Pour Viñales, les réglages de la Thaïlande "ont tout réglé"

partages
commentaires
Pour Viñales, les réglages de la Thaïlande
Par : Michaël Duforest
4 nov. 2018 à 10:50

Quatrième du Grand Prix de Malaisie, Maverick Viñales est désormais convaincu que les changements apportés à la Yamaha en Thaïlande sont la dernière pièce du puzzle pour un retour aux avant-postes.

Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing

On l'avait quitté bougon après la séance qualificative, on a retrouvé un Maverick Viñales bien plus dans son assiette ce dimanche, après le Grand Prix de Malaisie ! Quatrième au drapeau à damier, l'Espagnol a en effet retrouvé de bien meilleures sensations.

Parti du milieu de la quatrième ligne de la grille, le pilote Yamaha a tracé sa route dans le peloton pour venir échouer au pied du podium, derrière la machine Tech3 de Johann Zarco. S'il pense avoir pu jouer les premiers rôles s'il s'était élancé aux avant-postes, Viñales reste heureux d'une course qui a servi de validation des progrès de Yamaha.

Lire aussi :

"Je pense que dans la fenêtre basse des 2'00 j'aurais pu gagner la course mais aujourd'hui c'était impossible. La piste était très glissante, j'avais même du mal à être dans la fenêtre haute. Mais j'avais le rythme pour gagner la course, et j'en suis content. Sur trois différents circuits, j'ai senti qu'on avait une chance de gagner la course, à Buriram, Phillip Island et ici, avec le même réglage. Je suis content de voir que les choses fonctionnent bien."

Le numéro 25 le confirme ensuite, le fait de devoir dépasser de multiples concurrents, ou de rester bloquer plusieurs tours (comme ce fut le cas avec Álvaro Bautista), joue un rôle crucial dans la suite du Grand Prix, notamment au niveau des pneumatiques.

"À chaque fois que vous devez dépasser quelqu'un, vous perdez de la durée de vie du pneu. Il faut plus attaquer qu'en temps normal. Mes chances de monter sur le podium se sont envolées en dépassant les autres, mais je suis content d'avoir été assez proche d'Álex [Rins] et Johann [Zarco] à la fin, j'ai fait de mon mieux. Si j'avais démarré devant, avec une piste claire, j'aurais peut-être pu faire la même chose qu'en Australie, je ne sais pas."

Lire aussi :

Une semaine après sa victoire à Phillip Island, qui a mis fin à une période de disette inédite dans l'Histoire de Yamaha, Viñales estime que les nombreux tours passés en tête par Valentino Rossi jusqu'à sa chute sont autant de signaux positifs pour une équipe qui a longtemps peiné à redresser la tête.

"Je me disais qu'aujourd'hui il pouvait gagner la course car il est toujours proche de moi en rythme, même si ça ne se voit pas sur les chronos des essais, il donne toujours un peu plus en course. Avant la course, je me disais que Valentino pouvait gagner et quand j'ai vu qu'il était devant je me suis dit qu'il pouvait partir. C'est bien pour Yamaha, à Phillip Island j'étais devant, ici Valentino était devant et menait la course, c'est bien pour eux, c'est bien pour la confiance et pour être meilleur pour la prochaine course."

C'est désormais la troisième fois durant cette fin de saison que les Yamaha YZR-M1 ont joué les premiers rôles en course, suffisant pour que Viñales estime que les réglages apportés à Buriram en Thaïlande sont les bons.

"Pour moi, les réglages que l'on a trouvés en Thaïlande ont tout réglé. Avant, je n'étais pas capable d'être proche de la tête, et je sens que maintenant je peux gagner des courses, donc ça a tout réglé. On a les sensations, ce week-end on était si rapide et si constant, c'est difficile à comprendre réellement, mais c'est comme ça. Quand je sens que je peux gérer la moto, je peux gagner des courses."

Article suivant
Zarco : Bien partir et suivre Rossi a été déterminant

Article précédent

Zarco : Bien partir et suivre Rossi a été déterminant

Article suivant

Un "rêve pendant 16 tours" mais un final frustrant pour Rossi

Un "rêve pendant 16 tours" mais un final frustrant pour Rossi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Malaisie
Catégorie Course
Lieu Sepang International Circuit
Pilotes Maverick Viñales Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Michaël Duforest
Type d'article Réactions