MotoGP
11 sept.
Événement terminé
25 sept.
Événement terminé
09 oct.
Événement terminé
16 oct.
Événement terminé
23 oct.
EL1 dans
00 Heures
:
20 Minutes
:
52 Secondes
C
GP d'Europe
06 nov.
EL1 dans
14 jours
13 nov.
Prochain événement dans
20 jours
20 nov.
Prochain événement dans
27 jours

Valentino Rossi ressent les symptômes d'une "grosse grippe"

partages
commentaires
Valentino Rossi ressent les symptômes d'une "grosse grippe"
Par :

Soulagé d'être à l'isolement chez lui et non sur les lieux du Grand Prix d'Aragón, Valentino Rossi s'est montré en relative bonne forme ce matin.

Valentino Rossi a accordé ce matin à une radio italienne une première interview par téléphone, après l'annonce de son infection au COVID-19 jeudi soir.

Admettant être "encore énervé" par la situation alors qu'il doit manquer au minimum un Grand Prix, le pilote Yamaha est apparu aussi blagueur que d'habitude et dans une relative bonne forme malgré les symptômes qui l'ont alerté jeudi. "Au final, c'est comme une grosse grippe : fièvre constante, mal de tête, mal dans les os", a-t-il expliqué aux animateurs de Radio Deejay.

Lire aussi :

"J'ai fait le test classique mardi matin, j'avais donc le feu vert pour entrer dans le paddock", a raconté Rossi. "Mais mercredi soir, jeudi matin, avant de partir, j'ai commencé à me sentir mal. Les symptômes étaient précisément ceux-là : mal de dos, mal aux os, mal de tête. J'ai pris ma température et j'avais 37,6."

Alerté, le pilote italien a fait appel à son médecin et passé deux nouveaux tests, jusqu'à recevoir le verdict dans l'après-midi. "J'ai été fait un autre test rapide, qui était encore négatif, mais j'ai quand même décidé de ne pas partir parce que je n'allais pas bien. Le résultat du bon test est arrivé dans l'après-midi et il était positif. Heureusement que je suis resté à la maison, au moins je suis chez moi", a-t-il souligné.

En paraphrasant un dicton selon lequel la fortune est aveugle mais la poisse y voit très bien, Valentino Rossi estime que le virus a frappé fort ces derniers jours. Peu après sa propre annonce, c'est en effet la championne de natation Federica Pellegrini qui a révélé être elle aussi contaminée. "Je l'ai écrit à Pellegrini. Je lui ai dit que le virus y voit bien, parce qu'il a pris elle, moi, Cristiano Ronaldo, Ibrahimovic. Il a haussé le niveau !" a-t-il plaisanté.

Désormais bloqué chez lui, le pilote Yamaha a suivi les premiers essais libres du Grand Prix d'Aragón à la télévision, observant notamment le retard d'une demi-heure pris dans l'attente que le thermomètre grimpe alors que moins de 10°C étaient enregistrés sur le bitume du circuit peu avant 10h. "Rouler à moto avec ces températures, c'est très dangereux", a-t-il jugé.

Valentino Rossi n'est pas le seul pilote à manquer cette manche à cause du coronavirus : le pilote Moto3 Tony Arbolino est à l'isolement en Espagne, après avoir voyagé aux côtés d'une personne infectée.

Lire aussi :

Arbolino cas contact au COVID-19 et absent du GP d'Aragón

Article précédent

Arbolino cas contact au COVID-19 et absent du GP d'Aragón

Article suivant

Les séances de samedi matin décalées en Aragón

Les séances de samedi matin décalées en Aragón
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Auteur Léna Buffa