Viñales veut "rendre la vie difficile" à Márquez

partages
commentaires
Viñales veut "rendre la vie difficile" à Márquez
Par :
13 avr. 2019 à 00:17

Sur une piste marquée du sceau de Marc Márquez depuis 2013, c'est bien Maverick Viñales qui s'est offert le meilleur chrono de la journée de vendredi à Austin, au Texas.

Leader de la première journée d'essais libres à Austin, Maverick Viñales ne se voile toutefois pas la face. Le pilote Yamaha sait très bien que Marc Márquez reste l'homme à battre sur une piste qui accueille pour la septième fois le MotoGP, et où le Champion du monde en titre compte six succès.

"Ça va être très difficile de nous battre ici, il [Márquez] est tellement rapide. Mais ça n'est jamais simple, donc je vais donner le meilleur, et je vais essayer de lui rendre la vie difficile. Si l'on peut extraire le meilleur de la moto, je pense qu'on peut être là, mais on ne sait jamais, la course est une autre paire de manches. Après la course je pourrai savoir si on était dans le coup ou non", a-t-il expliqué à la fin de la journée.  

Lire aussi:

Meilleur temps donc de ce vendredi, l'Espagnol évolue ce week-end sur un tracé qu'il affectionne particulièrement, et qui est selon lui bien représentatif des pistes où le MotoGP se rend aux quatre coins de la planète. "La bonne chose sur ce circuit, c'est qu'il y a des endroits rapides, lents, il y a de tout, donc si on peut être rapide ici, on peut l'être partout. J'aime beaucoup ce circuit. Sans les bosses, ça doit être incroyable ! Mais pour l'instant ça va encore, je peux piloter."

Le numéro 12 pointe principalement les courbes rapides comme son point fort ce week-end, ainsi que le freinage, où il avait rencontré quelques difficultés il y a deux semaines, lors du Grand Prix d'Argentine"Dans les virages rapides, je me sens toujours bien avec cette moto, donc je peux emmener beaucoup de vitesse, c'est très bien. Nous freinons aussi mieux qu'en Argentine. Je gagne beaucoup de temps sur le freinage, c'est important aussi en course pour dépasser. L'un de mes axes de travail demain sera le freinage, ainsi que l'électronique en sortie de virages lents."

L'électronique, point faible de la Yamaha à Austin

L'électronique, un refrain que l'on entend depuis l'an dernier du côté des pilotes de la marque japonaise, et qui est une nouvelle fois le point faible de la YZR-M1 ce vendredi, à en croire Viñales. Mais cette fois, le souci ne semble pas plomber la performance de la machine.

"Sur les virages lents, surtout à la sortie", indique-t-il quand on lui demande où il peut gagner le plus de temps. "On n'a pas encore de bons réglages électroniques. Je suis content car nous sommes compétitifs, mais nous devons encore nous améliorer."

L'Espagnol accepte aussi qu'il y a un travail à faire sur lui-même pour améliorer la situation : "Dans les virages lents, je dois progresser, mettre plus de charge sur les pneus pour avoir plus de grip, mais je m'améliore."

 

Article suivant
Márquez : Le déflecteur génère une charge aérodynamique

Article précédent

Márquez : Le déflecteur génère une charge aérodynamique

Article suivant

Austin : Pas des bosses, mais des "dos d'âne", des "vagues"

Austin : Pas des bosses, mais des "dos d'âne", des "vagues"
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir toute l'actu