Viñales aura une "motivation supplémentaire" pour gagner en Autriche

Maverick Viñales est déterminé à poursuivre et confirmer sa progression au guidon de l'Aprilia, avec pour objectif de s'imposer avec cette moto.

Viñales aura une "motivation supplémentaire" pour gagner en Autriche

Il lui aura fallu près d'un an mais Maverick Viñales est désormais capable de prétendre aux premiers rôles avec l'Aprilia. Mois après mois, séance après séance, l'Espagnol a pris la mesure d'une moto au comportement très différent de celles qu'il avaient connues en MotoGP, découvrant un V4 alors que la Suzuki et la Yamaha sont propulsées par un quatre cylindre en ligne.

Troisième à Assen, Viñales a confirmé ce bond en avant à Silverstone en prenant la deuxième place et en menaçant Pecco Bagnaia pour la victoire, après son premier départ en première ligne avec la machine italienne. Il sent maintenant qu'il doit continuer à s'acclimater à sa moto mais ne se fixe aucune limite.

"Je suis très content !" s'est réjouit le #12, interrogé par le site officiel du MotoGP. "Deux podiums de suite c'est très important pour nous. On a bien travaillé pendant le week-end, il faut que l'on tire des enseignements de ce week-end. Pendant la course, j'ai beaucoup appris quant à ce qu'il nous faut améliorer et où progresser. Je suis très content. J'ai hâte de revenir, de travailler et d'essayer de franchir l'étape suivante."

"Je ne vois pas ça comme un plafond de verre ; il faut qu'on continue à progresser et à travailler, c'est comme ça qu'il faut faire. Chaque fois que je monte sur la moto je me sens mieux. On va maintenant aller sur des pistes où je me sens très fort."

Le prochain circuit au calendrier sera le Red Bull Ring, qui avait marqué la fin de son aventure avec Yamaha à l'été 2021. Viñales avait donné de puissantes accélérations dans un geste de colère, ce qui avait poussé son équipe à se séparer brutalement de lui. Ces tensions semblent bien loin pour un pilote qui peut maintenant songer à jouer la victoire en Autriche.

"Wow, c'est un rêve, vraiment ! Si on devait atteindre cet objectif en Autriche, ce serait vraiment un beau rêve. Il s'est passé des choses en Autriche mais cela fait partie du passé et je suis concentré sur le présent. Mais il est certain que je vais avoir une motivation supplémentaire."

Francesco Bagnaia, Ducati Team et Maverick Vinales, Aprilia Racing Team

Maverick Viñales a joué la victoire face à Pecco Bagnaia à Silverstone

"Je prends du plaisir dans tout, je prends les choses différemment", a-t-il détaillé. "C'est une question de travail et je me sens très bien dans l'équipe. Aprilia est un super constructeur et ils le méritent, alors je cherche à y arriver."

Lire aussi :

L'Aprilia n'a pas encore livré tous ses secrets à Viñales

Maverick Viñales ne fera cependant pas d'une victoire une obsession. À la lutte pour quelques points en début d'année puis pour le top 10 ces derniers mois, il garde en tête le chemin accompli mais aussi le besoin de confirmer ses progrès sur tous les terrains.

"Je suis content mais j'ai l'œil rivé sur le trophée, sur la victoire !" a-t-il assuré en conférence de presse après le podium de Silverstone. "On y croit vraiment. Mais je garde les pieds sur terre. Deuxième, c'est un résultat fantastique pour nous. On est revenus de loin, on a commencé la saison sans le résultat auquel on s'attendait, et petit à petit on se développe. Cette bonne humeur, cette confiance, c'est ce qu'on recherche."

"Avec Aprilia on travaille de la bonne façon et notre mentalité est de construire une équipe et une moto fortes pour se battre à chaque course, sur chaque piste, pas juste sur un seul type de circuit. Et ça semble être le cas. Depuis le test de Montmeló, où j'ai trouvé des sensations un peu meilleures avec la moto, j'arrive à monter sur le podium donc je suis très content et, très satisfait du travail qu'on fait."

Maverick Vinales, Aprilia Racing

Maverick Viñales

Et malgré la longueur de son processus d'adaptation, Viñales n'a "jamais" douté de sa capacité à prendre le pli dans sa nouvelle équipe : "Je crois beaucoup dans ce projet et en moi-même. J'ai toujours pensé que c'était une question de temps et de travail. On sait qu'on a le potentiel pour être devant et se battre pour les [victoires], comme on l'a montré sur ces dernières courses, et on se concentre sur nous-mêmes. Je ne suis pas encore au maximum avec la moto, alors je continue à rouler, à y croire, et j'essaye d'être concentré sur les bonnes choses."

Cette concentration est nécessaire, Viñales n'ayant toujours pas l'impression d'exploiter l'Aprilia aussi bien qu'Aleix Espargaró et la RS-GP lui posant encore certaines difficultés : "Je dois m'adapter à la moto, je ne suis toujours pas au maximum. Petit à petit, je me rapproche de mon meilleur niveau, alors j'ai juste besoin de rouler plus."

"Il y clairement certaines choses à améliorer, y compris dans la manière dont je pilote la moto, alors on sait qu'on n'est pas à notre limite", a-t-il détaillé. "Il faut qu'on continue à travailler. Comme on l'a souvent dit, c'est un processus et on le suit correctement, on court bien, mais je veux franchir l'étape suivante. Et pour cela il faut faire deuxième, troisième et afficher cette régularité qui vous porte ensuite vers l'étape suivante."

"J'ai une bonne traction, franchement, plus à la fin de la course qu'au début, ce qui veut dire qu'on conserve longuement les pneus. Il faut que l'on comprenne ça. C'est une bonne course pour apprendre, recueillir des données, parce qu'on a figuré parmi les trois premiers tout le week-end et c'est important de bien comprendre qu'on a fait ce week-end pour l'emmener avec nous sur la prochaine. Je me sens très fort, j'ai le sentiment qu'on peut y arriver et on va continuer à travailler très dur."

Avec Léna Buffa

Lire aussi :
partages
commentaires

Related video

Quand Mir battait Bastianini et Quartararo pour son 1er succès mondial
Article précédent

Quand Mir battait Bastianini et Quartararo pour son 1er succès mondial

Article suivant

Lorenzo : Le MotoGP actuel manque de fortes personnalités

Lorenzo : Le MotoGP actuel manque de fortes personnalités