MotoGP
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Viñales : Le rythme de course, nouveau centre du travail de Yamaha

partages
commentaires
Viñales : Le rythme de course, nouveau centre du travail de Yamaha
Par :
26 juin 2019 à 16:10

L'Espagnol explique que le constructeur japonais a changé son fusil d'épaule en Catalogne, délaissant l'exercice du tour lancé pour se concentrer davantage sur le rythme de course. Une modification dont le bien-fondé n'a pu être vérifié le dimanche, en raison du double abandon des pilotes officiels.

S'il est un pilote qui connaît un début de saison frustrant cette année, c'est bien Maverick Viñales. L'Espagnol a essuyé pas moins de trois abandons jusqu'ici, où il a à chaque fois été victime d'un accrochage avec un adversaire. La série a débuté en Argentine, où il fut percuté en fin de course par Franco Morbidelli, avant de se poursuivre plus récemment en France avec un accident avec Pecco Bagnaia, et dernièrement en Catalogne où il fut l'une des trois victimes de Jorge Lorenzo dès le deuxième tour.

Trois résultats vierges donc qui font mal au classement pour le pilote Yamaha, seulement 11e du championnat et désormais à 100 points tout rond du leader Marc Márquez. Pourtant, le niveau de performance affiché par la marque aux trois diapasons apparaît sensiblement meilleur que l'an dernier.

Lire aussi :

De bonnes performances en qualifications

En effet, si cela ne se vérifie pas en course pour Viñales, il n'y a qu'à regarder ses résultats en qualifications cette saison : celui-ci s'est toujours qualifié sur l'une des deux premières lignes, à l'exception du GP de France, où les conditions météo versatiles du samedi avaient piégé plus d'un concurrent, et du GP d'Italie où il avait empoché la septième place sur la grille. Le numéro 12 avait même ouvert la campagne 2019 par une pole position au Qatar, qu'il n'avait cependant pas réussi à concrétiser en victoire ou podium le dimanche.

Plus d'un pilote serait abattu par ce manque de réussite, mais pas Viñales, qui jure conserver une motivation intacte et être tout proche du niveau de performance souhaité pour pouvoir jouer la gagne avec Márquez, Álex Rins ou encore les pilotes Ducati. "J'ai la volonté de gagner, honnêtement. C'est quelque chose que je ne perdrai jamais, car mon état d'esprit est toujours le même. Nous devons encore voir deux ou trois trucs et nous serons prêts."

Le Catalan a encore été dans le coup sur ses terres lors de la dernière manche lorsque, parti depuis la sixième position sur la grille, il a réussi deux premiers tours de haute volée pour s'immiscer dans le groupe de tête, tordant enfin le cou à ses difficultés notoires en début de course... jusqu'au virage 10 où il a été emporté par la RC213V en perdition de Lorenzo.

Chute de Jorge Lorenzo, Repsol Honda Team

Passée la déception d'un nouvel abandon, Viñales s'est ainsi montré satisfait du déroulement de son week-end à Montmeló, ainsi que de son rythme en course, tout du moins lors des premières encablures. "Nous avons adopté une méthode de travail différente", reprend-il. "Je n’étais pas devant aux essais mais j’aurais pu l’être, en troisième ou quatrième position. Nous avons tenté de simuler les premiers tours de course, lorsque la moto patine beaucoup, afin que je sache quoi faire et que j’adapte mon style de pilotage, et cela a très bien marché. La moto a fonctionné comme durant le warm-up, elle patinait mais j'arrivais à bien la piloter."

Lire aussi :

Des progrès qui restent à confirmer

Il est vrai que les M1 se sont montrées bien plus à leur avantage en Catalogne qu'elles ne l'avaient été lors des deux derniers Grands Prix, où elles avaient pour le moins piétiné. Mais si le rythme de course a donc été au centre des attentes au sein de la marque aux trois diapasons durant la dernière manche, les progrès en ce sens n'ont pu être vérifiés sur les 24 tours que comptaient l'épreuve catalane en raison du double abandon de Valentino Rossi et Viñales. Assen, où se déroulera le prochain GP cette semaine, devrait permettre de se faire une meilleure idée des avancées de Yamaha dans ce domaine, d'autant plus sur un circuit au profil plus favorable pour la marque.

Sur une moto bien plus rétive, Viñales était tout de même parvenu l'an dernier à aller chercher un podium dans "la Cathédrale", là où Rossi a signé il y a deux ans ce qui reste sa dernière victoire en date"Assen est une bonne piste pour nous, nous l'avons démontré l'an dernier", confirme l'Espagnol, qui reste cependant prudent. "Assen est toujours une bonne piste pour nous, mais vous ne savez jamais… Il se peut que ça se passe très bien ou bien que ce soit un désastre. Mais normalement ce devrait être bien pour notre moto."

Avec Charlotte Guerdoux

Article suivant
Le programme du Grand Prix des Pays-Bas

Article précédent

Le programme du Grand Prix des Pays-Bas

Article suivant

GP des Pays-Bas : les records à battre

GP des Pays-Bas : les records à battre
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Maverick Viñales Ruiz Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Willy Zinck