Rossi salue la mémoire de Gresini, pilier du paddock MotoGP

Valentino Rossi a rendu hommage à Fausto Gresini, qu'il a pu suivre en tant que pilote puis en tant que team manager, le croisant régulièrement sur sa route dans la lutte pour le titre.

Rossi salue la mémoire de Gresini, pilier du paddock MotoGP

Les traqueurs de petites polémiques ont voulu voir dans l'absence d'hommage rendu par Valentino Rossi à Fausto Gresini sur les réseaux sociaux au moment de son décès le signe d'un hypothétique désintérêt du pilote de Tavullia à l'égard de son aîné, décédé après deux mois de combat contre le COVID-19. Le champion a toutefois partagé son émotion lors de sa première visioconférence de l'année avec les médias, mercredi.

"C'est une histoire très triste et aussi une histoire qui laisse un mauvais sentiment à tout le monde, parce que Fausto était en forme. Il avait 60 ans et il est mort du COVID-19. Tout le monde comprend donc qu'on peut mourir du COVID-19 même si on va bien", observe Valentino Rossi, saluant un membre emblématique du paddock.

Lire aussi :

Engagé en Grand Prix à partir de 1983, Fausto Gresini a fait les belles heures des 125cc, y remportant 21 victoires et y décrochant deux titres de Champion du monde, en 1985 et 1987, avant de raccrocher fin 1994. Moins de trois ans plus tard, le team Gresini Racing faisait ses débuts en 500cc, lançant une aventure elle aussi génératrice de nombreux succès.

"Personnellement, je connaissais Fausto depuis très jeune, quand il était encore pilote", raconte Rossi. "Je me souviens de ses bagarres contre Capirossi parce que je suivais déjà les courses. Étant donné que Graziano [Rossi, son père] est un ancien pilote, je les connais tous et je connaissais aussi Fausto. Ensuite, on a été de grands rivaux parce qu'on s'est battu l'un contre l'autre en 250cc, quand il était avec Capirossi en 1999, puis on s'est battu pour le titre MotoGP en 2003, 2004 et 2005 avec Sete [Gibernau], et aussi en 2005 et 2006 avec Melandri. On était donc de grands adversaires."

"Je pense que Fausto était un important point de référence dans le paddock pour les Italiens", souligne-t-il, en mentionnant l'activité de team manager lancée en 1997 par le natif d'Imola. "Il était un peu comme l'Academy puisqu'il a un team en Moto3, où il fait grandir de jeunes pilotes, et [un team] en Moto2 et en MotoGP. Et puis notre équipe se trouve à 15 km de la sienne, alors on se parlait toujours beaucoup. C'est très triste que l'on n'ait plus Fausto, il était quelqu'un d'important pour le paddock."

partages
commentaires
Pedrosa, Crutchlow et Bradl présents chaque jour aux tests du Qatar
Article précédent

Pedrosa, Crutchlow et Bradl présents chaque jour aux tests du Qatar

Article suivant

LIVE - Suivez la présentation de l'Aprilia 2021

LIVE - Suivez la présentation de l'Aprilia 2021
Charger les commentaires