Viñales de retour à Misano, Savadori engagé en wild-card

Maverick Viñales sera bien au départ du Grand Prix d'Émilie-Romagne, après avoir renoncé à rouler à Austin. Lorenzo Savadori sera de son côté aligné sur une troisième Aprilia.

Viñales de retour à Misano, Savadori engagé en wild-card

Endeuillé après l'accident fatal à son cousin Dean Berta Viñales dans une course de WorldSSP300, Maverick Viñales avait déclaré forfait pour le Grand Prix des Amériques. Le pilote espagnol fera bien son retour ce week-end au Grand Prix d'Émilie-Romagne, sur un circuit de Misano qui lui est très familier.

Viñales a remporté l'épreuve portant ce nom l'an dernier et c'est sur cette piste qu'il a découvert l'Aprilia à la fin de l'été. Il a disputé seulement deux courses au guidon de la machine italienne et cette nouvelle course à Misano, dernier circuit sur lequel il a roulé, lui permettra de mesurer ses progrès.

"Ce sera spécial de revenir à Misano, c'est ici que j'ai découvert la RS-GP et que mon histoire avec Aprilia a débuté", souligne Viñales. "Les températures seront plus faibles que lors de la première visite sur cette piste, un élément dont je souhaite profiter parce que cela me permettra d'utiliser un pneu plus tendre à l'avant. Je suis impatient de remonter sur la moto pour qu'on continue à progresser, nous avons un gros potentiel et beaucoup de choses à essayer pour faire mieux tour après tour."

Savadori également de retour à Misano

Aprilia a par ailleurs annoncé que Lorenzo Savadori, remplacé par Maverick Viñales depuis le Grand Prix d'Aragón, sera engagé sur une troisième machine ce week-end. L'Italien a depuis repris un rôle de pilote d'essais et il a ainsi été vu lors du test post-course organisé à Misano le mois dernier, mais sa dernière apparition sur un week-end de course avait tourné court : il n'avait participé qu'à la première journée du Grand Prix de Grande-Bretagne avant de déclarer forfait, la cheville fracturée dans une chute à Spielberg le faisant trop souffrir.

"Je voulais vraiment remonter sur la moto pour une course", souligne Savadori. "Je ne peux pas dire que je suis à 100% physiquement mais la situation s'est vraiment améliorée. Je serai certainement motivé par le fait de rouler devant mes compatriotes. Nous avons beaucoup de travail, sur une piste que nous connaissons bien et sur laquelle nous serons confrontés à des conditions inhabituelles."

Lire aussi :

partages
commentaires
Nakagami manque de repères à force d'évaluer des pièces
Article précédent

Nakagami manque de repères à force d'évaluer des pièces

Article suivant

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre
Charger les commentaires