Viñales : "Trouver les réglages au warm-up, c'est trop tard"

partages
commentaires
Viñales :
Par : Léna Buffa
6 août 2018 à 07:53

Avec en toile de fond son conflit avec son chef mécanicien, le pilote espagnol a connu à Brno son premier abandon depuis plus d'un an et regrette les lourdes conséquences d'un week-end mal embarqué, durant lequel il a peiné à entrer dans le rythme.

Le week-end de Maverick Viñales aura bel et bien ressemblé à un jeu de dominos. Outre la collision multiple dans laquelle il a été impliqué au départ de la course, tel un pion impuissant, le pilote espagnol considère que ce dénouement découle directement d'une mauvaise approche des EL3 ayant entraîné son week-end sur une mauvaise pente.

Après avoir été envoyé au tapis sans comprendre ce qui lui arrivait, le #25 concédait en effet que c'était le prix à payer d'un départ en milieu de grille. Et c'était donc la conséquence directe de sa qualification à la dernière place de la Q2, or celle-ci découlait elle-même d'une troisième séance manquée : il n'avait en effet pas réussi à se qualifier directement pour la phase finale des qualifications et, en en passant par la Q1, il avait dû utiliser prématurément la paire de pneus qui s'avérait être la plus efficace pour lui.

Lire aussi :

Lorsqu'il lui a été demandé, après une course qui a duré trois virages pour lui, si son mauvais choix de pneus de samedi matin se révélait finalement particulièrement lourd de conséquences, Viñales n'hésitait pas : "Oui, c'est sûr. […] Il faut qu'on continue à travailler. Je pense que cette course montre qu'il faut vraiment qu'on accorde plus d'attention aux EL3, pour aller directement en Q2, parce que je pourrais clairement faire mieux le dimanche."

Le pilote espagnol s'est également montré critique du temps qu'il a fallu pour obtenir le bon set-up sur sa machine. "Trouver les réglages au warm-up aussi, c'est trop tard. C'est le vendredi après-midi qu'on devrait les trouver, je pense", pointait-il. "J'ai gagné 1"2 à l'arrière [au warm-up]. Entre hier et aujourd'hui [dimanche], je n'ai rien changé, mais 1"2 c'est beaucoup. Et franchement, j'étais assez enthousiaste pour la course, parce que je pensais que le pneu soft pourrait bien tenir jusqu'au bout. J'étais rapide le matin avec un pneu usé, j'arrivais à rester en 1'56."

Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
La chute de Stefan Bradl, HRC Honda Team, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing

"Il faut qu'on fasse attention aux réglages et essayons de voir si en Autriche on arrive à les trouver dès les EL2", poursuivait-il, alors que se concluait un week-end éprouvant en coulisses, après que la mésentente avec son chef mécanicien a explosé sur le devant de la scène. Aurait-il besoin de se changer les idées au lieu d'enchaîner immédiatement sur une autre course cette semaine ? "Je ne pense pas que j'aie besoin de me changer les idées. Ce matin, j'étais le même que vendredi et que l'année dernière", assurait-il.

"Franchement, quand je mets mon casque, j'oublie tout et j'essaye toujours de faire de mon mieux. Et je travaille vraiment dur, chaque jour, pour essayer d'être devant. Alors je pense que ce qu'il faudrait c'est qu'on fasse vraiment attention aux changements sur la moto et à quel set-up on veut utiliser. C'est vraiment important parce que je crois que je pilote différemment des autres pilotes Yamaha, je suis un peu plus agressif et j'ai donc besoin de choses différentes."

Après avoir enregistré dimanche son premier abandon de la saison, Maverick Viñales se retrouve désormais derrière Andrea Dovizioso au championnat, et sous la menace directe de Jorge Lorenzo, tous les trois se tenant en huit points. "Franchement, je ne pense même pas au championnat, à Jorge ou Dovi", commentait-il. "J'essaye de me concentrer sur moi-même, de progresser et de trouver une façon d'améliorer les réglages pour l'Autriche, c'est le plus important."

Prochain article MotoGP
Les plus belles photos de la victoire de Dovizioso à Brno !

Previous article

Les plus belles photos de la victoire de Dovizioso à Brno !

Next article

Crutchlow 5e à la photo-finish : "J'ai fait de mon mieux"

Crutchlow 5e à la photo-finish : "J'ai fait de mon mieux"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de République Tchèque
Catégorie Course
Pilotes Maverick Viñales Shop Now
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions