Viñales : "J'ai l'impression d'avoir perdu trois mois"

Un retour en arrière a permis au pilote Yamaha d'être plus à l'aise samedi et de se montrer plus performant. Mais la route est encore longue.

Maverick Viñales continue à livrer des performances très irrégulières. Vingtième des Essais Libres 3 samedi, après n'avoir pas quitté la 11e place lors des séances de vendredi, il a radicalement inversé la tendance durant les EL4, où un long run l'a vu se classer sixième avec une série de tours bouclés en 1'55.

Resté performant durant la Q1, il s'en est extrait sans difficulté pour poursuivre avec la Q2, où il a toutefois dû se contenter du 12e et dernier temps, regrettant de ne pas avoir trouvé de piste dégagée pour faire mieux. "J'ai fait mon temps dans mon deuxième tour. Mon pneu glissait déjà beaucoup", indique-t-il.

L'essentiel est ailleurs pour le pilote espagnol, qui veut réussir à conclure correctement un week-end compliqué, à condition de retrouver en course les sensations qui ont été les siennes en EL4. Des progrès dus à un retour en arrière qui ne fait que décupler sa frustration face à des essais hivernaux n'ayant rien révélé de bon à ses yeux.

"On continue à avoir du mal. De notre côté du stand, on semble ne rien avoir trouvé qui me plaise. En EL4 on a beaucoup changé la moto, [pour la rendre] similaire à celle que je pilotais l'année dernière, et je me suis senti beaucoup mieux dès le premier tour", explique Viñales. "Si j'ai le feeling que j'ai eu en EL4, je peux être devant, mais il faut que l'on continue à travailler et réfléchir à la direction que l'on veut prendre à l'avenir."

"On doit continuer à travailler, essayer de [retrouver] un peu la moto du début de l'année dernière. On connaît les points positifs, alors voyons voir ce qu'on peut faire. Franchement, en regardant les réglages qu'on a utilisés aujourd'hui [samedi], c'est comme si le test avait été inutile pour moi, de mon côté [du team]", regrette-t-il.

S'il continue à appeler de ses vœux des progrès à réaliser dans le domaine de l'électronique, pour l'instant Maverick Viñales indique travailler sur les réglages mécaniques, à tous niveaux.

"Franchement, j'ai l'impression d'avoir perdu trois mois parce que la moto est complètement différente. Dès le premier tour, je me suis senti beaucoup plus à l'aise qu'avec la moto que j'ai pilotée il y a trois mois."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Sous-évènement Qualifications
Circuit Losail International Circuit
Pilotes Maverick Viñales
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Réactions