Course - Márquez remporte le 1er GP de Thaïlande de l'Histoire !

partages
commentaires
Course - Márquez remporte le 1er GP de Thaïlande de l'Histoire !
Par : Willy Zinck
7 oct. 2018 à 08:03

Le pilote Honda a remporté un véritable bras de fer face à Dovizioso, enlevant du même coup le premier Grand Prix de Thaïlande de l'Histoire du MotoGP. Viñales complète le podium au terme d'une performance remarquable des Yamaha.

Marc Márquez va disposer d'une première balle de match au Japon dès le week-end prochain suite à sa victoire lors du Grand Prix de Thaïlande. L'Espagnol est venu à bout d'Andrea Dovizioso au terme d'un duel homérique, et présente désormais 77 points de marge sur son dauphin italien. La récompense d'une course menée avec un savant mélange de gestion et d'agressivité à bon escient pour le tenant du titre.

Au départ, celui-ci avait réussi à conserver sa première place au premier virage ainsi que durant l'intégralité du premier des 26 tours de course, et ce en dépit d'une grande pression appliquée par Valentino Rossi derrière lui. 

Lire aussi:

Andrea Dovizioso achevait quant à lui la première boucle en troisième position, maintenant ainsi le statu quo dans le top 3, après avoir dû récupérer sa position face à un Cal Crutchlow auteur d'un très bon envol. Maverick Viñales, Johann Zarco et Jack Miller suivaient alors dans la hiérarchie, devant Andrea Iannone qui a éprouvé les pires difficultés à s'élancer, la faute à un important wheelie sur la grille.

La première partie de la course s'est révélée plutôt calme, étant seulement marquée par la chute de Takaaki Nakagami dans le dernier virage au terme du troisième tour. Au sommet, Márquez et Rossi se rendaient néanmoins coup pour coup et le premier cité ne parvenait pas à faire le trou face à son rival italien.

Rossi, un passage encourageant en tête de course

Le numéro 46 allait finalement obtenir gain de cause dans le cinquième tour au freinage du virage 3, non sans avoir profité de l'aspiration sur le pilote Honda. Pour Márquez, ce n'était que le début des ennuis puisque l'Espagnol devait céder quelques tournants plus loin face à Dovizioso, se retrouvant dorénavant sous la menace de Crutchlow.

La lutte pour la tête de course n'en était pour autant pas finie. On allait maintenant pouvoir apprécier toute la puissance de la Desmosedici de Dovizioso dans les tentatives du transalpin de rester accrocher aux basques de Rossi.

Ce dernier parvenait néanmoins à contrer superbement les velléités de son compatriote, notamment dans le dernier secteur où celui-ci s'est montré étincelant tout le week-end, annihilant ou tout du moins minimisant plus d'une fois le phénomène d'aspiration dont pouvait bénéficier son adversaire.

Le numéro 4 se montrait néanmoins de plus en plus pressant derrière le Docteur, la défense du pilote Yamaha craquant de toute part avant de totalement céder dans le 11e tour. Opportuniste, Márquez profitait de l'aubaine pour reprendre lui aussi le dessus sur son rival et remonter ainsi en deuxième position.

 

Round d'observation aux avant-postes

Un groupe de cinq pilotes se détachait à présent, alors qu'approchait la mi-course, Crutchlow et Viñales restant solidement accrochés au trio de tête. La seconde partie de la course donna alors lieu à un véritable round d'observation entre les différents pilotes, aucun ne souhaitant réellement creuser l'écart afin de préserver ses pneus.

Il est vrai que la tenue de ceux-ci, quand bien même la solution la plus dure pour le pneu arrière fut la gomme dure (exception faite d'Aleix Espargaró, parti en tendre), constituait une véritable inconnue sur un circuit que les pilotes arpentaient pour la première fois en conditions de course, et marqué par de fortes chaleurs (32°C au sol, 52°C dans l'air ambiant).

Le premier à réellement montrer des signes de faiblesse, ce fut Crutchlow. L'Anglais a en effet dû s'incliner dans le 18e tour dans le virage 1 face à Viñales, avant de se faire dépasser un peu plus loin par Dani Pedrosa.

Le numéro 26, désormais cinquième, s'acheminait vers un bon résultat, mais perdit l'avant dans le virage 5 au 19e passage. Cela permettait à Rins et Zarco d'être promus d'une position, pendant que Crutchlow dégringolait dans le classement, toujours plus en difficulté avec sa machine.

Aux avant-postes, les hostilités étaient quant à elles loin d'être terminées, Márquez finissant très fort cette première édition du Grand Prix de Thaïlande, alors que juste derrière les deux hommes de tête Viñales prenait le dessus sur Rossi dans le 20e tour.

