Viñales veut voir ses fins de course s'améliorer

Viñales a retrouvé le groupe de tête au Red Bull Ring, sans toutefois pouvoir rester aussi menaçant qu'il l'aurait voulu durant les 28 tours de course.

Viñales veut voir ses fins de course s'améliorer
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
La Grid Girl de Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Maverick Viñales, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Maverick Viñales, Team Suzuki Ecstar MotoGP
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Maverick Viñales, Team Suzuki Ecstar MotoGP

Maverick Viñales a fait son retour dans le top 6 au terme d'un Grand Prix d'Autriche dont il a le sentiment d'avoir tiré le maximum. L'Espagnol, très rapide en entame de week-end, ne peut toutefois masquer une pointe de déception face à des performances qui se sont affaiblies au fil des tours et un pneu arrière très usé.

"Le podium était à portée de main et je m'en sentais très proche dans les premiers tours, quand je me battais contre les premiers", souligne-t-il. "Aujourd'hui, on a fait de notre mieux et on a été devant dans les premiers tours, puis quand le grip a baissé il a été presque impossible de garder cette vitesse."

"On doit travailler dur sur l'électronique pour [améliorer] la fin de course, parce que les premiers tours ont été très bons quand j'avais du grip, je me sentais très rapide et compétitif", pointe le pilote Suzuki. "Il faut que l'on continue à travailler et que l'on essaye de faire durer les pneus."

Passés des premiers tours très ouverts, Maverick Viñales s'est installé dans un duel contre Marc Márquez pour le gain de la cinquième place. Il n'a toutefois pas pu prendre l'avantage sur le pilote Honda et a su se montrer prudent. "À Montmeló, j'ai détruit mes pneus en essayant de passer Dani [Pedrosa], alors cette fois j'ai essayé de les épargner pour aller au bout", explique-t-il.

Sur un Red Bull Ring très demandeur en puissance moteur sur lequel Suzuki s'attendait à souffrir, l'Espagnol a donc finalement tiré son épingle du jeu en ralliant l'arrivée à 14 secondes du vainqueur et en faisant son retour dans le top 6 après les difficultés d'Assen et du Sachsenring. Cependant, maintenant qu'il a touché du doigt les meilleurs positionnements - avec notamment un premier podium au Mans -, il souhaiterait pouvoir exploiter tout le potentiel de sa moto à chaque course.

"Etant donné que ça n'était pas notre meilleure piste, on a fait du bon boulot. Quoi qu'il en soit, ça n'est pas suffisant, je veux être plus devant", affirme-t-il. "Aujourd'hui, j'étais à la limite de la moto, je ne pouvais pas faire plus. Je sentais que j'aurais pu pousser plus à la limite avec mon style de pilotage, mais c'était impossible à cause du grip. Je n'arrêtais pas de glisser en sortie de virage et Marc se détachait à chaque fois."

Avant d'enchaîner avec Brno, une course qui lui avait réussi l'an dernier, Maverick Viñales occupe toujours la 5e place du championnat, mais voit à présent Andrea Iannone revenir à seulement cinq points.

partages
commentaires
Lorenzo - "Je crois toujours en moi, je suis toujours revenu"

Article précédent

Lorenzo - "Je crois toujours en moi, je suis toujours revenu"

Article suivant

Baz "encore loin" mais de retour dans les points

Baz "encore loin" mais de retour dans les points
Charger les commentaires