MotoGP
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Viñales un cran devant la concurrence

partages
commentaires
Viñales un cran devant la concurrence
Par :
25 oct. 2019 à 12:15

Maverick Viñales a achevé la première journée du Grand Prix d'Australie avec une demi-seconde d'avance sur ses poursuivants, alors que son équipier Valentino Rossi se félicite des progrès entrevus sur sa machine.

Peu importe les conditions ce vendredi, c'est Maverick Viñales qui s'est retrouvé au sommet de la feuille des temps sur le tracé de Phillip Island, en Australie. Le vainqueur du Grand Prix 2018 a particulièrement impressionné lors des EL2, disputés sur le sec, avec un chrono plus rapide d'une demi-seconde par rapport à Andrea Dovizioso, deuxième. Cette séance étant possiblement la seule sur le sec avant le warm-up dimanche, il était important de bien figurer pour se qualifier d'office en Q2.

Comment expliquer le rythme de "Top Gun" sur un circuit de Phillip Island adoré des pilotes ? "Je pense que [c'est] le tracé, avec des virages très rapides et de l'espace entre les virages, c'est quelque chose que j'aime beaucoup, et je peux utiliser le maximum de mon style de pilotage. S'il y a bien un circuit sur lequel je m'attends à toujours être là et à me battre, c'est celui-ci, mais on ne sait jamais. Certaines années, vous ne pouvez pas être au niveau, pour certaines raisons. Cette année, nous sommes assez bons, je suis aussi très content du rythme de course, de la dégradation des pneus. Nous devons continuer de piloter de cette façon, pas forcément changer des choses", a expliqué le principal intéressé.

Lire aussi :

Alors que le temps de piste sur le sec a forcément été réduit, Viñales se montre satisfait d'avoir pu étrenner tous les types de gommes Michelin : "J'ai eu une chance [de les tester], mais on ne sait pas [lequel utiliser en course] ! Je n'ai pas fait beaucoup de tours sur les pneus. On en saura plus si on a peut-être le warm-up [sur le sec] ou demain peut-être quelques tours sur le sec", a-t-il indiqué avant d'aller à l'opposé des autres pilotes, et de montrer une satisfaction avec la gomme medium à l'arrière : "J'ai réalisé pas mal de tours en 1'29 avec le medium donc je ne sais pas. Nous allons devoir regarder les données, parler avec Michelin pour savoir ce qui serait bien. La seule chose que nous devons essayer, c'est faire plus de tours avec le soft, je n'en n'ai fait que deux."

Concernant la course de dimanche, le pilote de Roses ne s'attend pas à pouvoir prendre la poudre d'escampette, comme il l'avait fait l'an dernier : "Il y a beaucoup de pilotes, ici ils vont tous vite. C'est un circuit sur lequel on peut faire un bon tour en suivant. Il y aura beaucoup de pilotes et il faudra être prêt à une bataille. C'est un circuit qui crée en général du chaos en début de course, il faudra donc être intelligent."

Après une saison 2018 plus que compliquée, l'exercice 2019 qui se termine a été de bien meilleure facture pour Maverick Viñales et Yamaha. L'Espagnol est actuellement ex aequo avec Álex Rins pour la troisième place du championnat et est compétitif sur toutes les pistes depuis la reprise du championnat après la pause estivale. Pour le numéro 12, la raison principale de ce virage à 180° en termes de performance est arrivée depuis le Grand Prix de Catalogne, en juin.

Lire aussi :

"En fait, j'ai trouvé une base que j'ai aimé dès Montmeló. J'ai donc continué comme ça, en essayant de comprendre la meilleure façon de piloter la moto, pour en tirer le maximum. On a vu qu'ils ont apporté de nouvelles pièces, donc il fallait que je les teste, mais toujours en laissant une moto avec la base. Pour moi, c'est positif, nous arrivons ici avec une très bonne forme et directement j'ai trouvé un bon rythme, c'est important. C'est un circuit sur lequel j'aime toujours piloter, sur le sec ou le mouillé."

Du mieux pour Rossi

De son côté, Valentino Rossi fête le début de son 400e week-end de course de meilleure façon que les précédents. Quatrième le matin, septième l'après-midi, le Docteur est pour le moment solidement qualifié en Q2. Ses performances sur piste humide l'ont particulièrement encouragé.

"Sur le mouillé, nous avons fait pas mal de changements car sur la dernière période nous avions pris une direction sous la pluie, mais honnêtement je ne me sentais pas très à l'aise sur la moto. Donc aujourd'hui, nous sommes revenus à quelque chose de plus similaire à ce que j'aime, et je me suis senti bien. En fin de compte j'étais quatrième, j'arrivais à améliorer. Pour moi, il y a Maverick, Márquez et Miller qui sont plus rapides que moi, mais je ne suis pas si loin."

Après un Grand Prix catastrophique à Motegi, quelques changements furent les bienvenus sur le sec : "Sur le sec, nous avons modifié quelque chose, car à Motegi nous avons essayé quelque chose de différent que je n'ai pas vraiment aimé. J'étais bon dès le début, mon rythme n'était pas si mauvais. Il y a beaucoup de pilotes qui sont rapides, et peut-être deux ou trois qui ont un meilleur rythme que moi, ce n'est pas si mal. L'important était de rester dans le top 10, car on dirait que demain il pleuvra toute la journée. Nous sommes en septième position au final, mais au niveau du rythme nous ne sommes pas mauvais."

Article suivant
Márquez initialement "en colère" contre Lorenzo

Article précédent

Márquez initialement "en colère" contre Lorenzo

Article suivant

Tests : Michelin et les teams factory sont déjà en 2020

Tests : Michelin et les teams factory sont déjà en 2020
Charger les commentaires