MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
13 Heures
:
30 Minutes
:
04 Secondes

Viñales : "La tension ressentie avec Forcada n'était pas nécessaire"

partages
commentaires
Viñales : "La tension ressentie avec Forcada n'était pas nécessaire"
Par :
7 janv. 2019 à 18:00

Le pilote espagnol estime que Yamaha n'a pas géré de la meilleure des manières sa séparation avec Ramón Forcada, ce qui a provoqué une tension qui aurait pu être évitée au sein de l'équipe.

Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing, et Ramon Forcada
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing, et Ramon Forcada
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing, et Ramon Forcada
Ramon Forcada, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing, Ramon Forcada
Ramon Forcada
Le vainqueur Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing, Ramon Forcada, Yamaha Factory Racing
Le vainqueur Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing, Ramon Forcada, Yamaha Factory Racing
Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing
Maverick Vinales, Yamaha Factory Racing

Après deux années passées en qualité d'ingénieur de piste de Maverick Viñales, Ramón Forcada va travailler aux côtés de Franco Morbidelli au sein de l'équipe satellite de Yamaha, le SIC Yamaha Petronas.

La mésentente entre Viñales et Forcada, pièce maîtresse dans les trois titres obtenus par Jorge Lorenzo avec la marque aux trois diapasons (en 2010, 2012 et 2015), a finalement débouché sur la fin de la relation entre les deux hommes, marquée par quatre victoires, trois en 2017 et une en 2018.

Lire aussi :

À partir de maintenant, Viñales travaille dans le garage avec Esteban García, en provenance de KTM et avec qui il a déjà travaillé lors de son passage en Moto3. Le jeune ibère espère donc que cette nouvelle association fonctionnera mieux que la précédente.

Des propres dires des deux hommes, Forcada et Viñales n'ont jamais réussi à être sur la même longueur d'ondes au cours de ces deux saisons où ils ont œuvré ensemble. Cependant, l'ambiance est devenue encore plus délétère lors du Grand Prix de République tchèque, quand Yamaha a annoncé leur séparation en 2019.

Une décision commune 

Pour Viñales, la gestion du dossier par Yamaha n'a pas été appropriée. Selon lui, il aurait été désigné comme unique responsable de cette décision, alors qu'au contraire cette dernière aurait été prise de façon commune avec les différents responsables de la marque.

"Quand j'ai décidé de ne pas continuer avec Ramón Forcada, les choses ne se sont pas très bien passées. Cela a laissé penser que la décision n'avait été que de mon ressort, mais je ne pouvais pas décider de manière unilatérale qu'il s'en aille. Cela a été une décision conjointe avec Yamaha. La tension qui s'est faite ressentir avec Forcada n'était pas nécessaire", a expliqué Viñales il y a quelques jours à Motorsport.com.

"Sur le plan technique, il est difficile de rencontrer quelqu'un de meilleur que lui, mais j'ai été désigné comme le seul responsable de son départ alors que ce n'est pas le cas. Cela nous a fait du tort, car de mon côté je devais me battre pour le championnat et Ramón devait pour sa part être concentré", a ajouté le pilote Yamaha.

Lire aussi :

Viñales espère repartir de zéro la saison prochaine, au cours de laquelle non seulement il changera d'ingénieur de piste, mais aussi de numéro, troquant le nombre 25 arboré jusqu'ici pour le 12.

En ce qui concerne le remplaçant de Forcada, Esteban García, Viñales pense qu'au-delà des questions techniques, son nouvel ingénieur de piste aura également une influence sur le côté opérationnel.

"Esteban va apporter de l'ordre, chose qui est très importante. Cette année nous nous sommes perdus dans beaucoup de petits détails que je ne révélerai pas car ils pourraient faire rire. Je crois qu'Esteban peut avoir ces choses sous contrôle, et il m'a démontré qu'il était une personne capable de progresser d'une journée à une autre. En plus de cela, je crois qu'il va apporter beaucoup de tranquillité à l'équipe, un plan", explique Viñales, qui comme le reste de ses rivaux va de nouveau enfourcher sa moto le 6 février prochain, à Sepang, pour la tenue des premiers essais officiels de 2019.

Article suivant
Des pneus dérivés du MotoGP pour le MotoE

Article précédent

Des pneus dérivés du MotoGP pour le MotoE

Article suivant

Márquez entame le 2e cycle de sa récupération pour être prêt à Sepang

Márquez entame le 2e cycle de sa récupération pour être prêt à Sepang
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Maverick Viñales Ruiz Boutique
Auteur Oriol Puigdemont