une blessure comparable, la différence résidant alors dans le fait que les fractures étaient ouvertes. Cette fois, sitôt le pilote opéré, les médecins avaient prévenu : il faudrait probablement entre 30 et 40 jours de repos avant qu'il puisse faire son retour, cette étape étant alors logiquement attendue pour le GP du Japon, au programme du 13 au 15 octobre.

Mais Rossi n'avait pas dit son dernier mot. Dès avant-hier il a pris la piste, à Misano, pour évaluer au guidon d'une moto de route quelles pouvaient être ses sensations en selle. Mardi, il a renouvelé l'expérience, plus longuement cette fois, et semble-t-il avec des sensations de plus en plus bonnes. La dernière étape consistait à passer des examens médicaux ce mercredi, et le verdict est désormais rendu : le pilote Yamaha va tenter de participer au GP d'Aragón. Il lui faudra pour cela passer le contrôle médical obligatoire de jeudi, sur place, avant d'espérer prendre la piste avec sa MotoGP vendredi, soit 22 jours après son accident.

"Heureusement, hier j'ai eu un bon test avec ma YZF-R1M à Misano", déclare Valentino Rossi. "J'ai aussi fait un test la veille, mais la pluie m'a arrêté au bout de quelques tours. Hier j'ai réussi à boucler 20 tours et j'ai obtenu les réponses que j'attendais. Au final, le test a été positif et je souhaite remercier le Dr Lucidi et ses équipes, qui m'ont aidé à trouver les meilleures solutions pour que je ressente le moins de douleur possible dans la jambe quand je pilote."

"Bien sûr, à la fin du test j'avais un peu mal, mais ce matin je me suis rendu chez le Dr Pascarella pour un contrôle médical et le résultat en a été positif", poursuit le pilote italien. "Au final, j'ai décidé de partir pour Aragón et je vais essayer de piloter ma M1 ce week-end. Si je suis déclaré apte à piloter, j'aurai la véritable réponse après les EL1, car piloter la M1 sera un challenge bien plus grand. On se voit en Aragón !"

Van der Mark reste prêt à assurer l'intérim

En marge du Grand Prix de Saint-Marin, Lin Jarvis, directeur exécutif de Yamaha Motor Racing, s'était dit convaincu que Valentino Rossi n'aurait décidé de venir en Aragón qu'à la seule certitude de pouvoir disputer l'intégralité du week-end. Le principal intéressé se montre toutefois prudent aujourd'hui, conscient que le pilotage de sa YZR-M1 vendredi sera beaucoup plus exigeant que celui de la R1 dont il a pris le guidon en début de semaine.

En cas d'impossibilité d'aller plus loin que les premiers essais, Rossi sera remplacé. Car un certain Michael van der Mark attend en effet dans l'ombre, impatient de se voir offrir un premier Grand Prix MotoGP, qui plus est au sein de l'équipe officielle Yamaha, mais toujours incertain de véritablement réaliser ce rêve dans les jours à venir…

"Il faut encore voir si Valentino sent qu'il peut prendre part à l'intégralité du week-end de course, ce qui est très exigeant et surtout sur un circuit comme le MotorLand Aragón, avec de grosses variations de dénivelé", explique Massimo Meregalli, team manager. "Si Vale sent que cette blessure lui cause trop d'inconfort, alors Michael van der Mark entrera en action en tant que pilote remplaçant. Si c'est le cas, le team fera le maximum pour l'aider à s'adapter à la YZR-M1 aussi vite que possible. Il n'a pas eu l'opportunité de tester la moto au préalable, ce serait donc un week-end très excitant mais aussi très intéressant pour lui."

En lutte pour le titre depuis le début de la saison, Valentino Rossi compte à ce jour 42 points de retard sur les leaders, après avoir manqué une course. Avant même son accident, il commençait à douter de ses chances face à ses adversaires, et ce alors qu'il n'a remporté qu'une victoire à ce stade de la saison, à Assen. Il reste à présent cinq courses pour sceller la hiérarchie de cette saison 2017.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Aragón
Circuit Motorland Aragon
Pilotes Valentino Rossi
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Preview