MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Viñales confirme, Rossi stagne

partages
commentaires
Viñales confirme, Rossi stagne
Par :
19 oct. 2019 à 15:30

Les deux pilotes officiels Yamaha ont été battus par les machines satellites, samedi à Motegi, mais ce qui se remarque le plus c'est sans doute la différence de performance et de confiance entre eux.

Maverick Viñales avait le sourire des grands jours au terme des qualifications du Grand Prix du Japon, où il a pourtant été délogé de la première ligne in extremis, battu par les deux Yamaha satellites en plus de l'indéboulonnable Marc Márquez. S'il était si satisfait c'est que l'Espagnol a pu confirmer d'une part les progrès déjà aperçus sur piste mouillée, puis s'appuyer sur la confiance retrouvée ces dernières semaines pour briller également en conditions mixtes, son point faible.

"Je suis très heureux. J'ai toujours beaucoup souffert dans ces conditions, je n'y ai jamais été très rapide, mais aujourd'hui je me suis senti très bien, très à l'aise. Surtout quand j'étais en pneus pluie en conditions mixtes, je me suis très bien senti, comme en Aragón", se félicite le pilote Yamaha. "Je suis content de pouvoir être quatrième dans des conditions qui ont toujours été difficiles pour moi. Je me suis senti beaucoup mieux qu'à d'autres occasions."

Lire aussi :

Ce quatrième temps en qualifications s'inscrit dans la continuité du week-end puisqu'il a signé le premier temps des EL1 et le deuxième des EL2, sur le sec, puis s'est classé troisième des EL3, cette fois sous la pluie. "Ce matin, sur le mouillé, c'était très bien. Il m'a manqué certaines petites choses, mais en termes de pilotage c'était beaucoup mieux. J'étais beaucoup plus en confiance, surtout à l'arrière, et c'était vraiment mieux que les autres années", se réjouit Viñales, également quatrième des EL4 en conditions mixtes. Compétitif dans tous les scénarios, peut-il envisager la victoire pour dimanche ? "On va essayer. Je vais me battre avec ce que j'ai jusqu'au dernier tour", promet-il.

Un coup de boost donné par Quartararo et Morbidelli

Comment peut-il expliquer sa propre performance et le tir groupé de Yamaha au sommet de la hiérarchie sur une piste notoirement peu favorable à la M1 ? "Les pneus sont les mêmes pour tout le monde. On comprend beaucoup mieux lesquels on doit utiliser, et puis je pense que Michelin a apporté des pneus un peu plus tendres, ce qui pour nous semble être un peu mieux car on a plus de grip sur le flanc. Mais, au final, je pense que ça vient plus de la moto, on comprend mieux comment piloter avec ces pneus", souligne-t-il.

Troisième pilote Yamaha sur la grille de départ, Maverick Viñales ne prend pas ombrage de la prise de pouvoir des pilotes satellites, bien au contraire, il y voit un avantage. "Je suis content que Morbidelli ait été rapide, cela fait plus de données et plus d'options", retient-il. Un point de vue partagé par Valentino Rossi, régulièrement battu désormais par les deux jeunes pilotes du team Petronas. "D'un point de vue technique, c'est bien d'avoir d'autres Yamaha qui sont compétitives, parce que ça permet de comprendre plus de choses. Mais c'est un gros défi", juge également le #46, "parce que les pilotes Yamaha vont tous vite désormais. Il y a un grand défi en interne, après l'émergence de Quartararo tout le monde se donne à fond."

Lire aussi :

S'il se donne "à fond" ce week-end en tentant de prendre de nouvelles habitudes de freinage, Rossi n'a pas réussi à en être récompensé en qualifications, où il n'a obtenu que le dixième temps. "Je m'attendais à mieux en qualifs, je m'attendais à partir un peu plus haut parce qu'en EL4 ça n'était pas trop mal", pointe-t-il. "J'ai changé un peu ma façon de freiner pour être plus rapide. Aujourd'hui, malheureusement, les conditions étaient très difficiles et j'espérais partir un peu plus haut mais c'était un peu dur. Il m'a manqué quelques dixièmes. Je n'ai pas été super au freinage, on n'est pas complètement au point."

"Demain ce devrait être sec alors il faudra tester certaines choses et ensuite on verra", poursuit Rossi. "Hier ça allait assez bien. Comme toujours, il y a beaucoup de pilotes qui sont rapides. Il faudra voir demain. Notre rythme n'est pas mauvais. Il faudra essayer de prendre un bon départ et voir si je suis assez rapide pour récupérer des places."

Avec Oriol Puigdemont

Article suivant
Gardner révèle avoir refusé de rejoindre KTM

Article précédent

Gardner révèle avoir refusé de rejoindre KTM

Article suivant

Déception et optimisme chez Ducati

Déception et optimisme chez Ducati
Charger les commentaires