MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
EL3 dans
09 Heures
:
25 Minutes
:
40 Secondes

Viñales confirme l'identité de son futur chef mécanicien

partages
commentaires
Viñales confirme l'identité de son futur chef mécanicien
Par :
Co-auteur: Oriol Puigdemont
3 août 2018 à 14:56

Le pilote Yamaha souhaite recommencer à travailler avec celui qui l'épaulait lorsqu'il est devenu Champion du monde Moto3 il y a cinq ans.

Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Podium : le troisième, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Le troisième, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing, et Ramon Forcada
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing, Wilco Zeelenberg
Le troisième, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Ramon Forcada, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing

À l'image d'un Marc Márquez qui, dans sa deuxième année en MotoGP, a souhaité modifier la structure que lui avait préparée Honda, Maverick Viñales va tenter de se constituer un groupe de travail plus personnel pour la saison prochaine.

Cela passera avant tout par l'arrivée d'un nouveau chef mécanicien. Le pilote Yamaha avait déjà pris depuis un moment la décision de changer le responsable de son team technique, mais on en sait désormais plus sur l'identité de celui qu'il a choisi, qu'il a lui-même confirmée au terme de la première journée d'essais libres du GP de République Tchèque, ce vendredi.

Après avoir passé deux ans aux côtés de Ramon Forcada, qui travaillait avec Jorge Lorenzo lorsqu'il l'a remplacé chez Yamaha, c'est désormais par Esteban Garcia qu'il a choisi d'être épaulé à partir de l'année prochaine. Il s'agit du chef mécanicien avec qui il faisait équipe en 2013 lorsqu'il est devenu Champion du monde en Moto3.

"Je veux vraiment travailler avec Esteban, car en 2013 il m'a fait donner le meilleur de moi-même. C'est important de bien me sentir avec mon team. Tout ce que je veux c'est construire mon équipe", a expliqué Maverick Viñales ce vendredi à Brno.

Lire aussi :

Le numéro 25 ne va pas s'arrêter là : il compte aussi se passer de Wilco Zeelenberg, son analyste de piste, lui aussi un ancien du groupe de travail de Jorge Lorenzo. Il ne s'agit toutefois pas de se passer de ce rôle, devenu aujourd'hui précieux aux yeux des pilotes qui ne sont plus rares à avoir recours à un tel "coach". Désormais, Viñales aimerait que Julian Simon le rejoigne à ce poste, que l'ancien pilote espagnol a déjà occupé aux côtés de Tito Rabat en MotoGP.

"Il y a parfois des choses que l'on ne peut pas voir sur la moto, et c'est important d'avoir une personne, comme Wilco, surtout pour rester calme, savoir où on fait des erreurs. Il se peut que l'on tente un virage 1000 fois, mais on ne prend juste pas la bonne trajectoire. On ne pilote jamais parfaitement partout, il est donc important d'avoir quelqu'un qui regarde la concurrence et qui voit aussi ce que notre moto fait. Pour moi le plus important est de comparer ce que je dis et ce que Wilco voit quand je suis sur la moto", explique le pilote de Roses.

La chaleur complique le travail à Brno

En attendant, il s'agit de rester concentré sur la saison en cours, qui entre cette semaine dans sa seconde moitié alors que Maverick Viñales occupe la troisième place du championnat. Il a signé aujourd'hui le sixième temps des premiers essais, avec en guest star la chaleur, un paramètre qu'il va falloir gérer attentivement.

Lire aussi :

"Il faut être en bonne condition, c'est sûr. Mais c'est plus exigeant pour la moto que pour le pilote, je pense. On a encore beaucoup de travail à faire à l'intérieur du box, et on va faire de notre mieux. Je me suis bien senti, on doit améliorer quelques virages", estime le pilote, devancé de 0"416 par le leader, Dani Pedrosa.

"En EL2, je me suis senti assez bien. Je pense qu'il reste du travail à faire car, avec ces températures élevées, c'est difficile de faire fonctionner la moto et de se sentir bien dessus. Il reste pas mal de marge de progression pour nous, au niveau du rythme on n'est pas si loin, donc on doit continuer de travailler."

Avec Michaël Duforest

Article suivant
Max Biaggi devient ambassadeur Aprilia

Article précédent

Max Biaggi devient ambassadeur Aprilia

Article suivant

Zarco : "Si on fait la course tout de suite, Bautista peut la gagner"

Zarco : "Si on fait la course tout de suite, Bautista peut la gagner"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de République Tchèque
Catégorie Essais Libres 2
Pilotes Maverick Viñales Ruiz Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa