Viñales partagé entre chemin parcouru et progrès à accomplir

Le pilote Yamaha a réalisé une performance bien plus solide que par le passé sur la piste mouillée de Misano, de quoi limiter sa perte face aux leaders du championnat.

Dimanche, à l'arrivée de la course, Maverick Viñales était partagé entre les aspects positifs et négatifs de son bilan personnel : certes, il a perdu des points face à ses adversaires directs pour le titre, mais il a fortement progressé sur le mouillé, ce qui lui a précisément permis de limiter les dégâts.

"Pour notre partie du garage, c'est positif. Marc et Dovi se battaient devant, mais si on se souvient du Sachsenring, j'étais 11e en qualifs. On a donc bien progressé. Je pense avoir fait des tours assez réguliers, surtout en milieu de course", se félicite le pilote espagnol. "Je suis content aujourd'hui, j'ai fait de mon mieux, je me suis donné à 100%, et le résultat le montre."

Parti de la pole position, Viñales a très vite été débordé à l'extinction des feux, cédant à Lorenzo, Márquez, Dovizioso puis Petrucci, qui se sont chargés de donner le rythme. Après un échange d'amabilités avec Crutchlow et Miller, le pilote Yamaha s'est finalement stabilisé en quatrième position à une distance respectable des hommes de tête, jusqu'à rallier l'arrivée à 16"5 du vainqueur.

Durant cette course intégralement disputée sur piste mouillée, il a pu identifier des progrès dans l'avant de sa moto, mais reste convaincu que l'arrière doit progresser de façon aussi notable pour franchir la prochaine étape et réellement pouvoir se battre à armes égales avec les leaders dans ces conditions.

"Le comportement de la moto avec l'avant était très bon", pointe-t-il. "Je suis plutôt content. J'ai le même feeling sur le sec, on a beaucoup progressé avec l'avant. Mais à l'arrière il était très difficile d'obtenir de la traction, surtout sur la gauche. La moto glissait beaucoup, je ne pouvais pas l'incliner. J'ai peut-être mis quatre ou cinq fois le genou au sol sur la gauche pendant la course, c'était difficile, c'était comme rouler sur de la glace."

"Je ne sais pas, peut-être que c'était notre moto qui n'acceptait pas très bien ce pneu. Mais comme je l'ai dit, je me suis très bien senti avec l'avant. C'est bien d'avoir de bonnes sensations avec l'avant sur le mouillé parce qu'au Sachsenring c'était très difficile. C'était bien de faire beaucoup de tours sur le mouillé, maintenant on a de bonnes données pour comprendre la situation, savoir où il faut qu'on progresse."

Trois points de perdus sur Dovizioso

Le pilote espagnol estime que ça n'est pas le manque de roulage sur le mouillé pendant le week-end, concentré sur le warm-up de dimanche matin, qui lui a manqué. Ce qui lui fait défaut est plus substantiel et devra être corrigé grâce au développement opéré sur la moto.

"Pour moi, le problème reste la traction, nous devons donc modifier la moto, surtout l'électronique pour essayer de trouver plus de traction. C'est le seul problème car avec l'avant je me suis senti vraiment bien, pendant tous les tours, c'est donc juste la traction. On n'a pas de traction et on perd beaucoup de temps, particulièrement sur le mouillé."

"Ça n'est pas suffisant, il faut donc qu'on progresse encore sur le mouillé. Je pense qu'on a pris la bonne direction, surtout avec ce nouveau châssis et l'électronique, mais il reste des points à améliorer", estime Maverick Viñales, toujours troisième du championnat avec désormais 16 points de retard sur Márquez et Dovizioso. "En tout cas je suis content qu'on ait pu obtenir ce résultat, ça n'est pas mal, on n'a perdu que trois points sur le leader. Il faut qu'on continue comme ça. Il y a désormais des courses sur lesquelles je pense que notre moto peut réaliser une bonne performance et il faut qu'on continue à attaquer."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP de Saint-Marin
Sous-évènement Course
Circuit Misano
Pilotes Maverick Viñales
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Réactions