Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse

Viñales a sauvé des points "très importants" au Mans

Le GP de France aura été "un mauvais week-end" pour Aprilia aux yeux de Maverick Viñales, aussi le pilote espagnol se félicite d'un bilan plutôt honorable qui le maintient dans le top 5 du championnat.

Maverick Vinales, Aprilia Racing

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Troisième du sprint puis cinquième de la course principale : Maverick Viñales est reparti du Mans avec 18 points en poche, pas si mal si l'on considère qu'il s'agit de son deuxième meilleur score à ce stade de la saison. En termes de performances, le pilote espagnol a toutefois été tenu en échec par les premières Ducati et n'a pas été en mesure de se battre pour la victoire.

Tout au long du week-end, de petits soucis ont gêné les pilotes Aprilia et Viñales a notamment souffert de blocages de l'avant. Pendant la course sprint, il a aussi été limité par une surchauffe de son pneu arrière. Dimanche, après un assez bon envol depuis la première ligne, il s'est loupé au virage Dunlop et s'est replacé en cinquième position à la suite d'un passage hors piste.

"J'ai freiné et quand j'ai réenclenché tous les devices, la moto a eu de grosses secousses et je n'ai pas pu rester sur la piste. Mais ensuite je suis revenu. J'en ai peut-être trop fait parce que je suis revenu en piste en cinquième position alors que j'étais deuxième [avant de sortir]. Mais bon, j'avais fait une erreur alors ça allait de revenir à cette place", a-t-il expliqué après-coup.

Au deuxième tour, Pedro Acosta lui a grillé la politesse à la Chapelle, avant de tomber et de le laisser longuement cinquième. Maverick Viñales est alors entré dans son rythme et a cru pouvoir se rapprocher des meilleures places. Il a d'ailleurs bouclé la première moitié de la course en passant trois tours devant Marc Márquez, néanmoins la seconde partie l'a vu plus en difficulté.

"J'ai essayé de garder mon rythme, de travailler tout au long de la course. Et j'ai bien travaillé, je me suis battu contre Marc, contre Diggia. À un certain moment de la course, j'ai senti que je pouvais aller plus haut et rattraper les gars de devant. J'ai semblé combler mon retard, mais à partir du 17e tour j'ai commencé à avoir beaucoup de mal avec mon pneu arrière et je me suis montré plus conservateur", a-t-il expliqué.

En venant ici, je pensais que ça serait vraiment bien. Les gars me disaient que ça ne serait peut-être pas le meilleur week-end pour la moto et, au final, ils avaient raison !

S'il a mentionné ces difficultés avec son pneu arrière, ce n'était selon lui pas comparable à ce qui lui était arrivé la veille. "C'était un petit peu différent, car hier j'avais une température très élevée mais aujourd'hui la température était plutôt OK. Mais disons que j'ai commencé à ne pas avoir une très bonne accélération", soulignait-il dimanche. "Je me suis montré plus conservateur. J'ai vu que j'avais pas mal de marge par rapport à ceux qui me suivaient, alors j'ai essayé de ne pas faire d'erreurs."

"Dans un mauvais week-end, ces points étaient très importants", a voulu retenir Maverick Viñales. "En venant ici ce week-end, je pensais que ça serait vraiment bien. Les gars me disaient que ça ne serait peut-être pas le meilleur week-end pour la moto et, au final, ils avaient raison, ça n'était pas le meilleur ! Mais j'ai essayé de faire de mon mieux et je suis content d'avoir au moins été le meilleur des autres, derrière les quatre premiers."

Maverick Vinales a brièvement devancé Marc Marquez.

Maverick Viñales a brièvement devancé Marc Márquez.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

"Dans un week-end où mes sensations n'ont pas été les meilleures depuis vendredi, j'ai obtenu un podium au sprint et une cinquième place. C'est ce que l'on recherche, c'est la solidité qu'il faut avoir dans un championnat, attaquer quand on en a l'occasion et défendre quand on ne peut pas. Et dans un week-end où je me suis défendu pratiquement à tous les tours, on a pris de très bons points."

Le score obtenu au Mans permet à Maverick Viñales de n'afficher que huit points de retard sur le duo Márquez-Bastianini, qui le devance au championnat. Classé cinquième, il compte maintenant sur son Grand Prix maison, la semaine prochaine à Barcelone, pour continuer sa moisson.

"Les attentes seront très élevées", a-t-il admis, tout en concédant qu'il était difficile de fixer un objectif avant les premiers essais de chaque Grand Prix, avec une RS-GP et des pneus qui ont connu des changements notables par rapport à l'an dernier. "On ne sait pas, c'est difficile à dire dans ce championnat parce que tout peut changer. Les pneus sont un peu différents, il y a une nouvelle technologie et on ne sait pas comment ça va fonctionner à Montmeló. Il faut qu'on soit suffisamment intelligents pour ne pas nourrir trop d'attentes. Évidemment, si on fait un bon vendredi, on va en avoir et on va tout donner, mais il faut avant tout voir comment ça se passe là-bas."

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation
Article précédent Quartararo et Zarco en piste au Mugello pour des tests cruciaux
Article suivant Di Giannantonio regrette une règle qui "manque un peu d'humanité"

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse