MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé

Un Viñales euphorique tient sa revanche

partages
commentaires
Un Viñales euphorique tient sa revanche
Par :
3 nov. 2019 à 09:12

Vainqueur du Grand Prix de Malaisie, Maverick Viñales savoure pleinement une victoire qui peut avoir un goût de revanche après sa chute de la semaine dernière, en Australie.

Une semaine après avoir chuté dans le dernier tour du Grand Prix d'Australie alors qu'il luttait contre Marc Márquez pour la victoire, Maverick Viñales a livré une prestation impeccable ce dimanche en Malaisie. Parti depuis la deuxième place sur la grille de départ, l'Espagnol n'a pas connu un mauvais départ comme dimanche dernier, mais s'est directement installé aux avant-postes, derrière Jack Miller.

Lire aussi :

Une fois qu'il a disposé de l'Australien, le pilote Yamaha s'est concentré sur le fait de creuser un écart, ce qu'il est parvenu à faire sur Miller d'abord, puis sur Marc Márquez ensuite. Vainqueur avec trois secondes d'avance au final, Viñales remarque toutefois que la situation n'a pas été aussi simple à gérer qu'il n'y paraît !

"Je dois dire que c'est l'un des moments de ma vie où je suis le plus heureux ! Après la chute en Australie, j'ai senti que j'avais gagné la course, car j'avais déjà prévu l'attaque dans ma tête mais j'ai chuté, c'était un petit désastre pour nous ! Ensuite nous sommes arrivés ici avec les idées très claires, la moto a été très bonne dès les premiers tours en EL1. J'ai attaqué sans arrêt et puis j'ai creusé l'écart, ce qui était très important. J'ai ensuite contrôlé la course, ce qui était très difficile, surtout mentalement", a-t-il expliqué au micro du site officiel du MotoGP.

"Cette fois, j'en ai gardé un peu sous le pied"

Vainqueur pour la deuxième fois cette saison, Maverick Viñales n'a pas caché sa surprise de retrouver une nouvelle fois Marc Márquez derrière lui, alors que le Champion du monde s'élançait depuis la 11e position sur la grille ! Le numéro 93 n'a pas eu besoin de beaucoup de boucles pour se trouver au deuxième rang, mais il avait laissé filer Viñales...

"Je me suis dit 'encore, comme à Phillip Island ?' [rires] Mais cette fois, j'en ai gardé un peu sous le pied au cas où Marc parvenait à revenir. Je suis très content car nous avons bien géré le week-end, et j'ai enfin pris un bon départ, j'étais là dans les premiers tours. J'essayais sans cesse de me battre pour la victoire, aujourd'hui j'ai eu une chance et je l'ai fait. Je veux féliciter tout le monde chez Yamaha, tous les gens qui me soutiennent, nous avons fait confiance à la moto et nous l'avons fait."

Dépasser Miller en début de course a toutefois été la clé de la course pour Viñales : "Je le savais. J'ai essayé quatre ou cinq fois de dépasser Jack car je savais que je devais creuser l'écart sur Marc, Dovi et Valentino [Rossi], ainsi que Fabio [Quartararo] et Morbidelli. J'en ai eu l'opportunité, quand j'ai vu Jack premier, j'ai attaqué, je l'ai dépassé, il m'a suivi pendant deux ou trois tours, il était rapide, mais ensuite je ne sais pas pourquoi j'avais un tel rythme en medium. J'étais en 1'59, on a fait un écart, et c'était incroyable. Je suis tellement content !"

Lire aussi :

Alors que la fin de saison 2017 et toute l'année 2018 ont été très difficiles pour Yamaha, Maverick Viñales est parvenu à s'imposer pour la deuxième fois en 2019. Un résultat qui ne satisfait pas totalement le pilote de Roses, mais il savait qu'il devait convertir l'essai ce week-end, sur une piste où la machine d'Iwata se débrouille particulièrement bien, tout en n'ayant pas remporté le GP de Malaisie depuis neuf ans.

"Il y a beaucoup de courses où nous avons terminé à une seconde ou moins de la victoire, et je ne pouvais pas attaquer, donc c'était un peu frustrant pour moi. Je sentais que j'avais beaucoup de potentiel pour les dix derniers tours, et je ne pouvais pas attaquer. En Australie, je savais que c'était mon circuit donc j'ai attaqué d'entrée et j'ai essayé de m'enfuir mais Marc a été très intelligent avec l'aspiration. Ici, j'avais de nouveau l'opportunité, et en étant deuxième en qualifications, je savais ce que j'avais à faire, et je l'ai fait. Deuxième victoire de l'année, ce n'est pas le résultat que nous voulons car nous en voulons plus, mais nous pouvons être satisfaits après le début de la saison."

Enfin, le vainqueur n'a pas oublié d'avoir une pensée pour Afridza Munandar, le jeune pilote indonésien qui a perdu la vie lors de la première manche du week-end d'Asian Talent Cup, samedi : "Je veux dédier cette course au garçon [décédé] hier. C'est vraiment triste car nous vivons notre passion, et nous savons que c'est parfois très dangereux. Toutes mes condoléances à sa famille, il était mon favori dans l'Asian Talent Cup, j'étais donc très triste quand j'ai entendu ça."

Article suivant
Championnat - Viñales s'empare de la troisième place

Article précédent

Championnat - Viñales s'empare de la troisième place

Article suivant

Zarco heurté par Mir : "Ça n'est pas un drame"

Zarco heurté par Mir : "Ça n'est pas un drame"
Charger les commentaires