MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Viñales et son avenir : "2020 est très loin, on ne sait jamais"

partages
commentaires
Viñales et son avenir : "2020 est très loin, on ne sait jamais"
Par :
Co-auteur: Oriol Puigdemont
17 oct. 2019 à 16:00

Appelé à préciser son point de vue sur son avenir avec Yamaha après avoir laissé entendre qu'il n'était peut-être pas très net, Viñales n'a finalement pas apporté beaucoup plus de clarté.

Sous contrat avec Yamaha jusqu'à la fin de la saison prochaine, Maverick Viñales fait déjà l'objet de spéculations quant à la suite de sa carrière et sa possible envie d'aller voir ailleurs, aussi chacun de ses mots prend-il une dimension toute particulière. Or, à l'issue du Grand Prix de Thaïlande, le pilote espagnol a livré auprès de la presse espagnole une analyse de sa performance dans laquelle se sont immiscées quelques phrases sur son avenir comprises comme étant mystérieuses.

Lire aussi :

Il évoquait alors les trois podiums qu'il a obtenus lors des quatre dernières courses et le fait que Fabio Quartararo se trouvait lui aussi dans la bagarre lors de deux de ces Grands Prix, au point que l'on pourrait voir dans le binôme Viñales-Quartararo l'avenir de Yamaha. "Eh bien, au moins on fait un peu la différence. Je ne sais pas si l'on est l'avenir, au final chacun devra choisir ce qui est le mieux pour lui, mais il est clair que sur les dernières courses on a tous les deux fait la différence", avait déclaré l'Espagnol à Buriram.

La question qui se posait alors était de savoir si Yamaha est bien le meilleur constructeur pour son avenir en MotoGP. "Je ne sais pas, c'est difficile à savoir", avait répondu Viñales. "Au final, je suis ici, je m'adapte à la moto. Elle va complètement contre mon style et contre ce qui est naturel pour moi, mais la moto fonctionne bien, c'est certain. J'obtiens beaucoup de podiums. Peut-être qu'on ne commence pas les courses de la meilleure façon, mais on marque beaucoup de points."

Ce jeudi, alors que le paddock a investi Motegi pour y disputer la 16e manche de la saison, le pilote de Roses a une nouvelle fois été interrogé sur ce sujet, appelé à éclaircir les propos qu'il avait tenus en quittant la Thaïlande. "Ce que je voulais surtout dire, c'est que je suis très concentré pour essayer d'exploiter au maximum cette Yamaha et qu'en 2020 on verra. C'est très loin", a-t-il expliqué. "Je ne sais pas, on ne sait jamais. Peut-être que je vais commencer comme je l'ai fait en 2017 [où il avait gagné trois des cinq premières courses, ndlr] et que cela changera complètement ma mentalité. Je ne sais pas, je n'en ai aucune idée. Ce qui est important, c'est de terminer cette année au maximum et de commencer l'année prochaine avec l'envie de gagner."

Lire aussi :

Arrivé chez Yamaha pour la saison 2017 après deux premières années chez Suzuki, Viñales avait créé la sensation l'an dernier en étant le premier à annoncer la reconduction de son contrat avant même d'avoir entamé sa deuxième année d'engagement. Ainsi lié à Iwata pour 2019 et 2020, il représentait à lui seul l'explosion d'un marché des transferts toujours plus anticipé alors que la quasi-totalité des places avait été attribuée dès les premières manches du championnat. Si une certaine accalmie a été connue cette année, le fait que la plupart des guidons officiels aient été attribués avec des contrats de deux ans annonce un marché à nouveau mouvementé pour 2021. Et si les annonces doivent intervenir encore plus tôt, nous serons bientôt dans le vif du sujet !

Article suivant
Espargaró : "Si Johann est rapide sur la Honda, ce sera un problème"

Article précédent

Espargaró : "Si Johann est rapide sur la Honda, ce sera un problème"

Article suivant

Ducati aura une toute nouvelle moto aux tests de Valence

Ducati aura une toute nouvelle moto aux tests de Valence
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Japon
Pilotes Maverick Viñales Ruiz Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa