Valentino Rossi s'est à nouveau senti pilote mercredi

Entre Valentino Rossi et le nouveau châssis de la Yamaha, c'est un peu "Je t'aime, moi non plus", mais c'est avec un feeling bien meilleur que le pilote italien a bouclé la soirée d'essais de mercredi, au Qatar.

Valentino Rossi s'est à nouveau senti pilote mercredi

On l'avait quitté bougon à l'issue du premier week-end de roulage, mais c'est un Valentino Rossi bien plus enthousiaste que l'on a retrouvé mercredi soir, après la reprise des essais de pré-saison à Losail. Lui qui avait statué que le nouveau châssis de la Yamaha s'avérait finalement très similaire à l'ancien, estime à présent qu'il représente une amélioration et que cela a joué dans le fait qu'il se soit senti plus à l'aise durant cette nouvelle journée de travail.

"Aujourd'hui, je me sens comme un vrai pilote !" s'est exclamé l'Italien au cœur de la soirée qatarie. "Le deuxième jour avait été très décevant", a-t-il admis. "Le premier jour, ça ne s'était pas trop mal passé et mes sensations avec la moto n'étaient pas mauvaises, mais le deuxième jour rien ne fonctionnait. On avait essayé les pneus medium et les soft, mais j'étais vraiment lent."

Dimanche, le manque de traction se faisait à nouveau cruellement sentir, remettant Rossi face à son cauchemar avec une faiblesse particulière en sortie de virage et à l'accélération, le domaine précis où il espérait tant observer des progrès grâce à la nouvelle M1. "Le deuxième jour de tests, j'avais eu beaucoup de problèmes avec les pneus parce que je n'avais pas un très bon grip, j'ai beaucoup souffert. [Mercredi] les pneus ont semblé meilleurs", soulignait-il après 56 tours plus convaincants, ses sensations étant vite revenues mercredi, après deux jours de pause.

Voir aussi :

"C'est une bien meilleure journée pour moi. Je suis P13, donc il est certain que ça n'a rien de super, mais j'ai beaucoup amélioré mon chrono, de plus d'une seconde, et j'ai surtout amélioré mon rythme et mes sensations avec la moto", expliquait le pilote italien, pointé à 1"435 du temps de référence établi par Jack Miller. Bien que dernier pilote Yamaha classé, il est revenu à deux dixièmes et demi de son coéquipier, Franco Morbidelli.

"On a changé un peu de choses sur la moto, et moi aussi je me sens plus en forme. Les pneus ont mieux fonctionné, disons qu'ils étaient un peu plus frais ! Au moins, j'ai piloté et je me suis amusé. J'ai été rapide. Le problème, c'est qu'ici ils vont tous comme des fous, alors il reste encore du boulot. Mais c'était en tout cas beaucoup mieux."

Valentino Rossi, Petronas Yamaha SRT

"On a beaucoup travaillé avec toute l’équipe. Je suis content du travail réalisé, parce que même si je ne suis pas au niveau des premiers, j'en suis beaucoup plus proche en termes de rythme. Il faut dire que les deux premiers, ainsi que Viñales, ont fait un time attack impressionnant", soulignait Rossi. "J'ai assez bien piloté et on a beaucoup progressé. On a essayé de nouvelles choses, on a surtout continué à faire des comparaisons avec le nouveau châssis, et c'était plus positif. Au final, la journée n'a pas été mauvaise, même si tout le monde est très fort et qu'il m'a manqué quelque chose. Ce n'est que le premier jour et c'est donc un bon départ."

Lire aussi :

Il n'est donc plus question d'écarter le nouveau châssis, avec lequel Fabio Quartararo a signé le meilleur temps de la journée de dimanche, puis encore frôlé la première place mercredi. "Le châssis est bon", pouvait juger Rossi après cette nouvelle journée. "Il m'a permis d'améliorer mon rythme et j'ai aussi amélioré mon style de pilotage parce qu'il y avait des virages dans lesquels je n'étais pas assez fort, surtout en entrée. Alors c'est un ensemble."

"Le nouveau châssis représente une amélioration, parce qu'on tourne mieux, ce que l'on avait malheureusement perdu avec celui de 2020. De ce point de vue-là, celui-ci est meilleur. Le feeling n'est pas le même qu'avec celui de 2019, mais il en est quand même plus proche, et il a aussi d'autres bons points."

"Pendant la journée, j'ai testé de nouvelles choses pour l'aéro comme le nouveau carénage, qui est sympa", ajoutait encore Valentino Rossi, auteur de la meilleure V-max du clan Yamaha (343,9 km/h). "On a beaucoup amélioré la vitesse de pointe et c'est positif même si les Ducati restent plus rapides de 10 km/h."

partages
commentaires

Related video

Géométrie, départs : les tests "constructifs" de Guintoli pour Suzuki
Article précédent

Géométrie, départs : les tests "constructifs" de Guintoli pour Suzuki

Article suivant

Pol Espargaró n'est "pas encore" prêt à gagner avec la Honda

Pol Espargaró n'est "pas encore" prêt à gagner avec la Honda
Charger les commentaires