Viñales : "Il fallait que je reste concentré, et que je les rattrape"

partages
commentaires
Viñales :
Par : Willy Zinck
26 mars 2017 à 21:20

Auteur d'un départ laborieux, l'Espagnol a mis plusieurs boucles pour se remettre dans le bon rythme, prendre la tête de course et signer son premier succès avec Yamaha.

Podium : le vainqueur Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing; le troisième, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Podium : le vainqueur Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing; Andrea Dovizioso, Ducati Team; Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Podium : le deuxième, Andrea Dovizioso, Ducati Team; le vainqueur Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing; le troisième, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Le vainqueur Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Andrea Dovizioso, Ducati Team; Maverick Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing; Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing; Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing; Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing; Alvaro Bautista, Aspar Racing Team; Dani Pedrosa, Repsol Honda Team

Maverick Viñales n'aura pas attendu longtemps pour connaître le succès au sein de sa nouvelle équipe. Auteur d'une pole position sur tapis vert, le nouveau pilote Yamaha se devait de convaincre pour sa première sortie sous les couleurs de la marque aux trois diapasons.

Et force est de constater que l'Espagnol n'a pas déçu, même si sa course s'est déroulée en deux temps. Le numéro 25 a en effet eu du mal à s'extirper de la grille, jouant des coudes dans les premiers hectoètres et manquant de peu de se faire harponner par un Johann Zarco agressif au premier tournant. 

Après avoir perdu quelques positions pour se retrouver à la quatrième place, l'Ibère a finalement réussi à se remobiliser pour amorcer une remontée jusqu'à la tête de course et décrocher son second succès dans la catégorie reine après celui obtenu l'an passé à Silverstone. "J'ai eu un moment de doute quand je suis sorti de la piste dans le troisième secteur", explique le pilote espagnol. "C'était difficile dans les premiers tours, c'était assez étrange. Il fallait que je reste concentré, et que je regagne de la confiance au fil des tours. Je me suis dit : "il faut que tu restes concentré et que tu les rattrapes". Et c'est ce que j'ai fait."

Ragaillardi, Viñales n'a en suite fait qu'une bouchée de son compatriote et champion du monde en titre, Marc Márquez, avant de fondre sur Andrea Dovizioso et doubler l'Italien en fin de course. "Je me suis lancé à la poursuite de Dovizioso, et ça l'a fait sur la fin", poursuit l'Espagnol, qui n'a pas pour autant été tranquille une fois sa manœuvre de dépassement effectuée. "Après l'avoir dépassé, je n'étais pas rassuré car il était tellement rapide dans les lignes droites, ainsi que dans certains secteurs. J'ai essayé d'être le plus calme et le plus doux possible avec la moto pour éviter qu'il ne me repasse. Je pouvais difficilement demander mieux."

Viñales a tenu bon et c'est ce qu'on retiendra de son premier Grand Prix chez Yamaha. Alors que certains émettaient encore quelques doutes quant à sa faculté à soutenir la pression lors d'un week-end de course, le moins qu'on puisse dire c'est que Viñales a donné tort à ses contempteurs. "Je suis tellement satisfait. L'équipe a fait du bon travail. J'aurais difficilement pu demander mieux", de poursuivre l'ex-pilote Suzuki.

Heureux de voir deux Yamaha sur le podium

Loin de s'insérer dans un schéma belliqueux vis-à-vis de son coéquipier Valentino Rossi, qui constitue pour autant clairement la référence à battre aussi bien du fait de son palmarès que du fait qu'ils évoluent tout deux sur la même machinerie, Viñales a tenu à souligner les bonnes dispositions du Docteur en course, aux antipodes de ses difficultés rencontrées cet hiver, mais aussi en début de week-end. "Valentino progresse toujours en course", observe le pilote catalan. "Il a beaucoup progressé ce dimanche, et c'est bon de voir deux Yamaha sur le podium."

Une vision d'équipe qui à coup sûr plaira à Yamaha, après une dernière saison difficile entre Valentino Rossi et son ancien coéquipier, Jorge Lorenzo.

Article suivant
Une chute et un exploit touché du doigt pour Johann Zarco

Article précédent

Une chute et un exploit touché du doigt pour Johann Zarco

Article suivant

Rossi : "Je n'aurais sûrement pas parié sur moi pour le podium !"

Rossi : "Je n'aurais sûrement pas parié sur moi pour le podium !"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Catégorie Course
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Maverick Viñales Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Willy Zinck