Viñales en difficulté dès le début du Grand Prix d'Aragón

Parti de la pole position au Grand Prix d'Aragón, Maverick Viñales a été en difficulté dès le début de course, et termine finalement l'épreuve à la quatrième position.

Parti, comme son équipier Valentino Rossi, avec une combinaison composée du pneu medium à l'avant et du hard à l'arrière, Maverick Viñales chutait dans la hiérarchie dès le départ, dépassé par un bondissant Jorge Lorenzo, s'élançant du milieu de la première ligne.

Le pilote Yamaha perdait ensuite rapidement le contact avec le premier groupe de quatre, et tentait tant bien que mal de contenir les assauts de ses poursuivants, notamment Dani Pedrosa. Un manque de compétitivité que Viñales ne peut imputer totalement aux pneus, d'autres pilotes de Yamaha YZR-M1 souffrant tout autant avec une autre sélection de gommes.

"On ne sait pas si c'était le bon ou le mauvais choix, parce qu'en regardant Folger, avec les medium, il n'avait pas de grip sur les pneus. C'est sûr, c'est frustrant, je me suis levé ce matin avec l'objectif de gagner et au final vous voyez vos concurrents partir alors que vous vous donnez à 200% et vous ne les rattrapez pas", soupire le troisième du championnat.

Le poleman estime également que la journée de vendredi, "perdue" en raison de la pluie, est à l'origine du choix de pneus plutôt conservateur opéré sur la grille. Un choix qui aurait pu donc être meilleur, mais qui reste le plus "logique" compte tenu des différentes données récoltées lors des deux maigres séances d'essais libres de samedi, et du warm-up de dimanche, raccourci.

"Si on avait eu des essais vendredi, je n'aurais pas pris le hard. Je pense que c'était le choix correct car on n'avait pas beaucoup d'expérience avec les pneus, on sait que nos concurrents ont pris les hard, sauf Dovi, on sait que Ducati prend les soft. Ce n'était pas clair, et ce matin les temps au tour étaient lents, et on a décidé de faire ça."

En fin de course, Viñales a pris le meilleur sur son équipier, Valentino Rossi, auteur d'un début de course tonitruant, avant de perdre un peu de terrain en fin d'épreuve. Une bataille que l'Espagnol a apprécié, devant attaquer dans les zones de freinage pour compenser les faiblesses de sa machine sur cette épreuve espagnole.

"C'était une belle bataille, je l'ai beaucoup aimée. J'ai essayé de dépasser dans les zones de freinage, je ne pouvais pas dépasser à l'accélération, car je n'en n'avais pas une aussi bonne donc j'ai dû faire quelques dépassements à la limite, mais c'était fun à ce moment-là. J'ai vu que Valentino avait beaucoup plus de grip que nous dans les premiers tours, surtout dans les deux ou trois premiers tours, mais je pense qu'on a bien géré l'électronique pour être meilleur à la fin."

Des améliorations nécessaires pour jouer le titre

Toujours accroché à la troisième place du championnat, Maverick Viñales accuse désormais 28 unités de débours sur Marc Márquez à quatre manches de la fin de la saison. Le pilote Yamaha s'imagine difficilement en lutte pour la couronne jusqu'à Valence, si sa M1 ne progresse pas avant le triptyque d'épreuves en Asie et en Océanie.

"Pour la lutte pour le titre, ça va être vraiment difficile, on doit améliorer le package, pour l'instant c'est très difficile, surtout dans le domaine de la traction, où l'on perd beaucoup. D'un autre côté, je suis très content car la moto se comportait très bien sur l'avant, mais on doit améliorer l'arrière."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Aragón
Sous-évènement Course
Circuit Motorland Aragon
Pilotes Maverick Viñales
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Réactions