MotoGP
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Viñales : "Les conclusions, c'est que nous devons progresser"

partages
commentaires
Viñales : "Les conclusions, c'est que nous devons progresser"
Par :
25 févr. 2019 à 21:32

Échaudé par deux premiers exercices délicats avec Yamaha, le pilote espagnol ne veut pas faire d'excès d'optimisme après son meilleur temps obtenu à l'issue des essais au Qatar.

La référence absolue des ultimes essais avant la première manche de la saison, voilà ce dont avait besoin Yamaha et Maverick Viñales pour gagner en confiance et aborder le nouvel exercice le cœur vaillant.

Au milieu d'une forte concurrence, notamment de la part de Ducati et de Suzuki, le numéro 12 a su se distinguer dans les dernières heures de roulage en signant le meilleur chrono de la dernière journée ainsi que des temps combinés.

Lire aussi :

Manque de grip sur les flancs

Néanmoins, l'Espagnol ne voulait pas crier victoire ce soir à Losail, alors que son équipe n'a pas encore vraiment réussi à remédier au problème de l'accélération sur la M1 – un problème qu'il avait déjà souligné hier avec Valentino Rossi.

"Les conclusions, c'est que nous devons progresser", tranche ainsi Viñales, quitte à passer quelque peu pour un rabat-joie. "J'ai bien piloté en piste, je me suis senti très rapide avec un haut niveau de grip, mais il faut que nous progressions. Je n'ai pas vraiment un bon grip sur le flanc, et en réalité nos adversaires tirent profit du pneu sur le flanc. Nous devons continuer à travailler, en particulier sur cet aspect. Je pense qu'à la décélération nous avons vraiment beaucoup progressé depuis Sepang, et sur ce point je suis très satisfait de ce que nous avons dans les zones de freinage. Mais à l'accélération nous devons progresser."

Vainqueur du Grand Prix du Qatar il y a deux ans, pour sa première course sous les couleurs Yamaha, Viñales estime en effet qu'il faut encore des progrès dans la transmission de puissance au sol pour pouvoir viser de façon réaliste un nouveau succès dans moins de deux semaines dans le désert qatari.

Viñales regrette le manque de tests

Des améliorations encore nécessaires sur sa machine, alors que lui se sent déjà prêt à en découdre. "Je suis prêt car je me sens bien sur la moto, physiquement je me sens bien", reprend-il. "Je pense que je peux donner encore un peu plus, donc c'est toujours quelque chose de positif, mais si nous voulons nous battre pour la victoire, nous devons avoir plus de grip. La moto est bien. En ce qui concerne le châssis, Yamaha a toujours été bien, mais maintenant il est temps de travailler sur l'électronique, sur la transmission de puissance. Il y a encore beaucoup de travail à faire, c'est dommage que nous n'ayons pas plus de tests."

Lire aussi :

Et malgré les bonnes performances affichées lors des tests depuis novembre dernier, c'est bien en course que se dessinera le niveau de compétitivité réel de Yamaha en ce début d'année. "Nous avons été très réguliers durant tout le test, aux avant-postes, mais ce ne sont que les essais donc nous avons besoin de voir ce que ça donne en course. Je pense que si nous trouvons le grip dont nous avons besoin, nous allons être forts."

Article suivant
Losail, J3 : Le dernier mot pour Viñales, Quartararo deuxième

Article précédent

Losail, J3 : Le dernier mot pour Viñales, Quartararo deuxième

Article suivant

Márquez à l'heure pour le début de la saison

Márquez à l'heure pour le début de la saison
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Essais du Qatar
Catégorie Lundi
Pilotes Maverick Viñales Ruiz Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Willy Zinck