Le numéro 25 avait à présent Márquez en vue, ce qui allait sans doute inciter ce dernier à tenter quelque chose sur Dovizioso pour se mettre à l'abri. Ce fut chose faite dans le 23e tour, mais sans succès, le numéro 93 faisant l'intérieur à son dauphin au championnat avant de partir trop large et de souffrir à l'accélération.

Mais ce n'était pas fini, le poleman tentant de nouveau sa chance à trois tours du but. Par deux fois, le pilote Honda prit l'intérieur à Dovozioso. Par deux fois, il partit trop large et laissa la porte grande ouverte à son concurrent.

Márquez prend sa revanche sur l'Autriche et le Japon 2017

La lutte se poursuivit dans les deux dernières boucles, jusqu'à ce que le quadruple Champion du monde ne semble porter une attaque décisive dans le tout dernier tour. Et malgré une ultime passe d'armes de Dovizioso pour récupérer son dû dans le dernier virage, ce fut cette fois-ci au tour de Márquez de décroiser pour préserver sa première place chèrement acquise.

Une sorte de revanche pour l'Espagnol face à l'Italien, dans un scénario inverse de celui observé l'an dernier en Autriche ainsi qu'au Japon. Derrière les deux hommes, Viñales complète le podium après avoir fini dans les échappements du duo de tête.      

Lire aussi:

Une vraie satisfaction pour Yamaha, qui voit par ailleurs Rossi finir en quatrième position. Zarco permet même à la marque aux trois diapasons d'avoir trois de ses machines dans le top 5. Derrière, on retrouve Rins en sixième position, devant Crutchlow qui aura finalement réussi à stopper l'hémorragie dans le dernier quart de course pour finir en septième position.

Bautista, Petrucci et Miller bouclent quant à eux le top 10, devant Iannone qui aura éprouvé de grandes difficultés durant toute la course, après un départ depuis la sixième place sur la grille.

La 12e place revient quant à elle à Hafizh Syahrin, au terme d'une très belle course devant le public asiatique, le Malaisien qui termine devant Aleix Espargaró, dont le choix du pneu arrière tendre, s'il ne s'est pas avéré transcendant, ne lui a pour autant pas occasionné de galères particulières lors de l'épreuve. Franco Morbidelli, auteur d'un week-end très solide, et Bradley Smith, s'emparent quant à eux des derniers points en jeu, en terminant respectivement aux 14e et 15e places. 

 
Thailand Grand Prix de Thaïlande - Course
Pos. Pilote Moto Av. Ar. Trs Écart
1 Spain Marc Márquez   Honda RC213V 26 39'55.722
2 Italy Andrea Dovizioso   Ducati GP18 26 0.115
3 Spain Maverick Viñales   Yamaha YZR-M1 26 0.155
4 Italy Valentino Rossi   Yamaha YZR-M1 26 1.294
5 France Johann Zarco   Yamaha YZR-M1 26 1.183
6 Spain Álex Rins   Suzuki GSX-RR 26 0.276
7 United Kingdom Cal Crutchlow   Honda RC213V 26 3.497
8 Spain Álvaro Bautista   Ducati GP17 26 0.171
9 Italy Danilo Petrucci   Ducati GP18 26 3.253
10 Australia Jack Miller   Ducati GP17 26 1.133
11 Italy Andrea Iannone   Suzuki GSX-RR 26 4.411
12 Malaysia Hafizh Syahrin   Yamaha YZR-M1 26 2.203
13 Spain Aleix Espargaró   Aprilia RS-GP 26 3.722
14 Italy Franco Morbidelli   Honda RC213V 26 1.389
15 United Kingdom Bradley Smith   KTM RC16 26 0.826
16 United Kingdom Scott Redding   Aprilia RS-GP 26 0.176
17 Czech Republic Karel Abraham   Ducati GP16 26 8.703
18 Belgium Xavier Siméon   Ducati GP17 26 4.709
19 Spain Jordi Torres   Ducati GP16 26 1.988
20 Switzerland Thomas Lüthi   Honda RC213V 26 0.217
21 Spain Pol Espargaró   KTM RC16 26 13.967
22 Japan Takaaki Nakagami   Honda RC213V 24  
Ab. Spain Dani Pedrosa   Honda RC213V 18  

Prochain article MotoGP
Warm-up - Márquez le plus rapide, les Yamaha confirment

Article précédent

Warm-up - Márquez le plus rapide, les Yamaha confirment

Article suivant

Championnat - Balle de match pour Márquez !

Championnat - Balle de match pour Márquez !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Thaïlande
Catégorie Course
Lieu Chang International Circuit
Auteur Willy Zinck
Type d'article Résumé de course