Viñales leader incontesté malgré sa chute

Sa petite chute n'a pas déstabilisé le pilote Yamaha, qui reste solidement ancré au sommet de la feuille des temps à Losail.

Maverick Viñales s'est montré le plus rapide en piste ce vendredi, grâce à un chrono de 1'54"834 établi à la toute fin des Essais Libres 3. Cette performance ne bat pas celle qu'il a enregistrée jeudi soir (1'54"316), néanmoins elle lui permet d'avoir à son actif les deux meilleurs temps établis à ce stade du week-end en catégorie reine.

S'il a concédé trois dixièmes au leader des EL2, sa domination n'est donc aucunement inquiétée et il conserve une solide demi-seconde d'avance sur son plus proche poursuivant au classement combiné des trois séances disputées jusqu'ici. C'est donc un Maverick Viñales détendu et souriant qui dresse le bilan de sa soirée, dont il a voulu orienter le travail vers la course au lieu de se focaliser sur le tour lancé.

"Aujourd'hui, on a essayé de se concentrer en permanence sur le rythme et ça n'a pas été mal, étant donné que les conditions de piste n'étaient pas à 100%. On a beaucoup tourné au milieu ou dans la fenêtre haute des 1'55, alors que les autres pilotes étaient en 1'56. Je peux donc m'estimer content", commente le pilote Yamaha.

Très régulier ce soir à un rythme avec lequel personne ne parvenait à rivaliser sur la durée, Viñales prévient à quiconque aurait pu avoir un doute qu'il faudra bel et bien compter sur lui demain pour aller chercher la première pole position de la saison : "Demain on va essayer de se donner à 100%, comme on l'a fait en EL1."

"Demain on travaillera plus sur le grip. On cherchera des solutions, au cas où l’adhérence diminue, et on tentera de garder un bon rythme", explique le jeune Espagnol, ravi d'une Yamaha stable et compétitive, mais désireux d'aller chercher la moindre amélioration encore possible : "Je pense que notre moto est à un bon niveau, mais on doit encore progresser. On veut être un peu plus réguliers dans les temps et faire durer un peu plus les pneus parce qu'aujourd'hui c'était un désastre, le grip était tout le temps bas."

Une première chute

Cette soirée a par ailleurs été marquée par un petit événement, la chute du nouveau pilote Yamaha, qui n'avait pas encore fauté devant ses rivaux tout au long de l'hiver. Une perte de l'avant sans conséquence aucune, dont il assume la responsabilité dans un éclat de rire.

"[J'étais] complètement hors de la trajectoire ! J'ai freiné tard et je me suis dit 'Allez, je fais quand même le virage' mais ça n'était pas possible. Je n'avais pas d'angle et j'étais en dehors de la trajectoire. C'était entièrement de ma faute. Tu sais que tu vas tomber quand tu fais cela."

"Maintenant je sais ce que cela fait de tomber avec la Yamaha !" sourit-il, en faisant son mea culpa : "Le plus intelligent aurait été de se relever et d’écarter."

Quoi qu'il en soit, le baptême de ses cuirs sur le bitume qatari n'a en rien enrayé la machine et l'ancien pilote Suzuki semble de plus en plus assumer sa nouvelle stature de favori. "Après avoir été devant pendant les tests [hivernaux], c'est certain que l'on arrive sur le circuit en étant un peu nerveux, on veut bien faire. Mais après la soirée d'hier, j'ai oublié ma nervosité. J'essaye d'être détendu et de faire mon propre travail."

"Pour le moment cela va dans la bonne direction. On doit encore améliorer certains secteurs mais on est plutôt content", conclut-il.

Avec Medhi Casaurang-Vergez

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Sous-évènement Essais Libres - Vendredi
Circuit Losail International Circuit
Pilotes Maverick Viñales
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Réactions