Van der Mark "comme un enfant à Noël" en remplaçant Rossi

Le pilote Superbike est appelé à remplacer la star du MotoGP lors du prochain Grand Prix, une expérience de taille et une première pour lui !

Michael van der Mark a été choisi par Yamaha pour disputer le Grand Prix d'Aragón la semaine prochaine au guidon de la moto de Valentino Rossi, actuellement convalescent. À 24 ans, ce sera une première pour le pilote néerlandais, qui n'a encore jamais eu l'opportunité de s'aligner en MotoGP.

"Quand j'ai vu ce qui était arrivé à Valentino, j'ai su qu'il y aurait des courses lors desquelles il aurait besoin d'être remplacé. Ils ont immédiatement dit qu'ils auraient besoin d'un remplaçant en Aragón, et ils avaient plusieurs options mais au final ils m'ont choisi", raconte Van der Mark dans une interview pour le site officiel du WSBK.

"Bien entendu, personne ne peut vraiment remplacer Valentino", concède le pilote néerlandais, qui a rejoint le clan Yamaha cette année après avoir longtemps défendu les couleurs de Honda en dérivées de la série. "Il est l'un des meilleurs pilotes au monde et c'est dommage qu'il ne soit pas sur la grille, mais c'est génial pour moi d'avoir l'opportunité de piloter sa moto et de courir à sa place."

"Quand on a une opportunité de piloter une moto comme celle-là, peu importe à quel point on est occupé. Je n'allais pas laisser passer cette chance", assure-t-il, alors que ce Grand Prix s'intercale entre deux manches World Superbike, celle de Portimão cette semaine puis celle de Magny-Cours du 29 septembre au 1er octobre.

S'il ne peut masquer son excitation face à la perspective d'intégrer le stand de Valentino Rossi et de piloter une machine qui figure parmi les références du MotoGP, Michael van der Mark sait qu'il relève un défi de taille à titre personnel, sachant qu'il réalisera ses premiers tours de roues directement dans le cadre du Grand Prix.

"Je suis content que ce soit une piste que je connais et que j'apprécie, cela joue en ma faveur et cela va beaucoup m'aider à m'habituer à la moto", souligne-t-il, tout en anticipant : "Ce sera une semaine très difficile. Je n'ai eu aucun test du tout sur cette moto."

Apprendre et aider

En réalisant un tel saut dans l'inconnu, sans préparation préalable, le Néerlandais peine à définir des objectifs précis pour son week-end sur le MotorLand. "Je suis très heureux de piloter l'une des meilleures MotoGP au monde. Je ne sais pas à quoi m'attendre, toutes les pièces sont un peu différentes, comme les freins en fibre de carbone et les pneus."

"Pour être honnête, je n'ai vraiment pas idée de ce que seront mes objectifs pour le week-end, surtout parce que je n'ai pas du tout fait de test sur la moto. Le team a dit qu'il n'y avait pas de pression, parce qu'ils savent que je n'ai pas eu d'essais. Je vais faire aussi bien que possible. J'espère apprendre beaucoup et j'espère pouvoir apporter un bon feedback sur la moto, qu'ils pourront utiliser dans la saison. C'est mon principal objectif : m'habituer à la moto et apporter un bon feedback à l'équipe."

Le hasard veut que Michael van der Mark réalise cette année un remplacement similaire à celui qu'a effectué l'an dernier Alex Lowes, devenu depuis son coéquipier en WSBK, pour le compte de Bradley Smith chez Tech3, à ceci près que l'Anglais avait réalisé un test au préalable. "Pendant la saison WSBK, Alex et moi avons déjà discuté de ce qu'il a fait l'année dernière sur la M1. Il m'a dit que c'est une moto fantastique", relate aujourd'hui l'intérimaire de Rossi. "Je crois que je serai comme un enfant à Noël !"

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Aragón
Circuit Motorland Aragon
Pilotes Valentino Rossi , Michael van der Mark
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Preview